TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Mondial-2014 - Tirage (a priori) idéal pour la France




COSTA DO SAUIPE, 6 décembre 2013 (AFP) - L'équipe de France peut souffler après un tirage au sort du Mondial-2014 (12 juin-13 juillet) particulièrement clément qui lui a offert la Suisse, l'Equateur et le Honduras comme futurs adversaires au 1er tour (groupe E).

Zinédine Zidane, l'une des vieilles gloires du football mondial invitée à officier durant la cérémonie, n'a donc pas été exaucé. L'ancien champion du monde 1998 avait espéré un "groupe difficile" pour les Bleus, histoire d'"entrer dans le vif du sujet" d'entrée. C'est tout le contraire qui s'est produit.

Qualifiées pour la Coupe du monde au terme d'un parcours chaotique et un barrage irrespirable contre l'Ukraine (0-2, 3-0) -alors que le tirage avait déjà été annoncé comme facile- et sans certitudes sur leur potentiel, les troupes de Didier Deschamps peuvent aborder le tournoi en toute sérénité. Et leur présence en 8e de finale n'est déjà plus une vue de l'esprit.

La France va débuter le Mondial dès le 15 juin à Porto Alegre contre le Honduras, une nation qu'elle n'a jamais affrontée et qui sera l'une des grandes inconnues de cette première phase.

Le choc de la poule aura lieu 5 jours plus tard (20 juin) à Salvador face aux Suisses, têtes de série et 8e au classement Fifa. Sur le papier, la "Nati" n'a pas de quoi effrayer les Bleus mais le souvenir de l'édition 2006 incite à la prudence. La bande à Zidane avait alors eu le plus grand mal à maîtriser la Suisse et s'en était finalement très bien sortie avec un nul 0-0. L'aventure s'était toutefois terminée en finale pour les joueurs de Raymond Domenech...

L'Equateur (25 juin à Rio de Janeiro), qui a bouclé la zone Asmud à la 4e place et ne compte que le Mancunien Valencia comme star, rappellera plutôt de bons souvenirs aux Français, qui se sont imposés lors de la seule confrontation entre les deux pays, le 27 mai 2008 à Grenoble en amical sur un doublé de Bafétimbi Gomis à quelques jours seulement du coup d'envoi de l'Euro-2008.

L'équipe de France a quand même tout intérêt à terminer à la première place du groupe E pour ne pas croiser en 8e de finale l'Argentine de Lionel Messi, favorite logique de la poule F (avec le Nigeria, la Bosnie et l'Iran). Si tout se passe au mieux pour les Bleus, une présence en quart de finale peut ainsi être sérieusement envisagée.

"C'est toujours difficile de commenter un tirage au sort, mais c'est vrai, je ne vous cache pas, que ça aurait pu être un tirage plus compliqué, a reconnu Deschamps. Aujourd'hui, avant et même après le tirage, l'objectif sportif, légitime, c'est de se qualifier pour les 8e de finale, on fera tout pour ça."

Trois champions du monde dans le groupe D

Ce tirage a en tout cas permis au staff tricolore de lever définitivement l'option sur le camp de base de Ribeirao Preto, à 300 kilomètres au nord de Sao Paulo.

Tout le monde n'a en revanche pas eu la même veine que les Français. Si le Brésil de Neymar et de Thiago Silva, hôte de l'épreuve, aura également un 1er tour à sa main avec la Croatie (match d'ouverture le 12 juin à Sao Paulo), le Mexique et le Cameroun (groupe A), ce n'est pas le cas du tenant du titre espagnol dans le groupe B.

La Roja, en route pour un quadruplé historique après son triplé Euro-2008/Mondial-2010/Euro-2012, commencera le tournoi avec le remake de la finale de la Coupe du monde 2010 contre les Pays-Bas (le 13 juin à Salvador) avant d'enchaîner avec le Chili d'Alexis Sanchez et d'Arturo Vidal, 3e en Amérique du Sud. Rien de facile donc, seule l'Australie devant servir de sparring-partner aux vedettes ibériques.

Il faudra à tout prix éviter la place du dauphin, qui héritera du leader de la poule A et donc potentiellement des quintuples champions du monde brésiliens au tour suivant. Un affrontement entre l'Espagne et le Brésil dès les 8e de finale serait assurément un des temps forts de l'épreuve et une véritable finale avant l'heure. Mais la seleçao aura aussi à coeur de prendre sa revanche sur les Néerlandais, ses bourreaux en quart de finale en 2010.

Et que dire de la poule D qui comprend 3 anciens champions du monde (Italie, Angleterre, Uruguay), le Costa Rica étant voué à un rôle mineur. Vice-championne d'Europe, la Nazionale n'est assurée de rien même si l'Angleterre court après sa splendeur passée depuis 1966 et que la Céleste, pourtant 4e en Afrique du Sud et vainqueur de la Copa America, a dû en passer par des barrages contre la Jordanie pour gagner son billet pour le Brésil.

L'Allemagne n'aura pas non plus la tâche aisée avec le Portugal de Cristiano Ronaldo, des retrouvailles avec son ancien sélectionneur et buteur Jürgen Klinsmann, à la tête des Etats-Unis, et le Ghana, quart-finaliste en Afrique du Sud (poule G).

Enfin, les groupes C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon) et H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud) s'annoncent indécis.

Rédigé par () le Vendredi 6 Décembre 2013 à 10:35 | Lu 858 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par liberté le 09/12/2013 05:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins ça permettra à la France de pouvoir faire un second tour et encore!!!!!

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki