TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Michel Bourez victime d'un kidnapping au Brésil en 2010.


Après avoir gardé le silence sur cette histoire pendant cinq années environ, Michel Bourez s’est confié au site australien ‘Stabmag’ pour raconter ce qu’il lui était arrivé : Il fut victime d’un kidnapping en 2010, réussissant fort heureusement à se tirer de ce mauvais pas par ses propres moyens.



Michel Bourez victime d'un kidnapping au Brésil en 2010.
Le 17 septembre 2015. Le site internet australien Stab Mag vient de publier un article au sujet de mésaventures vécues par différents surfeurs professionnels au cours de leurs voyages autour du monde. Des incidents vécus en marge d’étapes du championnat du monde ou lors de ‘surf trips’, en quête de la vague magique se trouvant parfois dans des endroits du globe connus pour leur dangerosité. La déclaration de Michel a été également reprise par le site de surf français ‘Surf Session’.
 
En tête d’article, on retrouve notre Spartan Michel Bourez qui raconte pour la première fois une sombre histoire de kidnapping qu’il a vécue à Rio de Janeiro, au Brésil, en 2010, en marge d’une étape du Wolrd Tour. Rappelons que c’est dans ce même pays, le Brésil, que le double vainqueur des Trials à Teahupo’o Ricardo Dos Santos a été froidement assassiné devant chez lui par balles en début d’année 2015.

Michel Bourez au micro de Stabmag :
 
“On était dans un bar après la compétition, en train de boire quelques verres et de s’amuser. J’avais ma casquette Red Bull. J’ai demandé au barman une boisson avec du Red Bull, mais le gars m’a dit qu’il n’en vendait pas. Le barman avait l’air de m’en vouloir, je ne sais pas pourquoi. C’est devenu bizarre, le videur est venu et m’a emmené dehors. Ils avaient l’air de dire que j’étais un espion de Red Bull, parce qu’ils vendaient du Monster. J’ai décidé de rentrer à la maison à pied. »
 
« Je marchais seul dans la rue quand une voiture s’est arrêtée. Des gars en sont sortis et m’ont jeté dans leur voiture, ils avaient des pistolets braqués sur moi et ils m’ont hurlé dessus en Portugais. Je n’ai pas compris ce qu’ils me disaient. Je me suis dit qu’ils voulaient m’amener à un distributeur pour que je leur donne un peu de liquide. Je leur ai dit que je n’avais pas d’argent mais ils ne voulaient pas m’écouter. Puis la voiture a freiné à l’approche d’un feu rouge. »
 
« Dès qu’elle s’est arrêtée, ou presque, j’ai ouvert la porte et j’ai commencé à courir. Ils sont sortis à leur tour et ont commencé à me poursuivre. J’ai sauté par-dessus la clôture de l’arrière cour d’une maison mais il y avait là deux chiens qui ont eux aussi commencé à me pourchasser, alors je me suis caché. »
 
« Quand les deux types ont sauté la clôture, les chiens s’en sont pris à eux. J’ai couru à nouveau et je me suis caché dans un buisson pendant un moment. Quand j’ai réalisé qu’il n’y avait plus de danger, je suis sorti de là et je suis rentré à la maison, tremblant. C’était vraiment flippant.”

Rédigé par SB le Jeudi 17 Septembre 2015 à 10:12 | Lu 2665 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki