Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Mouvement social : Il n'y aura pas de grève au sein du groupe Wane



Mouvement social : Il n'y aura pas de grève au sein du groupe Wane
PAPEETE, le 16 août 2017 - La grève qui devait commencer cette nuit au sein du groupe Wane n'aura pas lieu pour l'instant. L'intersyndicale et la direction des enseignes du groupe Wane ont signé des protocoles de fin de conflit.

La grande distribution aurait dû être paralysée aujourd'hui en Polynésie. Le groupe Wane était sous le coup d'un préavis qui courrait jusqu'à mardi minuit. Cependant le mouvement social a été repoussé. L'intersyndicale a décidé vendredi de la suspension du préavis de grève "pour préparer un plan de travail concernant chaque entreprise avant le 31 août."

Selon nos informations, avant mercredi, il n'y avait pas eu de rencontre entre la direction et l'intersyndicale. Dans plusieurs communiqué de presse, les directions des enseignes du groupe indiquent " Conformément au code du travail, nous avons répondu à ce préavis en proposant une réunion de négociations le Vendredi 11 Août 2017. Aucun représentant syndical ne s’étant présenté, aucune négociation n’a donc été possible. "

L'intersyndicale et la direction se sont rencontrées mercredi matin. Les directeurs de Wan D et Sodimark, PBC, Foodeez ont signé, mercredi, un protocole de fin de conflit. L'enseigne Carrefour a quant à elle signé un protocole de fin de conflit dès le vendredi 11 août à la suite d'une réunion de concertation.

Des réunions de travail devraient être organisées avec chaque entreprise afin de trouver des solutions et accords adaptés à chaque branche. "L’entreprise discutera des points propres à son fonctionnement dans le cadre des réunions mensuelles avec les délégués du personnel, en maintenant l’ouverture d’esprit au dialogue social avec ses salariés telle qu’il a toujours présidé dans le cadres des relations entre la Direction et les représentants du personnel", indique la direction de Wan D, tout comme les autres enseignes du groupe dans un communiqué de presse.

L'intersyndicale revendiquait essentiellement "un meilleur partage des moyens institutionnels entre les dirigeants et les professionnels qui assurent avec compétence leurs missions quotidiennes. Durant ces années de crise, un écart s’est creusé en faveur de la vie chère et au détriment du pouvoir d’achat", ainsi que le respect du code du travail.

Le groupe Wane représenterait environ 12 % du PIB de la Polynésie française avec environ 1500 salariés.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 16 Août 2017 à 16:18 | Lu 867 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance