Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Méningite à éosinophile : la direction de la santé alerte sur la consommation de taioro



PAPEETE, le 30 octobre 2017 - Plusieurs personnes ont été hospitalisées après avoir déclaré les symptômes de la maladie. Ces dernières ont un point commun : avoir consommé du taioro les semaines précédentes leur entrée à l'hôpital.

Depuis le début de l'année, neuf cas avérés et neuf cas possibles ont été déclarés de méningite à éosinophile. 10 l'ont été au mois d'octobre. Les cas étaient localisés à Papeete-Faa’a (5 cas) et à la presqu’île (5 cas). L’évolution des cas était systématiquement favorable.

Plusieurs personnes ont été hospitalisées suite à la consommation de taioro. En cause, l’utilisation de chevrettes crues pour faire fermenter le coco râpé.

Ce lundi, la direction de la santé a publié un communiqué visant à mettre en garde contre certaines habitudes de consommation.

Pour éviter de déclarer la méningite à éosinophile, les services de la santé invitent les amateurs de Taioro à s'assurer que les chevrettes utilisées dans la préparation ont été congelées au moins 48 heures avant. En effet, les chevrettes peuvent contenir un parasite qui se transmet à l'homme. "Ne pas consommer du taioro fait avec des chevrettes non congelées", indique le communiqué.

Les symptômes de la méningite à éosinophile sont des maux de têtes, des vomissements ou des nausées, un état grippal.

Les personnes qui, une à deux semaines après consommation de taioro, présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter le plus vite possible leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

Contacts

Le Bureau de veille sanitaire : 40 48 82 01
Le Centre d’hygiène et de salubrité publique : 40 50 37 45


Prévention de la méningite à éosinophile

- Eradiquer l’escargot Achatina fulica
- Contrôler la pullulation des rongeurs (rats) par la gestion des déchets.
- Eviter de consommer les crustacés crus et non préalablement congelés : chevrettes (notamment dans le taioro), escargot, mollusque d’eau douce. Ils doivent être cuits ou congelés plus de 24 heures avant d’être consommés.
- Surveiller ce que les enfants mettent dans leurs bouches en évitant qu’ils jouent avec des escargots ou des limaces.
- S’assurer que les enfants se lavent les mains après avoir joué par terre.
- Laver soigneusement les végétaux et tout ce qui aurait pu être souillé.

Rédigé par D'après un communiqué le Lundi 30 Octobre 2017 à 15:46 | Lu 8070 fois

Tags : SANTE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:01 La Lutte anti-vectorielle se veut innovante

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance