Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Municipales à Papara : trois femmes et trois hommes en compétition



Les 33 élus conseillers municipaux de Papara siègeront prochainement dans la salle du conseil, vide depuis le début du mois d'août dernier. Les élections municipales de mars 2014 à Papara avaient été annulées le 27 juillet dernier par le Conseil d’Etat.
Les 33 élus conseillers municipaux de Papara siègeront prochainement dans la salle du conseil, vide depuis le début du mois d'août dernier. Les élections municipales de mars 2014 à Papara avaient été annulées le 27 juillet dernier par le Conseil d’Etat.
PAPARA, le 14 octobre 2015. Ce dimanche 18 octobre, les électeurs de Papara sont appelés aux urnes (de 8 h à 18 h) pour désigner leur prochain tavana (avec un second tour prévu le 25 octobre). Le fauteuil de maire est convoité sur cette commune de la côte Ouest alors que les défis à relever sont nombreux.

Papara, une commune où il fait bon vivre…. mais le travail qui attend la future équipe municipale est important et les ressources financières manquent cruellement. A une trentaine de kilomètres de Papeete, loin de l'agitation de la ville, Papara a su attirer au cours des 25 dernières années vers son littoral, ses plages de sable noir, ses vallées encaissées, ses rivières impétueuses, ses spots de surf, de nombreux habitants. Ce sont les chiffres du recensement qui le démontrent : 6 199 habitants en 1988 et plus de 11 000 aujourd'hui.

Toutefois, il reste beaucoup à faire pour le bien-être des habitants dans une commune marquée par des difficultés financières depuis plusieurs années. Le déficit budgétaire de la commune est encore estimé à 228 millions de Fcfp. Dans le passé, la gestion de la commune de Papara a été épinglée à deux reprises en 2004 et en 2012 par des rapports de la Chambre territoriale des comptes (CTC), très critiques. La situation financière de la commune s’est détériorée à partir de l’année 2002. Or, en mars 2012, la CTC ne constatait pas de mieux, au contraire, entre 2003 et 2010 la hausse des dépenses de fonctionnement a été deux fois plus forte que les recettes ! La synthèse est lapidaire : Papara "vit largement au-dessus de ses moyens". Depuis 2012, un plan pluriannuel de redressement budgétaire a été planifié, dont le terme est fixé désormais en 2018. Et le retour à l’équilibre budgétaire de Papara, "implique de substantielles économies de gestion" jusqu'à la fin de l'année 2018.

INVESTIR, OUI MAIS COMMENT ?

Il faut pourtant pour la commune continuer à investir. En matière scolaire tout d'abord : deux des quatre écoles élémentaires de la ville nécessitent des travaux importants. Pour Apatea, fermée depuis août 2013, la reconstruction de la future école s'annonce compliquée. Si les financements (avec l'appui de l'Etat) pour ces lourds travaux d'équipement sont trouvés, on apprenait en revanche que la démolition des bâtiments serait retardée car il va falloir désamianter les anciens bâtiments. La nouvelle école Apatea de 14 classes ne devrait pas ouvrir avant la rentrée scolaire 2017-2018. Incertitude aussi et surtout lourds travaux de réhabilitation/reconstruction à prévoir à l'école Tiama'o. Le foncier – une propriété privée- serait racheté par le Pays mais il va falloir, là aussi reconstruire pour se mettre aux normes.

L'investissement devra se poursuivre aussi pour la distribution de l'eau potable. Même s'il y a du mieux depuis deux ans : la qualité de l'eau s'améliore chaque année. Entre 2013 et 2014, le taux de conformité est passé de 86% à 91%. Mais la modernisation du service d'eau potable avec la rénovation du réseau de distribution (notamment sur les conduites principales de Maruia), la pose de compteurs d'eau, de stabilisateurs, de capteurs de pression est toujours en cours.

Enfin, depuis plus de cinq ans, les habitants se plaignent de l'absence d'éclairage public sur la route de ceinture qui parcourt la commune sur une douzaine de kilomètres. Pour mener ce chantier à bien et garantir un peu plus de sécurité sur cette route principale et sur quelques-unes qui desservent les principales vallées il faudra investir environ 50 millions de Fcfp. Une aide vers le Pays a été sollicitée. En août dernier, la commune obtenait une subvention de 2,7 millions de Fcfp pour financer 80% des études en vue de la rénovation de l'éclairage public routier. Autant dire que ce n'est pas demain que la route de Papara aura retrouvé la lumière.


Pour retrouver les listes complètes en compétition pour le premier tour de dimanche, CLIQUER ICI

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 14 Octobre 2015 à 17:37 | Lu 531 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance