Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Page enfant : Le mono’i, un savoir-faire ancestral



Page enfant : Le mono’i, un savoir-faire ancestral
PAPEETE, le 15 novembre 2016 - Cette semaine c’est la semaine du mono’i. Une manifestation qui se déroule tous les deux ans et qui met à l’honneur un produit utilisé depuis des siècles en Polynésie. Le mono’i est le mélange d’huile de coco et de fleurs de tiare Tahiti. Il plait sur le territoire mais aussi ailleurs, de nombreuses grandes marques internationales l’ont incorporé dans la fabrication de leurs propres produits.

Le mono’i (qui signifie huile de coco parfumée en tahitien) est un produit de beauté et de soin. Il est à l’honneur cette semaine à la Maison de la culture. La semaine du mono’i commence demain et dure quatre jours.

Né du mélange entre l’huile de noix de coco et la fleur de tiare, le mono’i est utilisé depuis 2 000 ans en Polynésie pour hydrater le corps et les cheveux, masser, soigner de certains maux, protéger la peau des moustiques ou du soleil... Depuis le milieu des années 1940, il est fabriqué et commercialisé par une parfumerie locale. Depuis cette date, le précieux liquide connaît un succès grandissant à l’international. Il a séduit les grandes marques internationales qui l’utilisent sur dans la fabrication de shampoing, lotion, gel douche…

Depuis 1982, le mono’i de Tahiti porte une "Appellation d’origine". L’Appellation d’origine reconnaît les caractéristiques propres d’un produit qui sont dues à son origine mais aussi au processus de fabrication et donc aux facteurs humains. En Polynésie, sept entreprises ont l’autorisation d’ajouter cette Appellation d’origine sur l’étiquette de leur mono’i.

Sa fabrication artisanale se fait sur plusieurs jours car il y a période de séchage. D’abord il faut ramasser, décortiquer des noix de coco germées puis les fendre pour récolter le germe blanc. Ce germe est râpé, on y ajoute des fleurs de tiare séchées parfois de l’abdomen de bernards-l’hermites, comme le font les Paumotu par exemple pour accélérer la séparation de l’huile. La préparation repose au soleil plusieurs jours avant de produire de l’huile.

Cette recette de base est transmise de génération en génération. Certains ajoutent des ingrédients dont ils ont et gardent le secret. En fonction des ingrédients, le mono’i n’a pas les mêmes senteurs ni les mêmes usages.

Pratique

La semaine du mono’i est un événement qui se déroule du 17 au 20 novembre à la Maison de la culture. Quatre espaces sont prévus dont un intitulé création où tu pourras apprendre toi aussi à fabriquer du mono’i.
Horaires d’ouverture : de 9 heures à 18 heures.

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 15 Novembre 2016 à 10:56 | Lu 1572 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Août 2017 - 14:59 Back to school pour une rentrée réussie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance