Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Peggy, le terrier de 15 cm de haut est aussi la terreur des facteurs



Peggy, le terrier de 15 cm de haut est aussi la terreur des facteurs
LONDRES, 20 janvier 2011 (AFP) - "Peggy", une chienne terrier haute comme trois pommes, est une petite boule de poils qui ferait craquer les coeurs les plus endurcis. Mais que l'on ne s'y trompe pas: "le monstre", comme titre la presse de jeudi, terrorise les facteurs qui ne fréquentent plus son territoire.

"La brute", "la terreur terrier", "terrier-fiant": depuis des mois, racontent avec force détails les journaux britanniques, "Peggy" terrorise les habitants de son cul-de-sac de Northampton (centre), à tel point que les facteurs n'y livrent plus le courrier depuis le 7 décembre et que sa famille est menacée d'expulsion.

"Peggy" n'est pourtant ni un rottweiler ni un pitbull, mais une chienne terrier du Yorkshire haute d'une quinzaine de centimètres. Sa petite bouille, aux grands yeux attendrissants perdus au milieu d'une touffe de poils roux, inviterait plutôt à la caresse qu'à la terreur.

"Peggy a aboyé contre le facteur mais elle ne ferait de mal à personne. Elle est toute petite", assure sa propriétaire Kathleen Joyce, 49 ans, dans le journal local The Northampton Chronicle.

Tout le monde n'est pas d'accord. "C'est une vraie vicieuse. Je l'ai déjà vue s'en prendre au facteur", témoigne un voisin qui veut rester anonyme.

Le postier en question a porté plainte à "plusieurs" reprises, selon Royal Mail. La dernière "attaque" serait intervenue le 7 décembre. Et depuis, le facteur ne sonne plus aux portes des résidences du cul-de-sac, forçant les habitants à se rendre eux-mêmes au centre de tri, situé à plus de vingt kilomètres.

"Une fois que nous aurons la certitude que le chien n'est plus là, les livraisons reprendront", a indiqué au Chronicle un porte-parole de Royal Mail, groupe postal britannique.

Les autorités locales de Northampton, propriétaires du logement de la famille Joyce, exigent également le départ de "Peggy". En cas de refus, les propriétaires "pourraient être expulsés", a menacé un porte-parole.

lv/dh/cac

Rédigé par Na M le Jeudi 20 Janvier 2011 à 04:33 | Lu 639 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 06:12 Sri Lanka: enquête autour d'un sari de 3 kilomètres

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance