Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Outumaoro : Il avait égorgé sa fille de 14 ans



Le drame s'était déroulé vers 17 h le dimanche 13 octobre 2013 dans ce modeste fare de la servitude Fuller 3, quartier Outumaoro à Punaauia.
Le drame s'était déroulé vers 17 h le dimanche 13 octobre 2013 dans ce modeste fare de la servitude Fuller 3, quartier Outumaoro à Punaauia.
PAPEETE, le 14 septembre 2015 - La session de la cour d'assises se poursuit avec l'ouverture ce lundi matin du procès de Pierre Taana. Ce jeune père de famille de 35 ans est accusé d'avoir sauvagement assassiné sa fille en octobre 2013.

Le procès de Pierre Taana, 33 ans à l'époque des faits, s'est ouvert lundi matin devant les assises. Le huis clos total a été ordonné limitant l'accès aux informations sur le contexte de cette dramatique affaire qui avait fait la une de l'actualité il y a près de deux ans et plongé tout un quartier dans l'émoi.
La tragédie s'était déroulée dans la servitude Fuller 3 dans le quartier populaire de Outumaoro, à Punaauia.
Les gendarmes avaient été appelés par le voisinage et par le suspect lui-même pour constater la mort d'une jeune adolescente de 14 ans, sauvagement assassinée par égorgement au couteau de cuisine.

Aussi poursuivi pour viol

Le drame s'était déroulé aux alentours de 17 h en ce dimanche 13 octobre 2013, dans une modeste maison située à 50 mètres au-dessus du centre Te pu tiare anani, les locaux de la police municipale et la maison de quartier, alors que la victime rentrait de la plage avec des copines. Selon des témoins interrogés au cours de l'enquête, les disputes étaient fréquentes entre le père et sa fille qui devait fêter son quinzième anniversaire quelques jours seulement après sa disparition.

A leur arrivée au domicile de Pierre Taana, les enquêteurs de la gendarmerie avaient découvert un homme qui les attendait maculé de sang, à proximité du corps sans vie de sa progéniture, une plaie béante à la gorge.

Interpellé et placé en garde à vue, il avait reconnu les faits mais sans livrer, à l'époque, d'explications à son geste. Selon des proches de la victime interrogés à l'époque, la tension était montée d'un cran depuis plusieurs semaines entre le père et sa fille. Cette dernière accusait son père d'abuser d'elle sexuellement –ce qui vaut aujourd'hui à Pierre Taana d'être aussi renvoyé aux assises pour viol- et envisageait sérieusement de dénoncer les faits pour protéger les autres membres de la fratrie.

Placé en détention provisoire depuis sa mise en examen pour viol et meurtre aggravé, Pierre Taana encourt la réclusion criminelle à perpétuité si la préméditation venait à être retenue, ce que l'accusé conteste. Le procès, sur deux jours, s'achèvera ce mardi soir.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 14 Septembre 2015 à 18:11 | Lu 2451 fois







1.Posté par Chaval le 15/09/2015 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A éliminer radicalement, cet homme est un salopard, il ne mérite même pas un avocat malgré que ce soit la loi. Des cas comme celui là méritent tout bonnement la peine capitale.

2.Posté par pétronille le 15/09/2015 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut espérer que l'avocat du salopard n'est pas une femme car alors là ce serait un comble

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance