Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Marquises : Patrick Howell détaille l’offre médicale publique



PAPEETE, 13 octobre 2016 - Le ministre de la santé a fait, jeudi lors de la séance des questions au gouvernement, un point détaillé des personnels en poste dans les deux unités périphériques gérées par la direction de la santé aux îles Marquises.

"Je continue à m’évertuer, ainsi que mes services, à tout mettre en œuvre pour maintenir une offre de soin de qualité à la population de nos îles", a assuré le ministre de la Santé, jeudi, interpellé par la représentante Joëlle Frébault, depuis les rangs de la majorité.
L’élue de la section des Marquises interpellait le ministre sur la dotation en personnels de santé affectés dans les unités périphériques de l’archipel. Patrick Howel lui a répondu en faisant un inventaire détaillé.

Au Centre médical d’Atuona le personnel en poste se compose actuellement d’une sage-femme, de 4 infirmiers, d’une adjointe et d’un auxiliaire de soins. Le dispensaire se trouve sans médecin depuis le 2 octobre dernier. "Cette situation reste exceptionnelle dans la mesure où la continuité médicale a jusqu’à présent été assurée par des médecins itinérants et conventionnés", a cependant noté Patrick Howell. "Néanmoins, l’île n’est plus dépourvue de médecin depuis l’ouverture d’un cabinet médical libéral, il y a 2 ans", a-t-il aussi remarqué avant d’annoncer que "Pour pallier cette absence au sein du centre médical, un médecin conventionné par la direction de la santé prendra ses fonctions du 18 octobre jusqu’au 2 décembre 2016. Ce dernier sera ensuite relevé par un médecin itinérant dans l’attente de la nomination au prochain concours de recrutement de 35 médecins relevant de la fonction publique de la Polynésie française".

Concernant l’hôpital de Taiohae, Patrick Howell a mis en avant des "difficultés rencontrées pour recruter des médecins au sein des structures de santé", en raison de mentalités qui selon lui ont considérablement évolué dans le corps médical. Il explique "ce manque d’attractivité" par l’éloignement du CHPF, l’isolement du médecin sur des lieux où une faible activité les dissuade de rester. "Malgré ces difficultés, annonce-t-il, l’hôpital dispose d’un chirurgien, d’un médecin réanimateur anesthésiste, de 3 médecins généralistes dont deux itinérants, de deux sages-femmes, 13 infirmiers, deux infirmiers anesthésistes et 6 auxiliaires de soin, pour un bassin de population d’environ 3000 habitants".

Compte tenu de la "rareté des médecins spécialisés" la direction de la santé a recours à des prestataires, a-t-il aussi remarqué en précisant qu’un chirurgien est actuellement en poste à ce titre jusqu’au 17 octobre prochain. Le docteur Brisard, chirurgien recruté en qualité d’agent non titulaire, lui succédera du 30 octobre jusqu’au 31 janvier prochain.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 13 Octobre 2016 à 16:42 | Lu 1335 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance