Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mariana souhaite accompagner son fils atteint de leucémie à Paris



Jacob a 11 ans et  est en CM2 à l’école de Pina’i, à Papeete.
Jacob a 11 ans et est en CM2 à l’école de Pina’i, à Papeete.
PAPEETE, le 28 janvier 2016. Jacob, 11 ans, est atteint de leucémie. Il a été évasané mardi. Son papa l'accompagne mais sa maman et son frère n'ont pu le suivre. La famille de Jacob organise une vente de plats le samedi 6 février pour récolter des fonds pour payer leur voyage.

Jacob est un petit garçon de 11 ans. Comme tous les jeunes adolescents de son âge, il aime jouer. Mais depuis novembre, il souffre tous les jours de maux de tête et de fièvre. Au départ, ses parents pensaient que ces douleurs allaient disparaître mais elles sont devenues aujourd'hui son "pire cauchemar". Jacob a ainsi perdu près de 16 kilos en un mois. Samedi dernier, les prises de sang ont révélé le nom de sa maladie : Jacob est atteint de leucémie. Il a été évasané mardi en urgence. Son papa est parti l'accompagner en France mais sa maman et son frère n'ont pas pu les suivre. Lors d'une évacuation sanitaire, les enfants de moins de 16 ans ont droit à un accompagnateur familial, ce peut être le père ou la mère. Mais le voyage des deux parents ne peut pas être pris en charge (lire encadré). "Avant de prendre l'avion, Jacob m'a dit qu'il fallait que je vienne le rejoindre", explique Mariana, aussi maman d'un petit garçon de 3 ans.

Sa famille a créé une page Facebook "Mon fils Jacob, ma bataille –Tahiti" pour lancer un appels aux dons. "Je sais que mon petit pays est très solidaire et que les réseaux sociaux deviennent un très bon moyen pour faire passer des messages, voici le mien aujourd’hui, je fais appel à votre générosité, je ne demande qu’une seule chose, que le reste de ma petite famille puisse me rejoindre et m’aider dans ma bataille contre le cancer", peut-on lire sur la page Facebook. "Ma famille n’ayant pas les moyens de me rejoindre pour le moment, j’ai l’espoir que mon message pourra rendre mon souhait, réel."

Le petit garçon est arrivé à Paris pour être soigné. "Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais j’aimerais pouvoir surmonter tout ça, accompagné de ma petite famille", peut-on lire sur la page Facebook. "J’aimerais que ma maman et mon petit frère soient à mes côtés pour me donner davantage de force, d’espoir de courage et d’amour."
Samedi 6 février, ils organisent une vente de plats (lire encadré) pour récolter de l'argent.


Une vente de plats samedi 6 février

"Merci d’avance pour tous les gestes que vous aurez à l’égard de mon histoire et pour vos prières", écrit Jacob.
"Merci d’avance pour tous les gestes que vous aurez à l’égard de mon histoire et pour vos prières", écrit Jacob.
La famille de Jacob organise samedi 6 février une vente de plats (poulet grillé et salade de riz au menu pour 1 000 Fcfp). L'argent récolté ce jour-là servira à payer le voyage, le logement et la nourriture de sa maman et son frère. Pour passer vos commandes appelez au 87 27 39 75 (Mariana, sa maman) ou au 89 54 19 15 (sa tante Rosa). Les plats seront distribués devant chaque mairie de l'île.

Que prend en charge la CPS lors d'une évasan ?

La CPS a édité un Guide de l'évacuation sanitaire en France, écrit en français et en tahitien. Il donne des informations pratiques sur les démarches à effectuer, sur la prise en charge et sur le déroulement de l'évasan.
Ce guide rappelle que pour le patient les frais liés à l’hospitalisation, aux soins externes (radiothérapie, kinésithérapie, ...), le billet aller-retour du patient ainsi que les transferts entre l’aéroport et le lieu d’hébergement ou d’hospitalisation et l’hébergement en pension complète si les soins sont effectués en externe sont pris en charge. La CPS rappelle également que les transports terrestres entre le lieu d’hébergement et le lieu de soins ou d’examens sont pris en charge.
En ce qui concerne l’accompagnateur pris en charge par la CPS, le billet aller-retour de l’accompagnateur, l’hébergement en pension complète et le transport terrestre entre le lieu d’hébergement et le lieu de soins pour un accompagnateur agréé pris en charge par la CPS, uniquement d’enfant de moins de 18 ans, sont pris en charge.
Pour l’accompagnateur non pris en charge par la CPS, le transport et le séjour sont entièrement à sa charge. La CPS conseille de solliciter l’aide de l’association A Tauturu Ia Na Paris.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 28 Janvier 2016 à 18:00 | Lu 6248 fois







1.Posté par tom83 le 02/02/2016 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

E copine c'est pas la peine de dépenser tes sous pour venir,,, semblant pour ton fils en France,,, c'est pas tahit i ici,,,, il faut tout payer ,,, a quoi ça sert ,,, le papa est là et la CPS , c'est suffisant,,, Si c'est pour venir se balader en France ,,, QU'ELLE CULOT !!!!!!

2.Posté par Are le 20/02/2016 15:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu ten fou s''kn t fé envoyé c se kn.

3.Posté par Are le 20/02/2016 15:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C dédié a celui ki a envoyé l texto dékoutn,2 kwa tu te mêle l fé c vente pr alé rejoindre sn fils pa pr ce baladé,putin 1 pe de respé o moins l c 1 bone mère,ici c tahiti pa la France alor surtt lé tahitiens sn 1 gro coeur.👊👊👊

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance