TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Modernisation du droit outre-mer : pas de quoi tirer un feu d’artifice selon le Tahoera'a




PAPEETE, le 17 juin 2015. Dès le départ, le Tahoera’a Huiraatira était favorable au projet de loi relatif à la modernisation du droit outre-mer, sous réserve que soient pris en compte les observations concernant la fonction publique communale. C’est d’ailleurs ce que préconisait également le président Edouard Fritch.

Or, qu’elle ne fut pas la surprise des représentants du Tahoera’a Huiraatira de découvrir en commission des institutions, que les rapporteurs du projet, toutes deux parlementaires, la député Maina Sage et la sénatrice Lana Tetuanui, préconisaient aux représentants de rendre un avis négatif sur ce projet de loi, allant elles-mêmes contre la position du président Edouard Fritch. Le Tahoera’a Huiraatira s’en était étonné en commission, et il s’était dès lors abstenu, ainsi que l’UPLD, de sorte que le rapport n’a été adopté que par 3 voix pour (Tapura Huiraatira et ATP) et 6 absentions (Tahoera’a Huiraatira et UPLD). La position des rapporteurs du Tapura Huiraatira était d’autant plus surprenante que la ministre des Outremers, Madame Pau-Langevin, recevant une délégation du SPC avait déjà répondu favorablement à la demande exprimée par les élus polynésiens. L’Etat lui-même s’était déclaré fort surpris de la position de nos parlementaires en commission.

Si le Tahoera’a Huiraatira préconisait de retirer le texte c’était simplement pour permettre que soit finalisée la consultation des maires sur la réforme de la fonction publique communale. Le Tahoera’a Huiraatira n’a pu que se joindre à la position tardive de la sénatrice, qui se rangeait enfin à celle qu’il exprimait depuis le début. En réalité, les élus du Tapura Huiraatira ont réajusté leur position pour ne pas désavouer le président Edouard Fritch et la ministre des Outremers.

D’autre part, et contrairement à ce que qu’affirme le communiqué du Tapura Huiraatira, l’UPLD qui s’était abstenue en commission, n’a consenti à voter en faveur du texte amendé qu’à la condition expresse que la question des casinos soit retirée. C’est pourquoi un amendement a été déposé en ce sens, obligeant le gouvernement à reconsidérer sa position sur cette question alors qu’il était favorable à l’ouverture des casinos à bord des navires de croisière étrangers naviguant dans les eaux territoriales de la Polynésie. Une fois de plus, la recherche d’une majorité incertaine a conduit le gouvernement à se contredire sur un point majeur de ses engagements politiques, en laissant l’UPLD devenir l’arbitre de ses choix. Le grand gagnant de la manoeuvre est bien l’UPLD, et si le Tapura Huiraatira avait suivi la position du Tahoera’a Huiraatira dès le début, le projet de loi aurait été voté sans que le gouvernement soit obligé de se dédire.


En réalité, il n’y a pas de quoi tirer un feu d’artifice !

Rédigé par Communiqué du Tahoeraa Huiraatira le Mercredi 17 Juin 2015 à 16:33 | Lu 479 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki