TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Michel Bourez – le ‘Spartan’ a osé affronter Mullaghmore Head, une des plus grosses vagues d’Europe !




Le 8 octobre 2014. En théorie, les surfeurs qui participent au championnat du monde évitent de faire du tow-in ou de surfer dans de trop grosses conditions afin d’éviter toute blessure liée à ce type de situation dangereuse, surtout que Michel est actuellement à la 7ème place du championnat du monde, à deux étapes de la fin de la saison. En théorie.
 
Juste après son élimination au round 3 de la 9ème étape du championnat du monde, la Quiksilver Pro France, notre ‘Spartan’ n’a pas résisté à la tentation de surfer la vague irlandaise, réputée pour être un des plus radicales d’Europe.
 
Dans ce cliché du 2 octobre de Michal Czubala, sélectionné pour les Billabong Big Wave Awards, Michel Bourez se mesure à la vague irlandaise qui lui aura servi d’interlude entre le Quiksilver Pro France et le Moche Rip Curl Portugal, la 10ème étape du championnat du monde dont la période d’attente débute ce dimanche 12 octobre.
 
Il participe actuellement à une compétition WQS (world qualifying series) ‘Prime’ le Billabong Pro au Portugal. Il a remporté sa série du round 1 devant Caio Ibelli et en éliminant Ricardo Christie et le jeune tahitien Mateia Hiquily. Dans le round 2 il termine à nouveau premier devant Julian Wilson, un autre surfeur du WCT, Jack Freestone et Gonzalo Zubizarreta.
 
Michel Bourez mène sa carrière de surfeur professionnel avec panache. Pour 2014, si on se fie au tableau ASP, ses gains en compétition sont de 281 500 dollars américains. Il se situe en 3ème place derrière Gabriel Medina et Mick Fanning, grâce à ses deux victoires d’étape. Il n’oublie cependant pas de rester lui même, en ‘chargeant’ du gros, voire du très gros comme lors de la dernière Billabong Pro Tahiti ou en obtenant sa ceinture bleue de jiu jitsu brésilien, une autre de ses passions avec le surf et le beach soccer.
 
Pour mémoire, aucun Tahitien n’a fait aussi bien qu’il a pu le faire en obtenant cette 6ème place au classement du championnat du monde en 2011. Il pourrait faire mieux encore en 2014, tout va dépendre des deux dernières étapes au Portugal puis à Hawaii. SB

Rédigé par SB le Mercredi 8 Octobre 2014 à 10:43 | Lu 1098 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki