TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Michel Bourez dans les starting-blocks de la Billabong Pro




Michel Bourez dans les starting-blocks de la Billabong Pro
Depuis 5 années le surfeur tahitien Michel Bourez représente avec fougue Tahiti et le surf francophone sur le circuit mondial, avec Jeremy Florès le réunionnais. Il n’a pas encore remporté d’épreuve mais il fait partie du Top 10 des meilleurs surfeurs de ce championnat du monde de surf organisé par l’Association du Surf Professionnel, l’ASP.

De mars à décembre et sur 10 compétitions, les 34 meilleurs surfeurs du monde s’affrontent dans différents spots autour du globe. Michel termine 6ème au classement général en 2011, puis 15ème en 2012, l’année qu’il a qualifié lui même de « charnière », année pendant laquelle il devient père du petit Kaoriki. En 2013 il est à fond pour réussir du mieux possible sa mission, soutenu par Air Tahiti Nui pour ses déplacements. Son but est de faire les meilleurs résultats possibles, comme l’excellente 3ème place en Australie dans la première épreuve du tour pro au mois de mars ou encore la 2ème place en Indonésie récemment.

A l’image de la puissance des vagues de récif polynésiennes, Michel montre une radicalité impressionnante dans ses manœuvres et il a la réputation d’être un des surfeurs les plus puissants sur le tour. Michel a un style de surf solide, rapide, flamboyant, avec beaucoup d’engagement et de prise de risque.
Michel est également un surfeur très apprécié sur le tour pour sa gentillesse et son accessibilité. Né en 1985 à Rurutu dans l’archipel des Australes de père français et de mère polynésienne, il est aussi à 27 ans un bon ambassadeur des qualités humaines des habitants de la Polynésie Française.

Très satisfait de tes derniers bons résultats ?
« Pas encore complètement, l’année n’est pas finie. C’est bien pour moi d’avoir enfin réussi à faire une finale en Indonésie, j’avais déjà fait une demi finale mais aller en finale c’est beaucoup plus dur, mais je suis très content, j’ai pu rester dans le top 10, je suis actuellement 8ème, avant Teahupo’o il n’y a pas mieux. Il y aura de bons compétiteurs avec qui je pourrais bien surfer.
La chance était contre toi l’année dernière ?
« Peu importe, comme chaque année on est tous dans la même situation, tous dans le même bateau, c’est juste que je vois les choses différemment maintenant. La finale en Indonésie va me booster pour la compet’. J’espère qu’il y aura de bonnes conditions pour montrer un bon spectacle. »
SB

Michel Bourez dans les starting-blocks de la Billabong Pro

Rédigé par SB le Mercredi 14 Août 2013 à 11:48 | Lu 507 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Tihare le 15/08/2013 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faatoito ta matou Aito no Teva a Va'u. On est tous avec toi

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki