Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Nucléaire : deux demandes d'indemnisation devant le tribunal administratif



PAPEETE, le 30 août 2016 - Ce mardi matin, le tribunal administratif a examiné deux demandes d'indemnisation de personnes qui ont travaillé sur ou près des sites des essais nucléaires.

"C'est un parcours du combattant qui se termine", déclare, sourire aux lèvres, Maître Neuffer, à la sortie de la salle d'audience du tribunal administratif de Papeete, ce mardi matin. Autour de lui, les proches d'anciens travailleurs des sites d'où ont été tirés les essais nucléaires en Polynésie française se serrent la main et s'embrassent. Depuis des années, certains d'entre eux réclament des réparations du préjudice subis par leur famille, mari ou père, à cause des essais nucléaires.

Le premier dossier sur lequel a été saisi le tribunal administratif concerne un ancien travailleur de Fangataufa. De 1968 à 1975, il a exercé en tant que manœuvre sur le site. Atteint d'un cancer des poumons, il est mort en 2004. "Monsieur Faara a été exposé à huit essais nucléaires. Il était aussi un gros fumeur, ce qui pourrait être une autre causalité possible de son cancer des poumons. Les experts ont noté dans leur rapport qu'il était impossible de déclarer l'origine du cancer", a indiqué le rapporteur public lors de l'audience.

Ce dernier a requis que l'Etat soit condamné à verser plus de 7 millions de francs à la veuve de la victime.

Dans le second dossier examiné ce mardi, la victime a travaillé de 1966 à 1981 près des essais nucléaires. En 1994, il a déclaré une leucémie aigüe. Plusieurs de ses demandes d'indemnisation ont été rejetées. Décédé en janvier 2016, son fils a repris le combat.

Le rapporteur public a demandé au tribunal à ce qu'il condamne l'Etat à verser 25 millions de francs au fils de la victime.

Pour l'avocat des familles des victimes, ces conclusions sont une "victoire". "C'est la fin d'une chaîne judiciaire. Je suis confiant pour la suite. La question n'est pas de savoir quel jugement va être rendu mais quand le jugement va être rendu."

Les délibérés de ces affaires devraient être rendus dans deux semaines.

Rédigé par Amelie David le Mardi 30 Août 2016 à 16:29 | Lu 1197 fois







1.Posté par Chaval le 31/08/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Leucémie sans doute les essais, mais le cancer du poumon est plus près du tabagisme que du nucléaire.

2.Posté par lebororo le 31/08/2016 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le peuple polynésien a aussi apprécié les "sous" gagnés par ces essais.
Du commerce, des loyers reçus et à la "jouissance des sous" et leur meilleur niveau de vie... ☺

3.Posté par Chaval le 31/08/2016 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lebororo, sans parler de ceux qui se sont enrichis largement avec le CEP et qui sont peut-être les premiers à la ramener.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 17:24 427 plants de pakalolo détruits à Huahine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance