TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Mahatua Berniere, un jeune qui monte dans le circuit pro du golf européen




PAPEETE, le 3 juillet 2015- Alors que d’autres jeunes virtuoses de la petite balle blanche évoluent aux Etats-Unis comme Babou ou Vaita, Mahatua Bernière dit Banzai a choisi la France pour sa carrière golfique.
Sorti de l’écurie de l’Ecole de golf de Tahiti, Banzai âgé de 23 ans est pro à Cannes au Domaine de Barbossi et maintenant à Terre Blanche un club très huppé (maison mère de l'European Tour Senior, de l'Équipe de France Messieurs, foyer d'une Académie Leadbetter géré par Alain Alberti et organisateur du Richard Mille Invitational gagné par Benjamin Hébert). Il est en ce moment au Golf National où se déroule actuellement l’Open de France Alstom.
C’est la dure vie de pro de golf à l’étranger, donner des cours, s’inscrire aux compétitions et se battre pour rentrer dans le circuit difficile du monde du golf.

Hier, il a eu le privilège de jouer au Pro-Am avec Martin Kaymer un extra-terrestre allemand de 30 ans qui a gagné l’an passé le Players Championship de l’US Open de Golf. Sur un terrain qui est moins difficile que l’an passé avec un rough moins garni mais sous 40° à l’ombre, Martin Kaymer très décontracté a scoré pour le plaisir -2. Pour rappel, le même site sera redessiné pour la Ryder Cup qui aura lieu en 2018.
Pour Banzaï, il pronostique effectivement Martin Kaymer sur le podium mais des grands comme Lee Westwood , Thomas Bjorn ou Graeme McDowell (double tenant du titre de l’open de France) viendront probablement perturber le classement sans compter les français comme Victor Dubuisson, Alexander Levy, Romain Wattel ou Benjamin Hebert.

L’ambiance de l’Open de France est excellente, l’organisation est plus que tiré au cordeau notamment pour les professionnels. Dans la cours des grands, il a pu rencontrer les décideurs de l’industrie du golf, comme Titleist qui lui a offert un putter existant que dans le circuit pro. Il a également noué des contacts avec Taylor Made, Srixon et Rolex et échangé des cartes professionnelles. Il éprouve également des difficultés à trouver un bon coach sur un marché qui n’est pas pléthorique. C’est aussi le côté moins amusant mais nécessaire dans une carrière de professionnel de golf.
Métier difficile où il faut être au top niveau, Banzaï progresse vite et apprend avec les meilleurs français et mondiaux. En France, il s’est noué d’amitié avec les meilleurs et la jeune garde montante comme Victor Dubuisson, Romain Langasque, Alexandre Daydou. Il a rencontré il y a deux semaines au Najeti Open à St. Omer Ryan Fox qui a gagné l’an passé pour la seconde fois consécutive l’Open de Tahiti et qui s’est qualifié pour le British Open semaine prochaine.

Pour l’heure, il savoure l’Open de Golf de France Alstom de l’intérieur avec les meilleurs joueurs mondiaux, puis dans deux semaines il continuera au British Open sans oublier une place très convoitée pour le Masters 2016 et rêve de rentrer dans le circuit européen le prestigieux European Tour même s’il le dit avec humilité qu’il ne joue pas encore assez bien et n’est pas encore au niveau…il est hyper motivé et proche du but, Faito ito Banzaï…


Rédigé par () le Vendredi 3 Juillet 2015 à 10:11 | Lu 762 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki