Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Poursuivi pour non signalement d'incident, un pilote ATN relaxé par le tribunal



Le commandant n'avait pas rédigé de rapport après un atterrissage délicat qui lui avait fait mordre le bord de la piste.
Le commandant n'avait pas rédigé de rapport après un atterrissage délicat qui lui avait fait mordre le bord de la piste.
PAPEETE, le 23 février 2016 - Le tribunal correctionnel a blanchi, ce mardi, un commandant de bord mis à pied depuis plus d'un an suite à l'ouverture d'une enquête pour "non-signalement d'accident ou d'incident grave d'aviation civile".

Blanchi en commission disciplinaire après une enquête interne de la compagnie au Tiare, et maintenant par le tribunal correctionnel pour le volet judiciaire de la procédure. Les magistrats ont suivi, ce mardi, les réquisitions du procureur de la République qui demandait la relaxe, à l'audience du 26 janvier dernier, de ce pilote de 42 ans renvoyé devant la juridiction pour "non-signalement d'un accident ou incident grave d'aviation civile par une personne appelée à en connaître de par ses fonctions".

Des dégâts légers découverts bien après

En clair, le commandant de bord n'avait pas jugé opportun de rédiger un rapport pour signaler un atterrissage sportif, le 13 septembre 2014 à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Les conditions météo étaient exécrables et le pilote, entre les rafales de pluies et les bourrasques de vent, avait été contraint d'atterrir en crabe, mordant au passage le bord extérieur de la piste. Un débriefing de l'incident avec le co-pilote avait été jugé suffisant par le commandant de bord, mais des techniciens avaient découvert onze plus tard une blessure sur un pneu de l'appareil, ainsi que des dégâts sur l'éclairage latéral de la piste. Seize vols avaient été opérés avant que l'on ne découvre le pneu abîmé.

L'incident signalé, Air Tahiti Nui avait dû le faire remonter aux gendarmes puis au parquet pour information qui s'était saisi de l'affaire. Un rapport avait également été rédigé par Airbus, le constructeur de l'appareil. A l'audience, l'avocat du pilote avait mis en avant les lacunes de ce document rédigé sur la base de mauvaises informations de vol. La compagnie avait proposé à son commandant de bord un poste transitoire de co-pilote mais ce dernier avait décliné, préférant attendre la fin de la procédure judiciaire. Qui lui a donné raison, le tribunal estimant les charges insuffisantes pour entrer en voie de condamnation.


Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 23 Février 2016 à 16:10 | Lu 7392 fois

Tags : ATN, JUSTICE






1.Posté par OTIA le 23/02/2016 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je propose qu'ATN achète des lampes torches à ses techniciens et des paires de lunettes…Grave les mecs…
et l'aviation civile idem pour leur contrôleur…16 vols...

2.Posté par TUA le 24/02/2016 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la qualification pénale c'est une chose,...

le non respect évident des procédures obligatoires de sécurité aérienne, c'en est une autre.

c'est sidérant!

prévenez moi quand ce "pilote" reprendra les commandes d'un avion de Ma compagnie ,

je prendrai air france.

3.Posté par Pito le 24/02/2016 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les passagers on s'en moque dans cette affaire !!! Enfin ce commandant de bord a quand même fait une faute qui aurait pu être très grave de conséquence......mais la justice sans moque et ne le condamne pas, on croit rêver. Comme d'habitude cette caste reste intouchable. Si un automobiliste fait la moindre incartade il se retrouve pénalisé ou au pire passe en jugement, lui avec une telle faute il est même innocenté, cherchez l'erreur. Un véritable scandale.

4.Posté par Tuams TUAMS le 24/02/2016 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

grave de ne pas s'apercevoir des dégâts sur l'éclairage et les pneux après autant de délais cela reflète bien le laxisme et l'incompétence note =z éro !

5.Posté par tortue verte le 24/02/2016 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même des dégâts légers peuvent entraîner un accident grave dans l'aviation... J'espère quand même que le pilote ne réitèrera plus une pareille négligence.

6.Posté par Pierre987 le 24/02/2016 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ben c est rassurant tout ça !!! Attention ATN : ne devenez pas une compagnie type papouasie nouvelle guinée !!

7.Posté par tapenlu le 24/02/2016 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en voiture,
avec au max, 4 personnes volontaires,à bord,

c'est direct une suspension de permis!

en avion, ATN,

relax générale, pour 16 vols", cad quelques milliers de personnes transportés !!!

que fait la dg de l’aviation civile!


8.Posté par Fiu!!! le 24/02/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"SEIZE vols avaient été opérés avant que l'on ne découvre le pneu abîmé".

Cela signifie donc que pendant quinze "PRÉVOL" les pilotes n'ont rien vu ?

Ou bien qu'aucune PRÉVOL n'a été faite ? Ce qui est pire.

Et après chaque vol, aucun contrôle visuel non plus ?

Ça ne m'arrive pas souvent mais là, j'ai presque envie d'être grossier.

9.Posté par Puake le 24/02/2016 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lamentablement Hallucinant !
Mais tout va bien puisque le pilote devrait reprendre commande ! surement qu'il doit s'accorder "bonne conscience" autant que son employeur d’ailleurs.... Après tout, roule Simone !!!!!! euuuuh non non "Vole Simone" !!!!!!

10.Posté par YODA le 24/02/2016 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des avions qui atterrissent en "crabe" par fort vent de travers, il y en a quotidiennement dans le monde...allez sur you tube et tapez "Amazing crosswind landing" vous verrez que ce n'est pas une exception pour un pilote.....le gars a su poser l'avion c le principal.....Pour le reste il y a un problème de cafouillage administratif....on peut se demander pourquoi la maintenance n'a rien vu plus tôt ???? et les pilotes qui ont fait les vols suivants n'ont rien vu a la visite pré-vol....
Accablez le CDB ne sert à rien sachant qu'il y a visiblement "d'autres trous dans le gruyère"

11.Posté par Popoti le 25/02/2016 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vraie question est la suivante : A t il respecté les procédures en vigueur relative à la déclaration de tout incident ? . Il serait intéressant d'avoir l'avis de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI ).

12.Posté par Comme d''''hab le 25/02/2016 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'habitude, même après une faute grave, un pilote est intouchable. Ce n'est pas la première fois que ça arrive ! Trop syndiqués, ils peuvent faire ce qu'ils veulent et la justice laisse faire. Bien sur, est ce que vous avez vu beaucoup de gens de la haute société se faire condamner à la hauteur de leurs crimes ? Jamais ! Plus tu as de l'argent, plus la justice est clémente !

13.Posté par YODA le 25/02/2016 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non les Pilotes ne sont pas intouchables. Pensez-vous vraiment que la Justice Française est "à la botte d'ATN".
Qu'Air Tahiti Nui a manipulé les juges ? non mais c'est une plaisanterie ! Elle a décidé de l'innocenter après une enquête minutieuse. Oui il y a eu des négligences administratives mais ce Pilote a de bons états de service et il a probablement servi de bouc émissaire lorsque l'enquête s'est déclenchée car d'autres personnes responsables de la maintenance n'ont rien vu. Cela ressemble plus à un tort partagé....Ceux qui s'intéressent à l'aéronautique peuvent s'instruire en regardant la série Air Crash sur You Tube....et vous verrez que les Pilotes ne sont pas toujours en cause lorsqu'il y a des défaillances...

14.Posté par ANAKIN le 28/02/2016 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vérité, tu trouveras. Beaucoup encore il te reste à apprendre.
Lire le titre t'aideras. A vos intuitions vous méfier, il faut.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance