Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Marquises : La FEPSM porte assistance à deux voiliers américains



PAPEETE, le 11 mai 2017 - Cette semaine, la fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer a dû porter assistance à deux voiliers américains en difficulté matérielle au large de Hiva Oa, aux marquises.

La station de sauvetage en mer de la fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer de Hiva Oa a été sollicitée par deux fois par le JRCC Tahiti pour assister des voiliers américains en difficulté matérielle le lundi 8 mai et le mercredi 10 mai.

Le mercredi 10 mai au matin, un voilier de 18 mètres s'est trouvé en difficulté au large de Hiva Oa. Ainsi il a demandé une assistance maritime afin d'entrer au port de Tahauku (Hiva Oa). Le voilier avait perdu son hélice, et ne pouvait pas manœuvrer pour entrer au port. Il a été pris en remorque par la vedette de sauvetage qui l'a amené en sécurité jusqu'au mouillage. Selon les informations de la FEPSM, l’intervention a duré un peu plus de deux heures.

Lundi 8 mai, un autre voilier américain de 12 mètres en provenance de San Diego (Californie) a envoyé une demande d'assistance pour son arrivée sur Hiva Oa. Les sauveteurs en mer de la FEPSM, ont été mobilisés six heures afin d'accompagner puis remorquer le navire dont le gouvernail était défectueux. Les secours ont conduit le voilier jusqu’au chantier de carénage des Marquises où il a été immédiatement pris en charge.

"Chaque année, en moyenne 500 voiliers font leur entrée en Polynésie française par Hiva Oa. Les bénévoles de la station de sauvetage en mer animent le sémaphore qui prend contact avec les voiliers et annonce les arrivées des grands navires dans le port de Tahauku. Ils ne disposent que d’une petite vedette de sauvetage en mer en aluminium de 7,5 m, ancien navire reconditionné du SDR. Ils espèrent pouvoir disposer à moyen terme d’une véritable unité hauturière de sauvetage en mer pour répondre au besoin en toute sécurité, compte tenu de leur éloignement de Tahiti", conclu le FEPSM de ces interventions

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 11 Mai 2017 à 16:23 | Lu 1664 fois






1.Posté par Pierre fleurie le 11/05/2017 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo la FEPSM. Des sauveteurs bénévoles... peut-être que l'Etat et même le Pays pourraient leur donner un peu plus qu'une petite coque aluminium de 7 mètres ! Si on veut développer le tourisme avec les américains et autres étrangers, faudrait quand même assurer aussi le service après-vente.

2.Posté par henata papau le 12/05/2017 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et les gendarmes i font koi ?, i zont une vedette sans moteur ??

3.Posté par Diké le 12/05/2017 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL ARRIVE DE L' ICE PAR TOUS LES CÔTéS, CHAQUE JOUR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

4.Posté par A bon ! le 12/05/2017 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention à ne pas faire d'articles à sensations !

Cela n'est pas du sauvetage, mais du remorquage.

Les vies ne sont pas en danger, mais pour garantir l'arrivée au mouillage en toute sécurité les assureurs prennent en charge ce type d'assistances maritime qui en réalité n'en sont pas car font l'objet d'un contrat de remorquage.

Et cela est tout bénéfice pour l'association des sauveteurs en mer car c'est très bien payé !

Ce système permet donc de pouvoir faire du vrai sauvetage, qui lui est gratuit. Les comptes s'équilibrent ainsi.

Bravo à tous les acteurs Polynésiens du sauvetage en mer, il méritent toute notre considération.

5.Posté par Lebo RORO le 12/05/2017 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention au transfert de "drogue" aussi.

6.Posté par Pierre fleurie le 12/05/2017 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 4 : Je n'ai pas lu d'article à sensation ! ? On ne parle pas de sauvetage, mais d'assistance. Ne faisons pas le procès systématiquement des journalistes qui, en l’occurrence, n'en ont pas fait un évènement incroyable. Juste de l'info.

7.Posté par martinaud le 12/05/2017 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais alors, comment ont fait La Pérouse , James Cook et autres qui n'avaient pas de moteur ?
On savait manoeuvrer à la voile à cette époque !

8.Posté par maareva papau le 13/05/2017 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ henata papau,
les gendarmes i font quoi ? o raro copains ma, i zont fait l'honneur à nous de tapae à notre soirée barbeuque.
i zont quoi ? i zavaient une super vedette pour eux deux choa, ia pas a ramé que ia choa le gro moteur.
Fo pas pai faaino noa ia ratou.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Septembre 2017 - 17:57 Première réunion du Coscen : "un vrai un besoin"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance