Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mieux comprendre : L'éco-école pour éduquer nos enfants à l'écologie



Mieux comprendre : L'éco-école pour éduquer nos enfants à l'écologie
PAPEETE, le 18 avril 2017 - 51 établissements du fenua ont le label éco-école, 19 écoles, 19 collèges et 13 lycées. Mais qu'est-ce que ce label? A quoi sert-il ? La rédaction vous explique.

Qu'est-ce que label éco-école?
Le programme Éco-école est un programme international lancé à la suite du sommet de la terre de Rio en 1992. Il est mené par la fondation danoise pour l’éducation à l’environnement (FEE) depuis 1994. En France, les premières initiatives datent de 2005, en Polynésie elles existent depuis 2010.

Ce programme a pour but d'éduquer les enfants à la préservation de l'environnement. Pour ce faire, le projet a mis en place une méthodologie, des outils et un accompagnement personnalisé des élèves d’écoles primaire, de collèges et lycées qui en ont fait la demande.

Un référent éco-école est désigné pour chaque établissement. Celui-ci s’entoure d’une équipe qui porte un projet sur l’année dans l’un des six thèmes retenus, à savoir : l’alimentation, la biodiversité, les déchets, l’eau, l’énergie et les solidarités.

Comment obtenir le label ?
Tous les établissements scolaires inscrits au programme (et dont l'inscription a été effectuée au plus tard en septembre de l'année en cours) peuvent faire une demande de labellisation. Ce n'est pas parce qu'une école participe au programme éco-école qu'elle est forcément labélisée. Attention une école labelisée doit renouveler sa demande chaque année.
Le jury prend en compte différent critères avant de décerner le label éco-école à un établissement. Il faut présenter un projet structuré autour des sept points de méthodologie. Il faut qu'une grand epartie des classes et des enseignants de l'établissement fassent partie du projet.
L'établissement doit faire sa demande de labélisation en ligne, le dossier doit comprendre les éléments suivants : les comptes rendus des réunions du comité de pilotage, le diagnostic réalisé, le plan d'action, l'évaluation des actions, les activités réalisées en classe, en lien avec le projet Eco-Ecole, la création artistique réalisée durant l'année, un questionnaire complémentaire (une trentaine de questions).

Quelle est la méthodologie ?

Une méthodologie simple, participative et adaptée à tous. Le programme repose sur une méthodologie en sept étapes qui se veut un guide pour les projets. Elle se veut souple, il appartient à chacun de s'approprier ces étapes pour la mener à bien au sein de son établissement, tout au long de l'année.
Ces sept étapes mises en place sont la réunion d’un comité de pilotage, la réalisation d’un sont : le diagnostic, la définition et la mise en œuvre d’un plan d’action, la mesure et l’évaluation des actions, l’établissement de liens avec les disciplines enseignées, l’implication de tout l’établissement et de la communauté, l’engagement avec créativité.

Comment les écoles sont-elles sures de mettre en place des projets éco-responsables ?
Parce qu'il y a un accompagnement personnalisé de chaque établissement. Conseils, outils et ressources thématiques... Chaque école, collège et lycée participant au programme bénéficie gratuitement d'un accompagnement dans la mise en oeuvre concrète de son projet. Celui-ci est réalisé par un membre référent de l'équipe ou par l'un des 100 Relais locaux (structures et organismes conventionnés et formés par Teragir) qui complète son action dans les territoires.

Les problématiques ne sont pas les mêmes selon les pays, le programme éco-école est-il adapté à tous les pays ?
Les projets éco-écoles sont ouverts sur leur territoire. Tout le travail s'articule autour d'un thème à choisir par année. Ainsi, les établissements approfondissent un thème de travail de leur choix parmi les options suivantes : alimentation, biodiversité, déchets, eau, énergie, santé, solidarités. Ces thèmes sont censés fédérer et mobiliser l’ensemble des élèves et de la communauté éducative, ainsi que des partenaires extérieurs (élus locaux, associations, parents d’élèves, etc.) autour d’un projet commun, où chacun prend conscience de l’impact de ses attitudes et de ses choix sur son environnement et son entourage.

Il y a-t-il beaucoup d'établissement dans ce projet ?
50 000 établissements dans le monde et 51 en Polynésie participent à ce projet. Le label éco-école a su construire un large réseau d’établissements scolaires engagés. Les écoles et établissements participants sont mis en relation et bénéficient d’outils pour favoriser le partage d'expérience : base de données d’exemples de projets, brochure de mutualisation, rencontres territoriales, etc.

Et les élèves dans tout ça ?
Le programme éco-école est un projet inclusif. Les élèves participent à tous les projets. Ils sont la force motrice des projets Eco-Ecole. Le but est de les impliquer du début à la fin du projet, ils participent à la mise en œuvre des étapes de la méthodologie afin d'éveiller leur sens écologique. Ils sont actifs au sein du comité de pilotage du projet et participent à l’élaboration du diagnostic et du plan d’action, ainsi qu’à sa mise en place et son évaluation.

Un label qui valorise l’engagement des porteurs de projets
Véritable source de motivation, le label Eco-Ecole, Eco-Collège, Eco-Lycée valorise l’engagement des porteurs de projet et concrétise les efforts menés tout au long de l’année. Ce label est décerné chaque année aux établissements scolaires qui en font la demande et qui répondent aux critères du Jury.



Infos pratiques :
contact@fedescol.org
http://www.eco-ecole.org
http://colibris-tahiti.org/sites/fedescol
Page Facebook : Fedescol

Les chiffres clefs

51 établissements Eco-écoles sur le fenua
19 écoles
19 collèges
13 lycées
22 000 Eco-écoles en France
50 000 éco-écoles dans le monde
64 pays participants
16 millions d'élèves engagés
498 établissements labellisés en juin 2016

Etablissements scolaires participant à la démarche Eco-Ecole en 2016/2017

A Tahiti
Arue : Collège de Arue, Ecole élémentaire Tamahana, Ecole primaire Ahutoru, Institut d'Insertion Médico Éducatif (IIME)
Faa'a : Collège Henri Hiro, Collège Notre Dame des Anges, Ecole élémentaire de Pamatai,
Faaone : Ecole Ahiti Tera
Hitia'a O Te Ra : CJA de Papenoo, Collège de Hitia'a O Te Ra
Mahina : Collège de Mahina, Lycée Professionnel Atima
Paea : Collège Teriitua'a Terooiterai
Papara : Collège de Papara, Ecole élémentaire Ape'a, Lycée Tuianu Le Gayic
Papeete : Collège Adventiste Tiarama, Collège Anne-Marie Javouhey, Collège-Lycée La Mennais, Lycée Paul Gauguin, École de la Mission, Lycée Samuel Raapoto, Lycée-Collège Pomare IV
Pirae : Collège de Taunoa, Collège Taaone, Ecole élémentaire Tuterai Tane, Ecole primaire publique de Nahoata, Ecole Saint Michel, Lycée Aorai, Lycée polyvalent de Taaone, Lycée professionnel St Joseph.
Punaauia : Collège de Punaauia, École élémentaire 2 + 2 = 4, LP St Joseph, Lycée Hôtelier de Tahiti, Tahiti International School
Taravao : Collège-Lycée-Cetad Sacré-Coeur de Taravao, Lycée Polyvalent Tairapu Nui
Teahupoo : Ecole Ahototeina Toahotu : GS Toerefau Haitama
Vairao : Ecole Potii
Dans les autres îles
Moorea : Collège Afareaitu, Collège de Pao Pao, Lycée Professionnel Agricole Opunohu,
Bora Bora : Vaitape : Collège de Bora Bora, Ecole Faanui Temarutuitui
Maupiti : Vaiea : Ecole de Maupiti
Ua Pou : Hakahau : Collège de Ua Pou
Raivavae : Ecole Hataitararoa
Tubuai : GS Teina / Mahu


Les assises Éco-école organisées mercredi 19 avril

Mieux comprendre : L'éco-école pour éduquer nos enfants à l'écologie
Mercredi 19 avril se tiendront les deuxièmes assises Eco-école organisées sur le fenua. Lancés officiellement sur le fenua lors de l'année scolaire 2010-2011, le "projets Éco-école" polynésiens s'est répandu comme une trainée de poudre. Aujourd’hui 51 établissements du fenua ont rejoint le programme, du primaire au secondaire. "Si les résultats au sein de ces établissements sont très encourageants, cela ne représente que 22% des établissements de Polynésie. Pourtant, la nécessité de mieux gérer les déchets, d’économiser l’eau et l’énergie, de promouvoir une alimentation équilibrée, de respecter l’environnement et l’humain, dans sa diversité, est de plus en plus reconnue."

La petite nouveauté de ces deuxièmes assises Eco-école est que désormais les écoles maternelles pourront demander la labellisation. Parce que Fédescol et le programme éco école partent du principe que : "Les enfants d’aujourd’hui seront les décideurs de demain. Il est donc essentiel de les sensibiliser dès le plus jeune âge et de les inciter à développer les éco-gestes du quotidien pour qu’ils se développent à l’école, à la maison et dans leur commune."
Mercredi, ces assises seront l’occasion pour les porteurs de projets d’échanger mais aussi, d'informer les établissements qui seraient intéressés par la démarche.

Le projet éco-école est porté par Fédescol qui est le relais local du programme pour le Pays, et fait partie intégrante de l'association Colibris Tahiti.

Le programme Éco-école est un programme international lancé à la suite du sommet de la terre de Rio en 1992. Il est porté par la fondation danoise pour l’éducation à l’environnement (FEE) depuis 1994. En France, les premières initiatives datent de 2005, en Polynésie elles sont nées en 2010.

En Polynésie, le collège de Bora bora a intégré le programme en 2010-2011. C'est l’un des établissements pilotes sur le territoire. En sept ans, les collégiens ont déjà travaillé autour des six thèmes. Depuis 2010, bien d'autres établissements leurs ont emboités le pas, en effet aujourd'hui ils sont 51 établissements labellisés sur le territoire.


Le programme des Deuxièmes assises Fedescol/Eco-école de Polynésie

Les assises Éco- écoles ont lieu le mercredi 19 avril à la DGEE, dans les bâtiments de l’ancienne école normale à Pirae.

Accueil à partir de 12h30
13h00 Introduction par Madame la Ministre de l’Education ou son représentant,
13h10 Présentation du programme et du label Eco-Ecole en quelques faits et chiffres 13h20 Témoignages de 3 établissements actuellement dans le programme pour un partage d’expériences : Lycée Professionnel St Joseph – Ecole de la Mission - Ecole Ahiti Tera (Faaone)
14h00 Questions/Réponses
14h20 Présentation rapide de l’aide qui peut être apportée sur chaque thématique éco-école par un acteur local clé :
Alimentation : Direction de la Santé, Hélène Thual
Biodiversité : Tamarii pointe des Pêcheurs, Isabelle Mouton
Déchets : Fenua Ma, Benoît Layrle / Francis Arai
Eau : DIREN, Francine Tsiou Fouc / Kevin Chang
Energie :Espace Info Energie (EIE), Maïa Bongeot
Santé : Direction de la Santé, Bertrant Pourcelot / Ramon Walker
15h00 Présentation des outils transverses à disposition sur les sites Fedescol et FB
15h15 Fin des interventions en plénière.
Echanges libres auprès des différents intervenants, autour d’un café.

Renseignement : contact@fedescol.org
Accès libre, ouvert à tous


LEGENDE : L'école 2+2=4 a été la première école élémentaire labélisée. Pendant l'année scolaire 2015-2016, pendant près de deux mois, les élèves en CM2 ont observé la baleine à bosse

Legende 2 : Parmi les projets lancés dans le cadre du programme Éco-écoles, des élèves ont conçu une boîte-quizz pour faire un état des lieux des connaissances en matière d’environnement, de tri sélectif…

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 18 Avril 2017 à 15:14 | Lu 4160 fois

Tags : ECO-ECOLE





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017