Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mateata Maamaatuaiahutapu à la tête de TNTV : "Cela n'a pas été un long fleuve tranquille"



Journaliste, rédactrice en chef, puis directrice d'antenne, Mateata est désormais directrice générale de la télévision du Pays.
Journaliste, rédactrice en chef, puis directrice d'antenne, Mateata est désormais directrice générale de la télévision du Pays.
PAPEETE, le 1er août - Directrice d'antenne de la télévision du Pays depuis 2009, Mateata Maamaatuaiahutapu a été nommée directrice générale de TNTV après le départ précipité de Philippe Roussel. La Polynésienne, qui a pris ses fonctions officiellement le 1er août, souhaite développer en priorité la production locale et créer encore plus de proximité avec les téléspectateurs du fenua. Parcours d'une battante.


Née en 1968 à Papeete, Mateata Maamaatuaiahutapu fait ses études à Bordeaux et obtient une Licence en histoire-géographie, puis une Maîtrise en sciences de l’information et de la communication. Titulaire également d'un DUT de journalisme passé à l'IUT de Bordeaux, elle revient à Tahiti en 1994. Elle travaille d'abord un an à RFO comme pigiste, mais ne s'y sent pas à son aise… Elle explique : "A mon retour au fenua, j'étais la première Polynésienne à être diplômée en journalisme. Mon objectif était de travailler dans la télévision de mon Pays. Mais cela ne s'est pas bien passé, car certains à l'époque ont cru voir en moi une menace et très peu de personnes m'ont soutenue. Le directeur de l'époque m'a même lancé que RFO, ce n'était pas la DDASS…" Quand la CPS la contacte en 1995 pour mettre en place un service de communication, elle décide de relever le défi, au grand désarroi de son père, Maco Tevane, passionné de journalisme et de culture polynésienne. Quelques années plus tard, en 2000, Béatrice Vernaudon fait appel à elle pour l'accompagner dans une campagne de promotion des femmes en politique dans le cadre de la loi sur la parité. "Béatrice était la ministre de la Solidarité sous la gouvernance de Gaston Flosse et nous faisions la tournée des communes pour inciter la gent féminine à s'affirmer dans le milieu politique".

Bientôt, le Président de la Polynésie lui confie vouloir créer une chaîne locale et lui propose le poste de rédactrice en chef de TNTV. "J'aime les challenges, alors je l'ai relevé, mais contre l'avis de tous… Cela n'a pas été un long fleuve tranquille." En mai 2004, l'arrivée au pouvoir du parti indépendantiste ouvre l'ère du "taui" (changement, ndlr) et TNTV, société d'économie mixte du Pays, est victime des valses politiques et des remaniements ministériels. Mais Mateata l'affirme, ce n'est pas Oscar Temaru qui est à l'origine de son départ, mais certains "sous-fifres" qui lui ont fait comprendre qu'elle était "dans le mauvais camp". Pour autant, elle n'en garde "aucune amertume". Pour elle, "tout arrive pour une raison, c'est ma philosophie. Cela m'a permis de revenir enrichie de nouvelles expériences, avec d'autres bagages." Début 2005, elle change donc d'air et intègre l’équipe de la mairie de Papeete pour travailler auprès de Michel Buillard sur la préparation des différentes campagnes électorales et se voit chargée de réorganiser le service de la communication et de l’ouvrir sur les nouvelles technologies.

"MON FRERE N'A PAS VOTE, NI PARTICIPE AU CA"

C'est en 2009 qu'Yves Haupert lui demande de rejoindre à nouveau TNTV, mais cette fois pour le poste de directrice d’antenne de la chaîne. "On m'avait déjà appelée auparavant, notamment en 2007, mais j'étais partie dans des conditions difficiles donc je préférais encore attendre. En 2009, j'ai accepté la proposition, puis en 2010, un plan social a été nécessaire pour redresser TNTV. Cela a été un moment très dur, violent même, mais cela eu le mérite de souder encore plus l'équipe. Sur 90 salariés, il y a eu 30 départs volontaires et deux démissions, soit 30 % du personnel en moins. Il a fallu recréer la confiance, remobiliser les énergies, mais cela a porté ses fruits".

Le 1er août 2015, Mateata est nommée officiellement directrice générale de TNTV. Le communiqué rédigé par la Présidence de la Polynésie française précise : "Cette nomination logique répond également à une volonté du conseil d’administration de confier la direction de la chaîne à un ou une Polynésienne, les équipes de TNTV ayant acquis la maturité nécessaire pour pouvoir porter la télévision du Pays en toute confiance". Le CA a en effet étudié quatre candidatures avant de faire son choix. Et si le ministère de tutelle de TNTV est porté par le frère de Mateata, Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Promotion des langues, de la Culture, de la Communication et de l'Environnement, elle souhaite être claire et nette à ce sujet : "Mon frère n'a pas voté, ni même participé aux discussions du conseil d'administration. Et puis, notre intermédiaire sera le PCA (président du conseil d'administration, ndlr) en la personne de Teva Janicaud".

"ABANDON" DE L'EX-DG

Mateata succède donc à Philippe Roussel, arrivé en octobre 2013. L'ancien DG a quitté en effet précipitamment la station de la Mission et s'est envolé, le 24 juillet dernier, pour créer, selon ses déclarations, sa "propre société de production audiovisuelle en Europe." Un départ dont "personne était dans la confidence", vécu comme "un abandon pour l'équipe" et qui reste "un mystère" pour Mateata. Désormais à la tête de TNTV, elle est déterminée à créer encore plus de proximité avec ses téléspectateurs et souhaite développer en priorité la production locale. "Cela a un coût, mais notre mission est de faire vivre les producteurs locaux du fenua et offrir aux Polynésiens plus de qualité dans nos programmes."

Quid du personnel ? "Aujourd'hui, les effectifs sont maintenus, puisqu'il y a 61 salariés", confie la nouvelle DG. Enfin, concernant les comptes de la chaîne, Mickaël Charlet, le directeur financier, explique : "Nous étions en cessation de paiement, mais nous avions la protection du Tribunal mixte du commerce. Cette année, le passif doit s'éteindre, nous maîtrisons les coûts et grâce aux efforts de la chaîne, salués d'ailleurs par les représentants à l'assemblée de la Polynésie, nous ne sommes pas en déficit." Et la patronne de TNTV de conclure : "C'est grâce à l'implication de tous. Nous avons le sentiment d'appartenance à une même famille. C'est ça la force de TNTV, et c'est ce qui m'a motivée à prendre ce poste".

Rédigé par Dominique Schmitt le Vendredi 31 Juillet 2015 à 17:35 | Lu 2883 fois






1.Posté par simone grand le 01/08/2015 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Courage Mateata de veiller à une bonne restitution de l'Histoire de nos ancêtre polynésiens comme Popa'a où pas plus qu'aujourd'hui, nul n'était ni démon ni ange; mais des humains complexes parfois superbes et d'autres fois nuls.
En tous les cas, les Polynésiens n'étaient nullement idolâtres ni Pomare moderne parce qu'il s'est servi d'une très vieille religion venue d'ailleurs pour asseoir son pouvoir.
Merci de permettre la multiplicité des regards
FAaitoito
Simone

2.Posté par henana le 01/08/2015 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pfui!!! élection de copinage ou réelle compétence ?, pour le second, je n'ai pas de doute mais pour le 1er, soeur d'un ministre c'est un peu gros ... et je le dis en français par neutralité "fénua".

3.Posté par simone grand le 01/08/2015 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo et courage Mateata
Puisses-tu aussi offrir une diversité de regards sur l'Histoire de la Polynésie où nos ancêtres popa'a et polynésiens seront présentés comme des humains à la fois remarquables et faibles, dans toute leur humanité.
En adoptant une très vieille religion et un très vieux titre de king tous deux importés, Pomaré a fait œuvre d'habilité politicienne classique et éternelle où le concept de modernité n'est pas de mise.
Nos ancêtres insulaires n'étaient pas d'imbéciles idolâtres et nos ancêtres popa'a n'étaient pas de merveilleux êtres sans reproches.
Courage pour nous offrir la multiplicité de regards et la rigueur de la méthode en même temps que la fantaisie artistique

4.Posté par tutua le 01/08/2015 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

félicitations et bon vent Mateata

5.Posté par linda taputu le 02/08/2015 10:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Congrats mateata puisses tu offrir le meilleur pour nous les polynésiens

6.Posté par tutu le 03/08/2015 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'information , on aurait pu espérer une personne neutre...mais le tapura place sa famille...comme dans une dictature ou une mafia...

7.Posté par taramea le 03/08/2015 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

henana, tu es jaloux, je pense que tu es une personne négative à tout point de vue. Faaitoito Mateata

8.Posté par Torikiarai. SARANJATHIV le 04/08/2015 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes mes félicitations Mateata.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 10:00 Maupiti : 436 kilos de viande de tortue découverts

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance