Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mahina : De grosses fuites mettent à mal les trois bassins de Mahinarama



Tous les jours, les techniciens de la régie de l'eau interviennent sur le secteur de Mahinarama pour éviter que les bassins ne se vident.
Tous les jours, les techniciens de la régie de l'eau interviennent sur le secteur de Mahinarama pour éviter que les bassins ne se vident.
MAHINA, le 21/03/2016 - Depuis le mois de novembre, les habitants de Mahinarama subissent des coupures d'eau. Selon la direction de la régie de l'eau, le niveau d'eau des trois bassins ne cesse de baisser en raison de plusieurs fuites réparties sur les hauteurs. Des prestataires ont été appelés en renfort pour tenter de localiser les fuites. Pour éviter de voir les bassins se vider, des coupures sont souvent programmées en soirée sur le secteur.

Les 590 familles de Mahinarama ont subi des coupures d'eau en soirée durant les mois de janvier et février, de 22 heures à 4h30 du matin. Une intervention de la régie de l'eau de la commune afin d'éviter que les trois bassins qui alimentent ce secteur ne se vident.

En effet, depuis le mois de novembre, plusieurs fuites ont été constatées sur les hauteurs de Mahinarama et le niveau dans les bassins ne cesse de baisser. "Pour les recharger, on a été obligés de faire des coupures parce que le niveau descend trop vite, en matière de consommation et de fuite sur le réseau qui ne sont pas localisées", informe Vatea Escande, directeur de la régie de l'eau.

Il y a deux ou trois semaines, les coupures d'eau en soirée ont cessé parce qu'il "y a eu une stabilisation, mais le problème se reproduit cette semaine", ajoute-t-il. "Il y a certains quartiers qui sont plus concernés que d'autres. Comme par exemple, les lotissements Moanarama 1, Alizée 1."

Le souci est que les fuites sont tellement nombreuses et éparpillées, qu'il est impossible pour l'heure, de stopper l'hémorragie. Des recherches précises seront d'ailleurs entreprises cette semaine dans ces deux lotissements.

"Il faut savoir que Mahinarama n'est alimenté que par le captage des mille sources, donc s'il y a une grosse fuite ou s'il y a un problème sur le réservoir et bien ces familles n'ont pas d'eau", explique Warren Afo, délégataire en charge de l'eau et de l'assainissement. "Le débit qui vient du captage est insuffisant par rapport au débit sortant, c'est-à-dire celui qui est consommé par les familles."

L'idéal serait de remplacer le réseau en entier, ce qui devrait représenter environ 7 kilomètres de canalisation à changer. Mais le coût que cela pourrait représenter est estimé à 100 à 200 millions de francs pour la rénovation totale du réseau de Mahinarama.

Et c'est d'ailleurs l'un des deux grands projets de la commune : "La première étape est la sécurisation, donc permettre aux familles d'être alimentées grâce au réseau du bas. L'autre partie est de permettre la rénovation du réseau allant du captage jusqu'au réservoir", assure Warren Afo.


LES FAMILLES DE MAHINARAMA NE PAIERONT PAS LA PRIME FIXE

Face à ces problèmes récurrents, les habitants de Mahinarama ont demandé à la municipalité de faire un geste sur leur facturation.

Un appel qui a été entendu par la commune, qui compte retirer la prime fixe que ces habitants payent tous les trois mois. Même si la décision finale n'a pas encore été prise par le conseil municipal, l'élu en charge de l'eau nous a assuré de cela : "La commune va faire un geste à l'attention des 590 familles de Mahinarama qui ont subi des coupures incessantes en eau, en ne leur faisant pas payer la prime fixe qui s'élève à 1 500 Fcfp pour le trimestre. Chaque année, ils payent cette prime en plus de leur consommation en eau potable."

À Supermahina aussi, il y a des fuites

Des fuites qui se sont déclarées la semaine dernière. "C'est toujours le même scénario, avec une baisse du niveau des réservoirs. Là, par contre, on a fait moins de coupures. On a dû en faire le week-end dernier, parce que les gens consomment beaucoup le week-end. Aujourd'hui, ils sont en train de réparer. On a découvert deux fuites sur le réseau", précise Vatea Escande, directeur de la régie de l'eau.

Supermahina fait partie également des plus anciens lotissements en Polynésie. "Ce sont des tuyaux usagés et qui doivent être changés. La régie de l'eau ne fait que des pansements, elle répare sur des petits tronçons maximum 50 mètres parce que le budget n'est pas là", ajoute Vatea Escande.

Sur la photo, Gérard Tuahine (en blanc) explique sa situation à Warren Afo, élu en charge de l'eau à Mahina
Sur la photo, Gérard Tuahine (en blanc) explique sa situation à Warren Afo, élu en charge de l'eau à Mahina
À Ahonu, un habitant n'en peut plus

Gérard Vahine vit au fond de la vallée de Ahonu. Depuis le mois de décembre, il tente de se faire entendre auprès de la commune pour une fuite d'eau sur la conduite principale. Un problème qui, selon lui, réduirait considérablement la pression en eau chez lui. " À l'époque, j'avais toujours de l'eau à 3 barres, 3,5 barres, et aujourd'hui, à partir de 15 heures, 17 heures, il n'y a plus d'eau parce que tout le monde rentre du travail et avec la fuite en bas, je n'ai plus assez de pression chez moi. Alors j'ai installé un tuyau avec une pompe immergée et quand on n'a plus d'eau, on utilise l'eau de la rivière pour se doucher et laver le linge et la vaisselle", explique-t-il.

Du côté de la municipalité, on assure que rien ne pourra être fait de sitôt, "parce qu'on a d'autres projets : la galerie drainante de la Tuauru et le projet de rénovation et de sécurisation du réseau des mille sources. Ce sont nos deux gros projets de cette mandature. La rénovation des canalisations des autres secteurs ne pourra pas se faire tout de suite. On va juste procéder à la réparation de la canalisation au niveau de la fuite. On ne peut pas réparer toute la canalisation ça va coûter très cher à la commune", prévient Warren Afo.

Vatea Escande, directeur de la régie de l'eau à Mahina, a sous sa responsabilité une équipe de sept agents qui, ces temps-ci, est surchargée par les nombreuses fuites présentes sur la commune.
Vatea Escande, directeur de la régie de l'eau à Mahina, a sous sa responsabilité une équipe de sept agents qui, ces temps-ci, est surchargée par les nombreuses fuites présentes sur la commune.

Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 21 Mars 2016 à 17:31 | Lu 795 fois

Tags : EAU, MAHINA





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance