Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Polynésie française : l'IEOM constate une nette embellie économique en 2014



PAPEETE, 18 janvier 2016 - La balance des paiements 2014 de la Polynésie française confirme l’amélioration du solde des transactions courantes observé en 2013, avec une hausse de l’excédent, selon les observations publiées lundi par l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM).

La balance des paiements est le document comptable qui recense les flux de biens, de services, de revenus, les transferts de capitaux, et les flux financiers que les résidents d'une collectivité dans leur ensemble entretiennent avec ceux du reste du monde.

L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) a publié lundi la balance des paiements de la collectivité sur l'exercice 2014. L'analyse constate les premiers signes d’amélioration de l'économie polynésienne par suite du redressement des finances du Pays, après la réforme fiscale de 2013, et de la relance de la commande publique dès 2014 qui ont ouvert des perspectives plus favorables. Pour la première fois depuis 2008, la croissance a été positive en 2014, note l'institut : "le Produit intérieur brut de la Polynésie française, en volume, progresse à un rythme estimé à 1 % d'après les premiers résultats issus des comptes rapides. L’économie est toutefois restée fragile, l’activité demeurant globalement peu dynamique. La consommation des ménages, véritable moteur de la croissance, manque encore de fermeté et l’investissement des entreprises peine à repartir, en dépit d’une meilleure confiance des chefs d’entreprises sur le moyen terme. Pour la première fois depuis six ans, l’emploi a cessé de reculer".

Reprise sur le marché de l’emploi

Ces chiffres sont confortés par les estimations publiées par l’Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF) en 2015. Notamment un PIB 2014 estimé à 538,6 milliards Fcfp, contre 529,3 milliards l’année précédente. De même que concernant la situation sur le marché de l’emploi, où l’ISPF comptabilise un solde de 190 postes détruits en 2014, contre 1019 en 2013 et 1436 en 2012. Et en 2015 les chiffres de la Caisse de prévoyance sociale fond état d’un solde net de 328 emplois créés sur les neuf premiers mois de l’année.

En 2014, "dans un contexte économique plus favorable que les années précédentes, l’excédent du compte de transactions courantes s’est accru de plus de 4 milliards Fcfp sur un an à 18,7 milliards de F CFP, grâce à l’amélioration de la majorité de ses composantes", note l’IEOM dans un document communiqué lundi qui détaille que sur l’exercice "les exportations de biens progressent (+1,5 milliard Fcfp), soutenues par de meilleurs résultats des principaux produits locaux destinés à l’export, alors que les importations diminuent (-3,1 milliards Fcfp) à la faveur d’une réduction de la facture énergétique. L’excédent des échanges de services se renforce de 5,6 milliards Fcfp, pour s’établir à 53,1 milliards Fcfp, grâce aux bonnes performances observées dans le tourisme et le transport aérien".

L’observatoire de la vie économique locale note cependant qu’en 2014 "le compte financier fait apparaître des sorties nettes de capitaux pour un montant de 24,4 milliards Fcfp, après 15,7 milliards Fcfp en 2013. Les entrées nettes liées aux investissements directs et aux investissements de portefeuille ne permettent pas de compenser les sorties nettes des « autres investissements »".

ra_bdp_2014_pf.pdf ra_bdp_2014_pf.pdf  (2.28 Mo)


Rédigé par JPV le Lundi 18 Janvier 2016 à 15:59 | Lu 844 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance