TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

"Mets ta capote" une campagne de prévention contre les IST




"Mets ta capote" une campagne de prévention contre les IST
PAPEETE, le 30 novembre 2016 - Le ministre de la Santé a lancé mercredi une campagne de communication pour lutter contre la propagation des IST qui ne cesse de gagner du terrain parmi la jeunesse polynésienne.

Après trois années de très forte hausse du nombre d'infections sexuellement transmissibles (en 2015 il y a 177% de cas de syphilis positifs en plus qu'en 2014, en 2016 il y a 7 fois plus de cas de syphilis qu'en 2015), le ministère de la Santé a enfin pris conscience du problème. "Cette campagne démarre aujourd'hui parce que nous avons observé une forte réémergence des IST, c'est une situation que l'on voit et que l'on observe depuis déjà deux ans. Les variations que l'on voit sont assez catastrophiques et on se rend compte que malgré les actions de fond que l'on mène à travers nos structures de santé, et les dépistages renforcés nous nous rendons compte que ce n'est pas suffisant. Le ministre de la Santé nous a par conséquent commandité une campagne de communication de masse pour remédier à cela", indique Yolande Mou la responsable des programmes de prévention à la Direction de la Santé.


Cette croissance est due à un relâchement des comportements, mais aussi à une précarisation de la société, "La progression des IST témoigne d'un relâchement de la prévention et d'une reprise de conduites de risque. […] La recrudescence des IST va de pair avec la précarisation des conditions de vie, les problèmes d'hygiène, la marginalisation de certaines personnes (prostitution, travailleurs du sexe, sans domicile fixe…)" indique le communiqué de presse.

Le ministre de la Santé, Patrick Howell a donc décidé de lancer une campagne de prévention sur l'ensemble de l'année 2017 pour sensibiliser le public aux IST, mais aussi débanaliser le préservatif. "Nous allons monter en puissance en ce qui concerne la prévention et nous allons continuer pendant pratiquement toute l'année 2017 et en fonction des courbes que nous obtiendrons nous déciderons de passer à une vitesse normale. Parce la situation actuelle est suffisamment grave pour que nous bougions un peu plus et que nous envoyions des messages tous azimuts", explique le ministre.


Le but de cette campagne est dans un premier temps d'informer le public de la situation des IST en Polynésie, mais aussi de sensibiliser les jeunes et les adultes sur les modes de transmission des IST, de débanaliser l'usage du préservatif tout en incitant le public à recourir aux tests de dépistage.

Dans le cadre de cette campagne plusieurs spots publicitaires audio et vidéos ont été tournés dont un avec la comédienne Trishka du Comédie Show.

Par ailleurs, un "truck mets ta capote" destinée à la sensibilisation distribuera des préservatifs entre Punaauia et Mahina les week-ends du 1er décembre et du 9 décembre, l'animateur Rai animera l'évènement.

Enfin, la chanteuse Julia Zahra en concert à la Casa Mahina et au Pink Coconut le week-end du 9 octobre a accepté d'être l'ambassadrice de la campagne. La campagne de sensibilisation se poursuivra au quotidien dans les collèges et les lycées.

Dans le cadre de cette campagne, le ministère de la Santé a commandé plus de 800 000 préservatifs. Afin de débanaliser ce dernier et de montrer qu'il est possible d'en avoir un usage ludique, le ministère a commandé des préservatifs avec différents gouts et couleurs à distribuer gratuitement.

Par ailleurs, un "truck mets ta capote" destinée à la sensibilisation distribuera des préservatifs entre Punaauia et Mahina les week-ends du 1er décembre et du 9 décembre, l'animateur Rai animera l'évènement.

Enfin, la chanteuse Julia Zahra en concert à la Casa Mahina et au Pink Coconut le week-end du 9 octobre a accepté d'être l'ambassadrice de la campagne. La campagne de sensibilisation se poursuivra au quotidien dans les collèges et les lycées.

Dans le cadre de cette campagne, le ministère de la Santé a commandé plus de 800 000 préservatifs. Afin de débanaliser ce dernier et de montrer qu'il est possible d'en avoir un usage ludique, le ministère a commandé des préservatifs avec différents gouts et couleurs à distribuer gratuitement.


Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 30 Novembre 2016 à 17:28 | Lu 1741 fois



Notez


Commentaires

1.Posté par optoromain le 30/11/2016 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre le manque d'éducation et le manque d'argent on part de loin...

2.Posté par rico le 01/12/2016 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore la banalisation du sexe, aussi ridicule que leur campagne "même en couple depuis longtemps, fais toi dépister régulièrement". il n'y a plus de morale, parlez plus de fidélité et de responsabilisation, c'est mieux! Manque d'éducation certain!

3.Posté par lebororo le 01/12/2016 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jamais utilisé dans ma vie et jamais atteint de grave atteinte. ☺

4.Posté par Honeywell bulle le 01/12/2016 16:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec Howell quoi qu'il fasse ça capote. Maintenant c'est officiel 😊😂

5.Posté par zozo le 01/12/2016 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment utiliser son ministere pour commencer sa campagne pour les législatives ? en ciblant les jeunes et en se mettant sur les affiches !! histoire que tout le monde vous reconnaisse bien .

6.Posté par microstring le 02/12/2016 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand des nouveaux-nés naissant avec la syphilis, il est temps de s'inquiéter messieurs les puritains. Cela ne s'était pas vu depuis plus de 20 ans...
Alors baisez sans capote et faite nous des enfants qui mourront ce vos conneries...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance