Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Polémique EDT : Nuihau Laurey attaque Valentina Cross pour diffamation



Valentina Cross et Nuihau Laurey, le 26 avril dernier sur le plateau de l'émission radiophonique A vous la parole.
Valentina Cross et Nuihau Laurey, le 26 avril dernier sur le plateau de l'émission radiophonique A vous la parole.
PAPEETE, 23 mai 2016 - La représentante souverainiste Valentina Cross fait l’objet de trois citations directes en correctionnelle pour "diffamation envers un citoyen en charge d’un mandat public" à la demande de Nuihau Laurey. Une audience est programmée le 26 juillet prochain.

Lors d’un face-à-face télévisé sur Première, le 25 avril dernier, la représentante Union pour la démocratie (UPLD) Valentina Cross avait accusé publiquement la société EDT Engie d’escroquerie et de tentative de corruption et Nuihau Laurey de s’être rendu coupable d’un délit de favoritisme envers l’électricien en pesant, par divers aménagements de la convention de service public, dans les affaires de Secosud pour soutenir le concessionnaire EDT. Ce débat particulièrement virulent avec le ministre en charge des énergies s’était poursuivi le lendemain avec une confrontation du même ordre lors de l’émission "A vous la parole" sur Radio 1.

Suite à ces échanges publics houleux, le vice-président avait annoncé le dépôt d’une plainte pour diffamation envers son accusatrice. Valentina Cross se trouve finalement visée depuis lundi par trois citations directes en correctionnelle pour "diffamation envers un citoyen en charge d’un mandat public" à la demande de Nuihau Laurey. Ces convocations en justice s'intéressent aux débats publics sur Première et Radio 1 mais également aux diverses publication faites par l'élue souverainiste sur Facebook, dans le forum "Unis pour une éléctricité juste en Polynésie".

La première audience contradictoire devant le tribunal de grande instance de Papeete a été fixée au 26 juillet prochain.

La notification a été signifiée à l’élue souverainiste par voie d’huissier, lundi en début de matinée. Contactée dans la matinée Valentina Cross s’est dite "surprise d’avoir appris tout ça par la presse" bien avant le passage de l’huissier, lundi matin. Le quotidien La Dépêche de Tahiti consacre en effet un entrefilet à cette procédure pour diffamation dans son édition de lundi.

Dans l’après-midi Valentina Cross est revenue sur cette affaire en réaffirmant ses accusations à l’encontre de Nuihau Laurey et de la société EDT Engie : "Ce sont des méthodes qui ne m’impressionnent pas du tout", a-t-elle réagi à propos des trois citations directes. "Je suis au regret de constater que M. le vice-président, qui est sensé représenter et défendre l’intérêt général de la population, se comporte en véritable marionnette de cette multinationale qui conspire délibérément contre les polynésiens avec son aide. Il pourra me faire dix, vingt, trente citations directes… Si son objectif est de me faire taire, non seulement je ne vais pas me taire mais ça me conforte encore plus. Je suis complètement dans mon rôle d’élue. Des gens ont un jour mis leur bulletin dans l’urne. Et ça c’est quelque chose de sacré. Alors si M. Nuihau Laurey a envie de défendre une multinationale qui spolie la population, c’est son choix. Moi, je suis fière de faire ce que je fais et pour quoi j’ai été élue".

Contrairement à l'action judiciaire susceptible d'être consécutive à une plainte, la citation directe présente l'avantage d'une procédure courte et simple. La partie civile qui décide d’y recourir a la possibilité de saisir directement le tribunal en informant la personne poursuivie des lieu et date de l'audience. L'auteur présumé de l'infraction se voit ainsi convoqué à une audience sans qu’il y ait besoin d’accomplir la phase d'enquête préalable. En revanche, si le recours à cette procédure s'avère abusif le tribunal peut condamner la partie civile à payer une amende pouvant aller 1,8 million Fcfp.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 23 Mai 2016 à 16:38 | Lu 3961 fois






1.Posté par Mathius le 23/05/2016 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tina Ebb épouse Cross aurait dû savoir que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Elle impardonnable de se faire avoir aussi bêtement.

2.Posté par pif paf le 23/05/2016 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas lui, ou son copain, qui avait offert une breloque au PDG d' E.D.T. ?

3.Posté par daemon le 23/05/2016 16:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette femme défend les intérêts de son copain Dominique Auroy.. c'etait un ami de son pere et ils ont monté Marama Nui ensemble..

4.Posté par Mathius le 23/05/2016 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait il y aurait il pas des gros intérêts dans un paradis fiscal..... La Russie ça peut blanchir plus blanc que Panama.

5.Posté par Paea le 23/05/2016 18:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahhh oui, Marama nui qu''ils ont vendu au prix fort a EDT, et vouloir racheter aujourd''hui pour une bouchée de pain après avoir bouffé le pognon. C bien EDT qui a mis les moyens à ce que ce soit productif et rentable.

6.Posté par emere cunning le 23/05/2016 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le 26 juillet, déjà !!! Eh ben, ça ne traîne pas contrairement à tant et tant d'autres citations (et plaintes) pour diffamation (suivez mon regard). Oups I forgot, elles ont fini à la poubelle. Fastoche.
Ayant toujours entendu dire de la bouche d'avocats qu'il n'était pas si évident de faire condamner quelqu'un pour diffamation, on se demande du coup comment ces messieurs du palais pourront juger s'il y a eu OU PAS tentative de corruption sans un minimum d'enquête préalable !!! Enfin, je dis ça, mais je ne les imagine pas un instant débarquer à EDT, mettre un seul de son beau monde en garde à vue, perquisitionner, fouiller et farfouiller, comme à leur habitude.

7.Posté par Duc le 24/05/2016 08:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Politics is just dirty business with dirty people.

8.Posté par Tetuaveroa Tautu le 24/05/2016 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@daemon ...Cette élue de l'A de P... ne fait que défendre les intérêts des communes rattachées à SECOSUD , lesqueles avaient obtenu de meilleurs tarifs que ce qu'elles auront à payer au cas elle se tairait, et tout ça pour l'intérêt de leurs consommateurs , et ça n'est que justice !

Félicitations à vous Madame pour ce courage que vous nous montrez.....
Faaitito e te aroha ia Nui'a...

9.Posté par Teraiapiti le 24/05/2016 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Puisse-t-il avoir raison , sinon c'est le gouvernement qui en sera déstabilisé pour cette faute...;

10.Posté par CHAT le 24/05/2016 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins une qui pense à sa population, il faut des élus comme ça

11.Posté par papa ru'au le 24/05/2016 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le prix de l'électricité n'a jamais été plus bas au District, c'est un mythe que "certain" se plaisent à entretenir pour ha'avarevare la population et viser plus de pouvoir. Ceux qui ont déjà payé leur électricité au secosud, et qui ont comparé avec papeete, s'en souviennent. C'était plus cher qu'avec EDT dans les années 80. Même du temps ou Hitiaa se faisait directement distribuer son courant par Marama Nui (le papa EBB...), c'était pas moins cher que EDT. Comment ça ce fait? Qui s'est enrichi avec ça à l'époque? Si Tina Cross demandait aux anciens, elle devrait le savoir. En tout cas elle devrait réfléchir au lieu de se faire mal conseiller.

12.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 24/05/2016 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"En revanche, si le recours à cette procédure s'avère abusif le tribunal peut condamner la partie civile à payer une amende pouvant aller 1,8 million Fcfp."

Chouette les cons-tribuables vont pouvoir l'aider à payer l'amende du sénateur indigène Nuihau LAUREY en monnaie de singe hohohohohoh rollstahiti@gmail.com

13.Posté par tutua le 24/05/2016 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ne lâche rien Tina, défends toi, il y a de quoi dire et exploiter

14.Posté par ici et ailleurs le 25/05/2016 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Boycottons EDT !

15.Posté par Teraiapiti le 25/05/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ papa ruau, il faut arrêter de dire des mensonges, le consommateur n'est plus dupe ! J'ai bien peur que le ministre se soit fait enrobé dans la farine et il faudra qu'il démissionne de son poste s'il s'avère qu'il se soit trompé !
Nous ne sommes plus à l'époque de Flosse qui reçu pour services rendus au profit de la lyonnaise, que c'était , l'hôtel sis rue de Ranelag à Paris....Souvenons-nous, c'était hier....

16.Posté par papa ru''''au le 26/05/2016 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@teraiapiti : quels mensonges, les tiens? Non seulement les vieux savent ce que je dis, mais j'ai la preuve de ce que je dis. Il y a un site qui s'appelle Lexpol. Tu peux retrouver dessus les prix du secosud et ceux d'EDT sur l'autre partie de Tahiti à la même époque. Même ceux de Hitiaa quand c'était Marama nui qui gérait. A hi'o na te mau tarifa uira. Pour le reste, la farine du ministre ou ton hôtel, j'en sais rien. Moi je te parle des prix de l'électricité qui n'ont jamais été moins cher au district. Mais je suis d'accord avec toi : qui ment doit démissionner

17.Posté par emere cunning le 26/05/2016 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Teraiapiti,
calomniez, calomniez.... UN JOUR CA VOUS REVIENT A LA FIGURE.
E mai te parauhia ra : TE VI MA'ARO NOA TE TAORAHIA E TE 'OFA'I.
Tera ia to 'outou pohehae faito 'ore ia Flosse. Mea haama mau.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance