Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Papara : la supérette familiale écoulait en rayon ses produits périmés depuis des années



Le gérant avait pris l'habitude de recycler la viande périmée dans ses plats cuisinés à emporter. Bon appétit.
Le gérant avait pris l'habitude de recycler la viande périmée dans ses plats cuisinés à emporter. Bon appétit.
PAPEETE, le 23 février 2016 - Le tribunal a requis 6 mois de prison avec sursis et 18 peines d'amende à 30 000 francs contre le commerçant, ce mardi, pour tromperie sur la marchandise.


Lait en poudre pour bébé, sauces, soupes, gâteaux, fromages, conserves de poisson, jus de fruit, et même de la viande périmée recyclée dans les ma'a tinito et autres plats à emporter : la liste des infractions reprochée par la direction générale des affaires économiques (DGAE) à l'ancien supermarché Alice de Papara est longue comme le bras. Un listing de plusieurs pages sur lequel s'étalent près de 500 références de produits que les gérants de ce commerce familial écoulaient sans vergogne depuis des années et avant sa fermeture, en novembre 2015. "On a quand même retrouvé lors d'un contrôle 28 kilos de viandes dont la date limite de consommation était dépassée", souligne l'agent de la DGAE au président du tribunal correctionnel, qui jugeait l'affaire ce mardi.

Poursuivi pour tromperie sur la marchandise, le patron de cette petite enseigne, aujourd'hui fatigué et malade sur sa chaise roulante, encourait une peine de maximale de 2 ans de prison et 4,4 millions de francs d'amende. Le procureur de la République a finalement requis 6 mois de prison avec sursis contre le vieil homme retiré des affaires, et 18 amendes de 30 000 francs chacune : "C'est un enjeu de santé publique pour les consommateurs". Le tribunal rendra sa décision le 15 mars prochain.

"De la parfaite mauvaise foi" estime le parquet

Un premier contrôle de la DGAE avait constaté dès 2014 les mauvaises habitudes du commerçant qui se fichait manifestement des dates limites de consommation (DLC) et autres dates limites d'utilisation optimale (DLUO). L'affaire avait même donné lieu à une enquête de gendarmerie, au cours de laquelle le personnel du magasin expliquait recevoir des consignes du patron pour ne pas retirer des rayons les produits périmés. Des fromages entiers étaient par exemple reconditionnés à la coupe pour se débarrasser de l'emballage et ainsi tromper le consommateur.

Pour sa défense, le vieux commerçant a essayé de rejeter la faute sur l'incompétence de son équipe et la négligence de ses fournisseurs. Sans vraiment convaincre. "De la parfaite mauvaise foi", a même estimé le représentant du ministère public. Certains des produits retrouvés en rayon par les agents de la DGAE présentaient des records de dates limites de consommation dépassées : jusqu'à plus de 500 jours.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 23 Février 2016 à 18:08 | Lu 17975 fois







1.Posté par Lak le 23/02/2016 18:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je m''en doutais aussi...non mais il n''est pas conscient de ce que cela peut provoquer surtout sur les jeunes consommateurs et puis il est très côtoyé par la population de Papara...franchement!!! C''est pas du tout gentil.....

2.Posté par Hh le 23/02/2016 20:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais cst lequel de magasin ?
Et pis quelle honte

3.Posté par LEPETANT le 24/02/2016 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bof. Il semblerait qu'aucun client n'ait été malade. Après tout, si l'on en croit un scientifique, l'homme préhistorique se nourrissait de charognes trouvées dans la savane. C'est peut-être pour çà que nous apprécions tant le fafaru. Pour son odeur de charogne en putréfaction ?

4.Posté par PIERE le 24/02/2016 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas le seul commerçant à le faire. Il faudrait venir faire des contrôles dans les différents magasins et supermarchés de Taravao!!!! La il y en a du boulot aussi

5.Posté par Pissenlit le 24/02/2016 08:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis assez d''accord avec LEPETANT, si aucun client ne s''est plaind, le commerçant recycle en Maa Tinto, pour moi c''est une affaire qui est profitable.
Quant au commerçant effectivement il y a des règles, parfois moins justifié.

6.Posté par Pito le 24/02/2016 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait aussi faire des contrôle dans certaines roulottes et vendeurs de plats du jour........vu la multiplication de toutes ces activités, je pense sincèrement que l'on pourrait contrôler de très près cela !!!!

7.Posté par TOM le 24/02/2016 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Taina la viande et le poisson sentent bien aussi ....

8.Posté par tamatoas le 24/02/2016 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
Si l'on contrôlait de manière stricte selon la réglementation , les 3/4 des magasins de quartiers fermeraient ! Le respect stricte de la réglementation entraine des investissements tels, que le chiffre d'affaire ne peut couvrir . D'où la fermeture des petits magasins les uns après les autres , au profit du développement de Mr WAN propriétaires des grosses et moyennes enseignes . Ceci n' excuse pas que l'on puisse vendre des produits impropres à la consommation dans les petits magasins .

9.Posté par gaston le 24/02/2016 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Surveiller les magasins chinois les spécialistes de revente de produits périmés je dirai que eux ils sont au dessus de la normal
le mot périmé est trop petit .Il ne vaut mieux pas savoir ce qu'ont mange dans certains snack.

10.Posté par Peter SAUER le 24/02/2016 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un petit commerce de proximité qui fait correctement son travail, en respectant les règles du métier ne s'enrichit pas mais vit correctement. Il ne pas en Porsche Cayenne ailleurs qu'ici. Ici tout baigne car les petits commerces profitent de la naïveté de la clientèle polynésienne qui fait confiance et qui n'a pas l'habitude de rouspéter et de râler.
Il continuer à contrôler et à sanctionner. Il faut se débarrasser de ces commerçants qui ne nous respectent pas.

11.Posté par l''''oiseau des iles le 24/02/2016 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il serait temps qu'il y est de vrais contrôles ,faite un tour dans les îles ,on vas rire un peut ... du moins pas tous le monde

12.Posté par Tuams TUAMS le 24/02/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on peut mourir d'une intoxication alimentaire.... la peine est bien indulgente, une véritable mise en danger de la vie d'autrui et avec le sourire en plus à la sortie du magasin ! LAMENTABLE et inexcusable !

13.Posté par appelsolennel le 24/02/2016 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faire du FRIC !sur le dos de la santé des polynésiens,

c'est inadmissible!!!

et en plus volontaire et fait sciemment !!

manger des denrées avariées, et vous allez voir,...

si vous n'allez pas vous retrouver aux urgences,!!!!!!!!!!!!!!!!!!

alllez, mr le JUGE,

sévérité max, vous avez vu, plein de commerçants le font aussi!
donnez une sanction exemplaire!


14.Posté par moana le 24/02/2016 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi deux poids deux mesures. Ici on livre le nom du commerçant et c'est bien. Dernièrement deux restaurants du centre ville ont été condamnés pour utiliser de la viande périmée dans leur plat, mais on ne connait pas l'identité de ces resto malgré une demande pressante des internautes. SVP EQUITE et non discrimination. Qu'on puisse connaître les identités des commerces, restos ou personnes condamnées notamment des escros, violeurs, pédophiles ,voleurs multirécidivistes....

15.Posté par Hera le 24/02/2016 19:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'amour de l'argent qui rend complément fou

16.Posté par lola le 25/02/2016 22:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j''entends souvent dire "on est à TahitI! "
voilà comment les gens entretiennent un tel laxisme et le désordre total qui règnent en Polynésie!



Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 17:10 Bébé pleure, papa frappe maman : 4 mois ferme

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance