TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Portrait – Ariihoe Tefaafana : « Je veux m’assurer une licence pour mon futur »


Ariihoe Tefaafana poursuit, comme une poignée d’autres surfeurs de son âge, le rêve de devenir surfeur professionnel. Mais une petite différence fait de Ariihoe un surfeur avec la tête sur les épaules. Le jeune tahitien, en plus de participer et d’exceller dans le monde de la compétition, s’assure un bagage de connaissances à l’université de la Polynésie Française.



Portrait – Ariihoe Tefaafana : « Je veux m’assurer une licence pour mon futur »
Interview :

Comment as-tu commencé le surf ?

« J’habite juste en face du spot de Taharu’u. J’ai commencé avec un boogie, ensuite c’est mon grand frère qui m’a un peu forcé à aller à fond. Il m’a prêté sa planche et c’est de là que tout est parti. Tout le monde a toujours été derrière moi pour tout ce que je faisais et surtout au niveau financier. Un peu plus tard, j’ai commencé a trouvé des sponsors, donc c’était moins difficile. Mais aujourd’hui mes proches sont toujours là, ce sont mes premiers sponsors. »

Comment as-tu commencé les compétitions ?

« Au début, je ne voulais pas trop en faire. J’en ai juste essayé une à Papenoo parce que mon entourage insistait. J’ai fait la finale dès le début ça m’a beaucoup plu et du coup je ne me suis plus arrêté. J’ai remporté plusieurs titres de champion de Tahiti en cadet et en junior. Depuis que je suis en open, je me suis exporté. J’ai participé à des pros juniors ou je suis arrivé en finale. J’ai gagné quelques championnats comme le North Beach Pro en Nouvelle Zélande. J’en fais ici quand j’ai le temps parce que le fait de faire les compétitions locales comme la « Toa Na Maehaa », ça nous motive pour les compétitions extérieures. C’est super ! »

Ou en est-tu maintenant ?

« Depuis le début de l’année, j’ai participé à plusieurs compétitions et j’ai réussi à cumuler assez de points pour participer à des compétitions plus importantes dans le WQS (World Qualifying Serie). J’ai fait la Central Coast Pro, la Rangiroa Pro, la Papara pro, et à Hawaii, la Local Motion Into Summer. À Partir du premier aout, je pourrai faire les QS à 6000 points. L’année prochaine, je veux passer dans les 100 premiers et après on verra, il faudra être dans le top 44 pour rejoindre Michel Bourez dans le WCT (World Championship Tour). »

Tu es inscrit en licence aussi ? Que veux tu faire plus tard ?

« Oui, je suis en troisième année de licence économie gestion. C’est ma roue de secours. J’aimerais travailler dans tout ce qui est assurance et banque. En surf, tu ne peux pas essayer de te qualifier toute une vie. J’ai validé ma deuxième année en mai dernier, il ne me reste plus qu’un an. J’espère que ça va bien se passer.

Pour l’instant je ne vise que la licence. Après ça dépendra de ma motivation. Dans trois ans, le mieux pour moi, ce serait d’être dans le tour avec Michel et d’autres tahitiens. Si je n’y arrive pas, j’aimerais au moins être dans un bureau. »

Des remerciements ?

« Je remercie tous ceux qui me soutiennent ma famille ma copine et mes sponsors. Billabong Tahiti, Reef Tahiti, Air Tahiti Nui, Eric Arakawa, Mata Hoata pour les photos et je sportstahiti.com pour l’article. »

Suivez tous nos Aito sur www.sportstahiti.com.

Rédigé par Sportstahiti.com le Lundi 18 Juillet 2016 à 20:29 | Lu 447 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki