TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Parole d'expert : Une télévision connectée… pourquoi faire ?




PAPEETE, le 27 octobre 2014 - La télévision de demain sera interactive, toujours connectée au Web et nous permettra de regarder facilement films et séries, mais aussi d'accéder à nos applications Web favorites, de Facebook au dernier jeu à la mode. Un documentariste Polynésie imagine comment la Polynésie pourrait bénéficier de cette nouvelle révolution.

Jeff Benhamza est un producteur-réalisateur installé en Polynésie depuis la fin des années 90, il a réalisé de nombreux documentaires sur le fenua. Il est passionné de nouvelles technologies et partage avec nous sa vision de la télévision du futur :

Qu’est-ce qu’une télévision connectée ?

"A l’instar des « smartphones » (téléphones intelligents), on voit apparaître les « smart-TV » (télévisions intelligentes) aussi appelées télévisions connectées. Le terme générique semble nouveau même si, dans l’absolu, il fête allègrement ses 15 ans.

Au début des années 2000, un partenariat entre Thomson et Microsoft (hé oui…) avait donné naissance à TAK, un téléviseur connecté à internet pour fournir des widgets (type météo, bourse etc…). L’histoire a tourné court faute de modèle économique viable. De même pour la web TV, la question qui se pose est toujours la même : « where is the money ? ».
"

Nous sommes déjà connectés avec nos tablettes ou nos téléphones alors pourquoi se connecter avec notre téléviseur ?

"Tous les publicitaires de la Terre vous le diront, la consommation est avant tout une question de disponibilité. Devant son écran de télévision, nous avons du temps… cela change tout.

Grâce à la télévision connectée, nous avons la possibilité de nous connecter en permanence à une vidéothèque géante. Imaginez pouvoir voir, en temps réel, le film, l’émission, le show télévisé que vous voulez, et ce quand vous voulez… un service qui utiliserait le modèle économique d’Amazon, de Deezer ou d’iTunes afin de proposer un éventail quasi exhaustif de ce que l’on veut voir en matière de cinéma et de télévision.

L’imagination aidant, on peut rêver d’une offre de produits ou de services marchands en adéquation avec les goûts des consommateurs (le fameux web-sémantique cher à Amazon). Des publicités insérées avec achat « one-clic » permettant de se faire livrer le livre, le vêtement ou l’objet convoité. Que l’on ne s’y trompe pas, les enjeux sont colossaux et les acteurs en devenir.
"

Alors « quid » de la Polynésie ?

"Une fois de plus, nous allons parler d’infrastructure car pour que cela fonctionne, il est nécessaire d’avoir du débit, du très haut débit. Il faut également proposer des produits télévisuels en adéquation avec des offres de service orientées sur le tourisme ou les produits solaires et cosmétiques (on peut aussi transposer au surf, à la musique, à la danse, au monde sous-marin etc.).

Bref, il y a toute une chaîne à mettre en place pour que le pays puisse, en plus d’être spectateur, trouver une place en tant qu’acteur sur ce marché en devenir. Il y a urgence car chaque jour qui passe nous éloigne davantage de cette opportunité.
"

À Tahiti les e-Consommateurs ont pris l'habitude de télécharger illégalement films et séries. Comment les convaincre de les payer sur une smart-TV ?

"La réponse est forcément technologique, certainement pas citoyenne. Car à la fois nous allons au cinéma car l’expérience au cinéma est plus forte, mais en même temps nous avons tous des disques durs remplis de musiques et de films que finalement nous ne consultons pas ou rarement.

La clef de voûte du succès des «smart-TV» sera donc la réunion de plusieurs facteurs :
- le contenu (le plus vaste possible)
- la possibilité de naviguer vers le net (avec une interface intuitive, rapide et non intrusive)
- du web sémantique qui nous propose des expériences TV nouvelles qui correspondent à nos goûts personnels
- des services adaptés
- un coût dérisoire et accessible à tous

Impossible, me direz-vous ? Prenons l’exemple du modèle « Deezer » : tout y est. Et si ce modèle fonctionne pour la musique, pourquoi n’existerait-il pas pour la télévision ?
"


Jeff Benhamza, producteur et réalisateur
Ancien journaliste-caméraman, Jeff a été sur les théâtres d’opération du Tchad, du Liban et en Centre Afrique dans les années 80. Il s'est ensuite lancé dans la réalisation, en créant de publicités, des reportages et des documentaires. Toujours passionné de nouvelles technologies, il avait créé le premier CD-Rom interactif de Polynésie.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 27 Octobre 2014 à 12:41 | Lu 6959 fois



Notez


Commentaires

1.Posté par Gabs le 28/10/2014 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi la télévision de demain ??? C'est déjà le cas partout dans les villes dites "modernes"... c'est juste Tahiti qui est en retard !!! Et il y a les institutions aussi qui brident le développement technologique local comme internet ou les voitures électriques... et ça... c'est toujours d'actualité !!!

2.Posté par John Paul ALBANI le 28/10/2014 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

johnpaul
C'est juste "standard" en métropole...tous les écrans plats sont "connectés" de nos jours

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Juillet 2015 - 16:55 On a testé pour vous : le passage à la fibre

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki