Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Lyon : contravention infligée au père d'une fillette urinant sous un arbre


LYON, 22 juillet 2010 (AFP) - Un père de famille, dont la fille de trois ans venait d'uriner au pied d'un arbre d'un parc à Lyon, s'est vu infliger par la police municipale une contravention qu'il a aussitôt contestée et que la municipalité souhaite finalement classer par "mesure d'apaisement".


Lyon : contravention infligée au père d'une fillette urinant sous un arbre
Selon le quotidien régional Le Progrès, la fillette, prise d'une envie pressante alors qu'elle se promenait mardi au parc de la Tête d'Or avec son père et sa soeur aînée, a uriné au pied d'un arbre, à quelques mètres de WC publics.

A la suite d'une opération chirurgicale récente, le père fait valoir qu'il se déplace à l'aide de béquilles et n'a pas eu le temps de conduire l'enfant aux toilettes.

Deux policiers municipaux patrouillant en vélo lui ayant fait une remarque, le père s'excuse mais très rapidement le ton monte.

L'un des policiers lâche : "Je ne supporte pas ce genre d'attitude", ce à quoi répond le père : "Moi je ne supporte pas une telle agressivité pour un simple pipi d'enfant", rapporte le quotidien.

Les policiers ont alors dressé une contravention de troisième classe pour "miction sur la voie publique".

Interrogée par l'AFP, la municipalité de Lyon assure que "la petite fille s'est soulagée sur le trottoir devant l'entrée d'un restaurant" du parc, et non sous un arbre, ce qui, fait-elle valoir, constitue une infraction.

"Mais au vu de la tournure des évènements, nous préférons ne pas donner suite à cette affaire par mesure d'apaisement, en relation avec le ministère public, qui décidera ou pas de l'opportunité de poursuites éventuelles", a indiqué un porte-parole de la municipalité au téléphone.

Si l'infraction est retenue, le père de la fillette, maître de conférence en droit public et qui a déjà eu, selon la mairie, des "attitudes provocantes" à l'encontre des agents affectés au parc, devra s'adresser au tribunal de police et pourrait se voir infliger une amende allant jusqu'à 450 euros.

Rédigé par AFP le Jeudi 22 Juillet 2010 à 09:07 | Lu 492 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance