Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Opération cartable : 25 élèves entrant en 6ème prêts pour la rentrée



25 familles ont reçu de nouveaux cartables pour leurs enfants qui entrent en classe de 6ème
25 familles ont reçu de nouveaux cartables pour leurs enfants qui entrent en classe de 6ème
ARUE, le 05/08/2015 - Depuis 24 ans, la mairie met en place une opération cartable pour les élèves issus d'un milieu modeste. Des enfants méritants qui entrent en classe de 6ème. Livres, Bescherelle ou encore cahiers et stylos, la municipalité dépensent chaque année une enveloppe de 500 000 Fcfp pour aider ces enfants dans leur cursus scolaire.

Parents et enfants ont été conviés ce mercredi matin dans la salle du conseil municipal. Chaque année, 25 élèves sont choisis pour bénéficier de fournitures essentielles pour leur cursus scolaire.

Ces futurs collégiens sont sélectionnés dans un premier temps par les enseignants, puis une enquête est mise en place au sein du service social de la mairie. Pour cette nouvelle édition, huit élèves de l'école Arue 2, huit de "Ahutoru" et neuf de "Erima" ont été choisi.

Et depuis 24 ans, ce ne sont pas moins de 500 000 Fcfp qui sont investi.

Pour l'achat des produits, la commune s'est basée sur la liste des fournitures du collège de Arue. Livres, cahiers, trousse ou encore dictionnaire, ces 25 élèves pourront reprendre les cours avec ce qu'il faut, ce qui rassure leurs familles. "Je tiens vraiment à remercier la mairie et toutes ces personnes. Je n'ai pas de travail et cette opération nous aide vraiment pour la scolarité de notre fils Vaihiria", nous confie Stéphane.

En effet, la plupart de ces familles n'ont pas assez de revenus pour acheter ces fournitures. "Ils paient aussi l'assurance, c'est vraiment bien et gentil" explique Milton, père de famille. "J'ai trois enfants et je n'ai pas assez d'argent pour pouvoir assurer au mieux la scolarité de ma fille. Je ne suis pas allé loin à l'école et mon souhait est que ma fille puisse avoir son baccalauréat et trouve un bon travail."

Dans son discours, le maire Philip Schyle a rappelé l'importance pour la commune d'accompagner ces familles, "ce sont des élèves qui font partie des familles qui rencontrent des difficultés durant les rentrées scolaires, mais ce sont aussi et surtout des élèves méritants".

UN CYCLE COMMUN SERA MIS EN PLACE DES LA RENTREE

Pour éviter que les nouveaux collégiens ne soient perturbés dans leur nouvel environnement scolaire, le ministère de l'éducation en collaboration avec le vice-rectorat a décidé de créer un cycle commun qui reliera les classes de CM1, CM2 et 6ème.

"Ce qui va changer pour ces enfants est que les enseignants vont beaucoup plus se rencontrer et il y aura une liaison plus forte sur le plan pédagogique. C'est-à-dire que lorsque le professeur de 6ème aura l'élève de CM2 et bien il verra son parcours au CM1 et CM2, avec ses difficultés et ses points forts", assure le vice-recteur en Polynésie.

Avec ce nouveau système, des conseils écoles-collèges seront mis en place dès la rentrée scolaire.

UN FOND SOCIAL A LA DISPOSITION DES FAMILLES NECESSITEUSES

Présent également à cette opération cartable, le nouveau principal du collège de Arue mais aussi le Vice-Recteur, Jean-Louis Baglan.

Dans leur discours, ces autorités de l'Etat au sein de l'éducation ont rappelé aux familles qu'elles avaient à leur disposition également d'autres moyens pour les accompagner.

Comme les fonds sociaux mis en place par l'Etat. Cette année, l'enveloppe a augmenté "parce qu'on reconnaît qu'il y a une difficulté financière pour certaines familles", précise Jean-Louis Baglan, vice-recteur en Polynésie.

Le souci que relève l'enseignement du second degré est que ces fonds ne sont pas utilisés comme ils se doivent, "soient les familles ne sont pas au courant ou soient elles n'osent pas, ce qu'on peut comprendre parce que ce n'est pas évident d'étaler sa vie", explique Jean-Louis Baglan et de poursuivre, "ils peuvent servir à payer la cantine, à faire en sorte que leurs enfants aient un équipement sportif…"

Pour cette année scolaire, l'enveloppe qui est dégagée pour ces fonds sociaux est de plus de 78 millions de francs Pacifiques.
Les familles qui souhaiteraient bénéficier de cette aide doivent se rendre auprès du principal du collège où sont scolarisés leurs enfants.
Dans son discours, le vice-recteur, Jean-Louis Baglan a rappelé aux familles les aides mises à leur disposition
Dans son discours, le vice-recteur, Jean-Louis Baglan a rappelé aux familles les aides mises à leur disposition

Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 5 Août 2015 à 15:55 | Lu 409 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance