Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Makatea : "visite technique" du gouvernement cette semaine



PAPEETE, le 18 juillet 2017 - Le président Fritch et quelques ministres prendront la mer jeudi soir pour se rendre sur l'atoll de Makatea, aux Tuamotu. Vendredi, le gouvernement doit rencontrer Colin Randall, P-dg de la SAS avenir Makatea, qui a pour objectif de reprendre l'exploitation de phosphate, ainsi que la population.

Quel avenir pour Makatea? C'est la question que bon nombre de personnes se posent. Jeudi, Edouard Fritch, président du Pays, et certains de ses ministres embarqueront à bord du bateau de la flotille administrative, le Tahiti Nui. Direction : l'atoll de Makatea, 28 kilomètres carré, presque oublié aux Tuamotu. Sur place, le gouvernement doit rencontrer Colin Randall, homme d'affaires australien et président directeur général de la SAS avenir Makatea.

Ce dernier a pour projet de relancer l'activité d'exploitation du phosphate sur l'île. De 1911 à 1966, la Compagnie Française des Phosphates de l’Océanie a exploité le minerai de l'atoll de Makatea sur une superficie de 1 036 hectares. La SAS Avenir Makatea prévoit d'exploiter et de réhabiliter 600 hectares, soit près de 60 % de l’ancienne zone exploitée. Plusieurs campagnes de prélèvement ont été réalisées sur divers points de l'ancien site minier en 2014 et 2015. Les échantillons ont permis de révéler que du phosphate en grande quantité était encore sur l'île. En septembre dernier, les élus du conseil municipal de Rangiroa, dont Makatea est une commune associée, ont adopté un vœu en faveur de l'exploitation secondaire du minerai de phosphate et de la réhabilitation de l'île de Makatea.

Selon le maire délégué de Makatea, Julien Mai, le gouvernement effectuera cette semaine "une visite technique" à Makatea. Il ajoute : "Je pense que le Pays souhaite avoir un entretien technique avec l'investisseur. D'ailleurs, cette visite, qui résulte d'une invitation lancée par le conseil municipal, ne concerne pas uniquement le projet de Makatea. C'est aussi l'occasion pour les autres élus de faire part de leurs désidératas en termes d'équipement… "

Le gouvernement pourra débattre du projet avec l'investisseur mais aussi avec les habitants. Si l'édile de la commune et ses proches sont favorables à la reprise des extractions, tous ne partagent pas cet avis. Le phosphate de Makatea est un sujet sensible.

RÉHABILITER MAKATEA

D'un côté, le maire délégué de Makatea voit dans cet investissement de l'homme d'affaires australien, un moyen de développer l'atoll. "Ce n'est pas le projet de Makatea. C'est un des projets de Makatea. Il fait partie du combat pour la réhabilitation de notre terre. Il faut remettre l'histoire à sa juste place. Il faut redonner à Makatea une nouvelle vie", affirme Julien Mai.

Pour ce dernier, le projet d'extraction de phosphate doit être accompagné d'autres formes de développement : le tourisme ou l'agriculture. Le tāvana délégué assure aussi que ces extractions ne se feront pas sans règle ni cadre. Tout sera surveillé et si les terres ne sont pas respectées, le Pays saura remettre l'australien dans le droit chemin. "Si la mine a détruit Makatea, elle saura la reconstruire", conclut-il.

D'AUTRES DÉVELOPPEMENT POUR MAKATEA

Du côté de certains propriétaires terriens et des associations de protection de l'environnement, cette phrase fait bondir. Pour ces opposants au projet, la reprise des extractions n'aura qu'un effet dévastateur sur l'île et ces habitants. "Est-ce que cette extraction vaut vraiment le coup alors qu'il y a des risques d'impact sur les espèces endémiques ? ", s'interrogeait Sylvana Nordman, présidente de l'Association Fatu Fenua no Makatea, en septembre 2016 suite à l'avis favorable du conseil municipal de Rangiroa sur l'exploitation du minerai de phosphate.

Les associations souhaitent inscrire Makatea dans une démarche de développement durable. Plusieurs projets sont avancés : apiculture, agriculture ou encore écotourisme… Les associations de protection de l'environnement sont soutenues par le réalisateur Michel Huet, naturaliste de formation, qui a déjà réalisé plusieurs films sur Makatea.

L'atoll de Makatea a été classé site prioritaire de conservation en 2005 par des spécialistes de l'environnement dont Jean-Yves Meyer, délégué à la recherche. L'atoll abrite une faune et une flore plus riches que partout ailleurs dans l’archipel des Tuamotu : des oiseaux et plantes endémiques y ont été recensés.

La visite officielle de vendredi devrait donner à nouveau un coup de projecteur sur l'avenir de l'atoll. Le maire délégué de Makatea, Julien Mai, attend pour sa part "une position" de la part du gouvernement.


Les associations de défense de l'environnement privées de voyage

L'information concernant la visite gouvernementale sur l'atoll de Makatea a fuité la semaine dernière. Les associations de défense de l'environnement Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea avaient prévu elles aussi de s'y rendre. Embarquement était prévu ce mercredi, en milieu d'après-midi, à bord du Maris Stella. Problème : le voyage vient d'être annulé. Le navire se rendra à Mataiva, un autre atoll de Tuamotu. Il n'effectuera le trajet à Makatea que le 5 août prochain. Les opposants au projet cherchent donc un autre moyen pour se rendre à Makatea.
Une pétition en ligne intitulée " Plus jamais d'extraction à Makatea!" a été lancée en ligne. Elle a recueilli plus de 150 000 signatures sur les 200 000 nécessaires.

https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1075/plus-jamais-dextraction-a-makatea?t=358#more

Rédigé par Amelie David le Mardi 18 Juillet 2017 à 16:23 | Lu 1882 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance