TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Pétanque – Trophée Tahiti Infos : La présélection de Tahiti confirme son statut


C’était l’événement de l’année pour les aficionados de pétanque de Polynésie. Pour la première fois, le Trophée Tahiti Infos, qui en est à sa deuxième édition, s’est déroulé au boulodrome de Papara fraichement inauguré. C’est finalement la présélection de Tahiti composée de Robert Teng, Kevin Bocahut et Jean Manea qui s’est imposée après une finale à suspense.



Un boulodrome fraichement inauguré
 
Alors qu’il avait été organisé en 2015 au boulodrome de Puurai, à Faa’a, la deuxième édition du Trophée Tahiti Infos a été proposée au boulodrome de Papara qui a été inauguré le vendredi 30 juillet. La participation a été certes moindre qu’en 2015 mais la fédération tahitienne de pétanque, et son nouveau président Rémi Aumeran, s’est montrée satisfaite de cette 2e édition.
 
Rappelons que suite à l’élection du nouveau bureau fédéral, mené par M. Aumeran, l’ancien bureau mené par Joel Degage avait contesté cette élection déposant un recours au tribunal, ce qui a eu pour effet de créer un « clan dissident ». Le nouveau bureau reste le seul officiellement reconnu pour remettre les titres de champions et gérer les sélections en vue des déplacements à l’étranger.

Agnès MAHAATIA
Agnès MAHAATIA
Un nouveau cadre pour les compétitions
 
Le cadre de Papara a semblé satisfaire le public et l’ambiance était bon enfant pour cette compétition de pétanque, un sport très pratiqué en Polynésie. La notion de compétition de haut niveau fait son chemin et ce type d’événement en fait justement la promotion. Derrière le loisir se trouve un vrai sport, avec des champions et des compétitions internationales auxquelles participent de nombreux pays.
 
Chez les femmes, la finale a été à sens unique. La doublette composée de Glorinda Brothers et de Agnès Mahaatia a mené d’emblée 5-0 contre Oona Estall et Moetu Haoatai, qui a ensuite réduit le score à 5-3. A nouveau, Glorinda et Agnès ont pris le large en menant 12-3, pour finalement réussir à s’imposer 13 à 9 après une ultime tentative de retour de leurs adversaires.
 

Une finale très serrée
Une finale très serrée
Une finale homme à suspense
 
La finale homme a opposé la présélection de Tahiti composée de Robert Teng, Kévin Bocahut et Jean Manea à une triplette de « challengers » composée des deux frères Yann et Heiarii Nauta, associés à Bernard Yao. Kévin et Jean faisaient partie de la triplette gagnante en 2015 mais cette année Robert Teng a remplacé Vickson Tuaiva.
 
La partie, qui on le rappelle se joue en 13 points, a été très disputée. La sélection a bien démarré la partie en menant 4-0, mais les qualités des « challengers », notamment les deux frères Nauta, leur ont permis de réduire le score à 5-6.
 
Devant un public ébahi mais silencieux, les « challengers » obtiennent ensuite 3 points en une main pour mener 8-6 mais la sélection en fait de même sur le coup suivant et reprend l’avantage 9-8. Les challengers trouvent les ressources pour mener une dernière fois 10-9 mais ils vont finir par craquer, la sélection reprend l’avantage à 11-10. Le pointeur des « challengers » Bernard Yao va être moins efficace et les tireurs défaillent au plus mauvais moment face à une sélection qui reste placide : C’est la victoire pour la sélection qui s’impose 13 à 10.

Robert Teng dans ses œuvres
Robert Teng dans ses œuvres
Robert Teng, membre de la sélection :
 
Une finale très serrée !
 
« Oui, on a eu en face de nous une équipe très forte. Le tireur Yann Nauta est une des « pépites » de Tahiti, depuis qu’il a commencé la pétanque il y a quelques années. C’est un jeune qui tape les boules, qui joue bien. Il y a le talent, ça c’est sûr. Après, il y a l’expérience. Il faut aussi réussir son système de jeu et minimiser le nombre de points donnés à l’adversaire. Si on arrive à faire des carreaux, là ça change. Mais l’expérience compte beaucoup car avec l’expérience tu as moins de stress et plus de facilités, comme dans tous les sports. »
 
Tu es nouveau dans la sélection ?
 
«  En 2015 je n’étais pas présent, mais cette année nous sommes effectivement en présélection en vue de la participation aux championnats du monde au Madagascar. On est en train de se préparer, l’autre équipe présélectionnée a perdu en quart de finale et nous on a pu gagner. On a quatre mois pour se préparer pour ces championnats qui se dérouleront le 8 décembre. »
 
C’était un moment important pour ces présélections ?
 
« Voilà, ces présélections ont été mis en place par un coach, qui a monté deux équipes, avec des entrainements. Il a essayé d’harmoniser les équipes pour essayer de voir selon son analyse quelles peuvent être les meilleures équipes pour le Madagascar. C’était donc important pour lui que l’on joue ensemble, pour travailler les mécanismes et la cohésion. »
 
Que penses-tu du nouveau boulodrome ?
 
« C’est un grand terrain, je pense que pour jouer à Papara il faut être armé, il faut un grand mental, à Puurai c’est plus « facile » tout le monde peut jouer car le sol est plus régulier. Ici, c’est plus technique. C’est bien pour jouer ensuite en métropole, ou ailleurs, c’est bien de s’entrainer sur des terrains difficiles, comme ça à l’extérieur tu es plus armé. »
 
Un mot sur la pétanque en général ?
 
« On essaye de pousser les jeunes. En novembre il y aura un déplacement à Nouméa pour les jeunes justement. Une sélection de jeunes est en train d’être formée. Je sais que ce n’est pas un sport qui attire les jeunes, en Polynésie en tous cas. Pour eux c’est un sport de vieux. Moi même, c’est ce que je pensais mais quand je m’y suis mis, j’ai découvert un très beau sport. J’invite ces jeunes à travailler, à avoir des objectifs. »
 
« Surtout, il faut éviter l’alcool et le pakalolo. Cela n’apporte rien au sport. Cela fait des années que je joue, je ne bois pas, je fume pas. Il faut de la concentration. J’ai un palmarès assez éloquent. Tout le monde me connaît. C’est dû à la volonté de s’entrainer et à l’amour que j’ai pour ce sport. »
 
Un dernier mot ?
 
« Merci à la fédération et à tout son staff et merci à Tahiti Infos d’avoir soutenu l’événement. C’est un gros challenge, qui réunit beaucoup de monde et qui pourra réunir encore plus de monde. Petit à petit, les gens s’habitueront au nouveau boulodrome, je n’en doute pas. »

Rémi Aumeran, le nouveau président de la fédération
Rémi Aumeran, le nouveau président de la fédération
Rémi Aumeran, président de la fédération tahitienne de pétanque :
 
Quel est le bilan de cette 2e édition ?
 
« Il y a une petite baisse par rapport à l’année dernière, il y avait environ 1600 participants en 2015 à Faa’a. Cette baisse est due certainement à l’éloignement et au tournoi qui était organisé parallèlement à Puurai. Ceci dit, on est ravis, en terme de compétiteurs, hier, nous avons eu près de 1000 personnes, cela s’est donc très bien passé. On a pas eu de problème particulier. Tous les gens que j’ai rencontrés sont satisfaits du nouveau site. Pour eux, Papara c’est un bon site pour jouer à la pétanque, il n’y a pas de problème. »
 
On a pu avoir une belle finale ?
 
« Ils se méfient les uns des autres car ils se connaissent. Le score a été très serré, cela a été une très belle finale, les meilleurs ont gagné. »
 
Un rappel des projets fédéraux ?
 
« Nous voulons amener nos jeunes en octobre en Nouvelle Calédonie pour participer à un tournoi international. Ensuite, nous aurons les séniors qui partiront pour les championnats du monde au Madagascar. C’est pour cela qu’on essaye de récolter des fonds à travers les tournois pour pouvoir respecter le calendrier des déplacements. »
 
Un coach s’occupe des sélections ?
 
« On un coach qui est Heifara Siaou Chin qui s’occupe de la sélection. A partir d’aujourd’hui, ils vont travailler tout doucement jusqu’en décembre. Déjà au Heiva, le week end dernier, la sélection est sortie gagnante, ils gagnent encore aujourd’hui, pour nous c’est prometteur. On espère qu’ils garderont la forme en vue des échéances à venir. »
 
Un dernier mot ?
 
« Je voulais encore remercier Tahiti Infos pour la confiance accordée pour cette deuxième édition. Je pense que la 3e édition sera encore meilleure. » Propos recueillis par SB

Robert, Kévin et Jean, le trio gagnant
Robert, Kévin et Jean, le trio gagnant

Glorinda BROTHERS et Agnès MAHAATIA
Glorinda BROTHERS et Agnès MAHAATIA

Kévin Bocahut n'a pas failli
Kévin Bocahut n'a pas failli


Le public était très attentif
Le public était très attentif

Rédigé par SB le Lundi 1 Août 2016 à 14:33 | Lu 1673 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki