Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Papara : les indemnités du maire et de ses adjoints revues à la hausse



Le tāvana et ses adjoints commenceront donc à percevoir leurs nouvelles compensations financières dès la fin du mois d'août.
Le tāvana et ses adjoints commenceront donc à percevoir leurs nouvelles compensations financières dès la fin du mois d'août.
PAPARA, le 22/07/2017 - Le conseil municipal de Papara s'est réuni vendredi matin pour valider l'augmentation des indemnités du maire, de ses adjoints et des conseillers ayant des délégations. Une augmentation de 30 %, mais qui est justifiée selon l'équipe municipale, puisqu'il ne s'agit que de remettre la barre à ce qui était déjà appliqué auparavant. De son côté, l'opposition a préconisé de répartir ces indemnités sur l'ensemble des conseillers, mais surtout sur celles et ceux qui travaillent quotidiennement pour la commune.

Est-ce que le départ de Putai Taae de l'assemblée serait à l'origine de ces augmentations ? Une question que plusieurs personnes se posent, après avoir entendu la hausse des indemnités du maire de Papara et de ses adjoints.

En effet, vendredi dernier, le conseil municipal s'est réuni pour valider cette demande formulée par le maire lui-même. Et pour Putai Taae, cela est justifié, parce que "la commune n'est plus en déficit aujourd'hui", indique le tāvana de Papara.

En 2012, la commune de Papara a été épinglée par la Chambre territoriale des comptes, jugeant sa gestion désastreuse, suite notamment aux trop nombreuses embauches effectuées par l'ancien magistrat de la commune, Bruno Sandras.

Selon l'actuel maire, le déficit s'élevait alors à plus de 200 millions de francs. Du coup, il a fallu se serrer la ceinture, et les indemnités du maire et de ses adjoints faisaient partie des mesures choisies pour tenter de redresser les finances de la commune. Elles ont ainsi été diminuées, à hauteur de 30 %.

Oui mais voilà, aujourd'hui la majorité estime que cet épisode est terminé puisque les voyants sont désormais au vert. "Cette dette est épurée et nous ne sommes plus sous la surveillance de la CTC", précise Putai Taae. Mais attention, selon le maire, il n'est pas question de toucher plus qu'ils ne doivent. Il assure que ces indemnités seront simplement réajustées. Elles passeront donc de 296 390 francs à 348 694 francs pour le maire, et de 107 445 francs à 139 478 francs pour ses adjoints. 50 000 francs seront aussi versés aux deux conseillers ayant des délégations de service.

"Cela ne veut pas dire qu'on se laissera aller, nous resterons vigilants. Et je ne pense pas que nous rencontrerons encore des difficultés puisque les comptes vont bien. L'éclairage publique est opérationnel, les mesures pour aider les familles à payer la cantine de leurs enfants sont mises en place. La commune est aussi propriétaire du terrain de Tiamao aujourd'hui. Vous voyez, malgré nos difficultés financières, nous avons continué à travailler pour l'intérêt général", rajoute le tāvana de Papara.

DÉPART DE L’ASSEMBLÉE, HAUSSE DE SON INDEMNITÉ ?

Autre interrogation, le départ de Putai de l'assemblée d'ici quelques semaines et "comme par hasard, il y a une augmentation. Maintenant par rapport à sa situation à l'assemblée, je n'en sais rien. C'est lui qui voit ça avec son parti. Mais je n'aimerais pas que l'on mélange les choses. Il y a lui à l'assemblée, et lui en tant que maire", souligne Béatrice Legayic, élue de l'opposition.

"Ce n'est pas du tout la raison qui m'a poussé à demander cette augmentation. Il ne faut pas oublier ce que le président a dit. Il faut attendre 30 jours pour voir ce qu'il décidera de faire. Et s'il décide de me laisser à l'assemblée, que diront ces personnes qui font courir ces rumeurs ?", répond Putai Taae.

Le maire préfère donc remettre son sort entre les mains du président du Pays, même s'il affirme à demi-mot vouloir rester à Tarahoi.

Par contre, pour l'opposition, ces augmentations pourraient avoir des conséquences néfastes pour la commune. "Ça me choque parce qu'on est en cours d'année, ils auraient pu attendre l'année prochaine, pendant le vote du budget 2018, pour nous faire une proposition sur l'augmentation des indemnités", explique Béatrice Legayic.

Du coup, l'élue orange a même demandé à répartir ces indemnités sur l'ensemble des conseillers. "Et, il me semble qu'à Papara, la fourchette est entre 5 000 à 9 000 francs par conseillers. Pourvu qu'on touche dans l'enveloppe qui est prévue, et cette décision revient au maire", poursuit-elle.

Et devant les médias, la réponse du maire ne s'est pas fait attendre. "Je ne pense pas que je le ferai".

"Oui il dit ça aux médias, et au conseil municipal, il n'ouvre pas la bouche, il n'explique rien. Tout ce qu'il fait c'est lire l'ordre du jour et c'est tout. Et dès qu'on pose une question, il ne répond pas. Je me pose la question de savoir s'il comprend ou pas ? Pourquoi c'est la DGS qui est obligée de défendre les idées", regrette Béatrice Legayic.

"J'ai demandé aussi si les adjoints méritaient réellement leurs indemnités ? On voit bien que certains ne sont pas là parce qu'ils sont sur leur lieu de travail, comme certains qui sont là tous les jours et qui touchent la même indemnité. Mais comme le maire n'a pas ouvert la bouche, donc on ne sait pas ce qu'il pense" conclut l'élue de l'opposition.

Malgré ses fortes interventions, Béatrice Legayic sait pertinemment que ses demandes resteront sans réponse, puisque la majorité a bel et bien validé l'augmentation de ces indemnités. Le tāvana et ses adjoints commenceront donc à percevoir leurs nouvelles compensations financières dès la fin du mois d'août.


Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 22 Juillet 2017 à 10:43 | Lu 3400 fois

Tags : PAPARA





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance