TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Papara Surf Festival – Mihimana Braye bat l’Australien Kalani Ball alors que la sirène retentit.


Les surfeurs locaux ont assuré le show pour les quarts de finale du pro junior et du WQS qui se sont déroulés aujourd’hui à Papara. Ca ‘casse’ pour Mateia Hiquily, le vainqueur de l’édition 2014 et pour Steven Pierson et ça passe pour Mihimana Braye, O’Neil Massin, Hira Teriinatoofa et Taumata Puhetini.



Mihimana Braye est désormé assuré de participer aux chammpionnats du monde pro junior, fenêtre vers une carrière de surfeur pro.
Mihimana Braye est désormé assuré de participer aux chammpionnats du monde pro junior, fenêtre vers une carrière de surfeur pro.
 
PAPARA, le 10 avril 2015. La 4ème journée de compétition a démarré ce matin avec les quarts de finale de la Vahine Pro junior. On retrouvera dans le carré final Karelle Poppke avec 3 Australiennes : Holly Wawn qu’elle devra affronter dans la 1ère demi finale, Sophia Bernard et Isabella Nichols qui devront en découdre dans la 2ème demi finale.
 
Le public a pu ensuite assister aux quarts de finale de la compétition pro junior. Après être sorti de la compétition WQS au round 3, le double vainqueur de l’édition 2014 s'est fait éliminer par l’Australien Lliam Mortensen, en totalisant 15.20 contre 15.75.
 
On retrouvera dans la 1ère demi finale Kai Hing, vainqueur de l’avant dernière pro junior en Nouvelle Zélande opposé à Lliam Mortensen. Bonne opération pour O’Neil Massin qui se qualifie également en sortant Luke Hynd 17.75 contre 16.00. Mihimana Braye se qualifie également relativement aisément face à Elliot Paerara-Reid (NZ). Cette 2ème demi finale du pro junior O’Neil-Mihimana sera le remake de la finale de Rangi, gagnée par Mihimana Braye.

Un interférence qui a coûté cher à Steven Pierson
Un interférence qui a coûté cher à Steven Pierson
La compétition s’est poursuivie en cours d’après midi avec les quarts de finale de la compétition WQS. Hira Teriinatoofa, qui surfe à domicile s’est défait du jeune Keoni Yan, qui a également grandi à Papara mais qui a récemment établi sa base à Hawai’i pour favoriser sa carrière de surfeur pro.
 
Dans le 3ème quart, dès le début de série c’est le coup de théâtre : Steven Pierson fait une interférence sur Taumata Puhetini. Ils sont partis en même temps sur une vague qui s’est avérée être une gauche. Avec sa 2ème meilleure note divisée par deux, Steven n’a pas réussi à revenir dans le jeu et sort prématurément, il était pourtant un des mieux placés pour la victoire finale.
 
Le moment fort de la journée a été le dernier quart de finale entre Mihimana Braye et Kalani Ball, l’excellent Australien finaliste en 2014. La série commence avec 10 minutes sans vague. Après un ‘restart’ et encore pratiquement 5 minutes d’attente, Mihimana s’élance sur une gauche et parvient à scorer 8.25 mais Kalani Ball contre-attaque avec deux droites notées 8.80 et 8.85 !
 
Alors que les vagues se font rares, Mihimana prend une vague notée 8.10, c'est insuffisant, on se dit alors que ‘les carottes sont cuites’ pour Mihimana mais il s’élance sur une ultime vague. Il enchaîne les rollers radicaux alors que la sirène retentit et termine par un ‘air reverse’ en fin de vague. Les juges lui donnent 9.50, tout juste suffisant pour sortir l’Australien en s’imposant 17.75 contre 17.65.

Mihimana Braye on fire
Mihimana Braye on fire
Mihimana Braye juste après sa qualification :
 
Un ‘finish’ incroyable ?
 
« Je n’arrive pas à y croire. J’avais bien démarré la série, après j’ai commencé à tomber, j’avais les bonnes vagues mais je sentais la fatigue arriver mais je me suis di ‘allez, si j’ai une gauche, je vais avoir le score.’ Je l’ai vue arriver, j’avais la priorité, j’ai tout donné, j’ai tenté un air reverse à la fin, je savais que je devais le tenter et je l’ai réussi. Dieu était avec moi. »
 
A ce stade de la compétition tu es déjà assuré d’être qualifié pour les championnats du monde ?
 
« J’étais 4ème avant cette compet’, à ce stade je monte à la 2ème place donc je suis quasiment sûr de pouvoir avoir ma place aux championnats du monde en fin d’année, mais je voudrais quand même gagner la compétition ! »

Mateia est monté d’un cran grâce à sa participation l’année dernière à ces championnats du monde justement ?
 
« Oui, Mateia a quasiment un an de plus que nous en expérience, j’essaye effectivement de suivre son chemin, d’assurer ma qualification pour ensuite y faire un bon résultat. On était un peu des adversaires pendant l’enfance, mais c’est un très bon pote à moi, on a fait beaucoup de trips ensemble, on s’apprécie, on est de bons perdants, quand je perds je le félicite et vice versa. C’est cool. »
 
Tu as des supporters apparemment ?
 
« J’habite devant le spot, j’ai appris à surfer ici depuis tout petit, je connais tout le monde donc on me supporte à fond, surtout qu’il n’y a plus beaucoup de Tahitiens dans la course, ils sont hyper contents et je les remercie beaucoup et merci à Tahiti Infos d’être présents. »
 

Des adversaires mais aussi des amis d'enfance.
Des adversaires mais aussi des amis d'enfance.
Mateia s’est également exprimé, malgré sa déception :
 
Malheureusement, les résultats ne sont pas aussi bons que l’année dernière ?
 
« Je n’ai pas eu trop de chance dans le WQS, je me suis refait mal à l’épaule encore et cela m’a déstabilisé pour le pro junior, je ne pouvais pas trop forcer, en droite je n’arrivais pas trop à lever la main, donc je vais passer quelques jours chez moi avant de partir pour les prochains WQS à Lower, Trestles en Californie. »
 
Tu as déjà eu cette blessure, donc tu sais qu’elle passera ?
 
« Voilà, je ne sais pas, il faut juste espérer qu’elle apparaisse moins souvent, on verra pour la suite. »
 
On peut dire que tu es monté d’un cran après les derniers championnats du monde en 2014 ?
 
« Oui, l’année dernière j’ai eu la chance de faire les ‘World Junior’ grâce à la fédération tahitienne et j’ai eu ensuite la ‘wild card’ pour tous les ‘prime’ du circuit WQS donc j’ai pu être bien classé, dans le top 100 donc je n’aurai plus besoin de wild card pour les prochains six mois. »
 
Les hauts et les bas font partie de la carrière d’un surfeur pro ?
 
« Oui, c’est comme ça, on e peut pas prévoir donc on le fait et on fait de son mieux. Je souhaite bonne chance à Mihi et à O’Neil qui ont bien surfé et je sens que demain il faudra venir nombreux parce qu’il y aura du bon surf, cela peut être cool. » SB

Hira Teriinatoofa, impérial dans son homespot.
Hira Teriinatoofa, impérial dans son homespot.

O'Neil Massin enchaîne les bons résultats.
O'Neil Massin enchaîne les bons résultats.

Taumata a pris sa revanche sur Steven qu'il avait affronté lors du Tahiti Surf Tour
Taumata a pris sa revanche sur Steven qu'il avait affronté lors du Tahiti Surf Tour

Rédigé par SB le Vendredi 10 Avril 2015 à 19:45 | Lu 1721 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki