TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Lutte – Océania : Les combattants sélectionnés sont d’horizons divers


Une sélection de combattants d’horizons divers se prépare à partir pour la Nouvelle Zélande en vue de participer aux Océania de lutte prévus du 8 au 15 mars prochains. Après une médaille de bronze obtenue en 2015 par Jonathan Biarez, la sélection compte bien porter haut les couleurs polynésiennes dans cette discipline qui est en plein essor à Tahiti.



Des combattants d'horizons divers, ici Tamahau Mc Comb et Loïc Tautu
Des combattants d'horizons divers, ici Tamahau Mc Comb et Loïc Tautu
PIRAE, le 23 février. La fédération tahitienne de lutte et disciplines associées présidée par Hiro Lemaire se démène depuis 2013 pour développer la discipline à Tahiti.  On se souvient notamment des compétitions de lutte sur sable organisées par Bernard Di Rollo depuis 2014 ou encore du championnat de lutte mis en place dans la salle Vaitavatava en 2015 par David Proia et son équipe.
 
Après une première participation aux Océania (championnats d’Océanie) en 2015, une sélection a été à nouveau faite par la fédération en vue de ces Oceania se déroulant cette fois-ci à Hamilton en Nouvelle Zélande du 8 au 15 mars prochain. Elle est éclectique, à l’image des participants issus de divers horizons ayant participé aux divers championnats de lutte.
 
Jonathan Biarez est certainement le plus expérimenté, il avait d’ailleurs obtenu une belle médaille de bronze lors des Océania aux îles Marshall en mars 2015. Tamatea Taataroa et Tumaui Nordman sont deux très bons combattants issus du jiu jitsu brésilien qui se sont pris au jeu de la lutte et qui pourraient eux aussi prétendre à de bons résultats. Il y a également une judoka, Laure-line Lafille qui fait également partie de l’effectif.
 
On retrouve également les deux frères Loïc et Jean Tautu, les deux rugbyman du club d’Arue qui sont tout simplement impressionnants par leur carrure et leur agilité. Il y a également deux ‘électrons libres’ que sont Tamahau Mc Comb le combattant de MMA qui se fait un plaisir de toucher à toutes les disciplines de combat possibles et Henri Burns de retour de Nouvelle Zélande après avoir lui aussi touché un peu à tout en s’entrainant au City Kick Boxing d’Auckland.
 
Hiro Lemaire et David Proia accompagneront la délégation.

La délégation se prépare en vue des Océania
La délégation se prépare en vue des Océania
David Proia, coach de la sélection :
 
Comment se porte l’équipe à deux semaines de l’échéance ?
 
« En plus des entraînements en club qui ont lieu tous les soirs, nous avons un regroupement de deux à trois fois par semaine. Un bon entrainement de 2 heures prévu le mardi, avec du renforcement musculaire chez Manu Buchin dans la vallée de Titioro. Un travail plus technique basé sur des combinaisons biens précises le mercredi au dojo de la gendarmerie de Faa’a puis on se retrouve encore une fois pendant trois heures le samedi pour l’entrainement de sélection. »
 
Pour cet évènement, il y aura essentiellement de la lutte libre ?
 
« Non ! Pour l’ensemble de la délégation, ils sont prévus en lutte libre mais il se pourrait que l’on puisse faire combattre les deux frères Tautu en lutte gréco-romaine puisque d’un point de vue musculaire, ils sont assez puissants. Le lendemain de la lutte libre, nos représentants disputeront le Championnat de Beach Wrestling qui se fera toujours sur Hamilton. »
 
Quels seront les principaux rivaux ?
 
« Ce serait beaucoup plus la Nouvelle-Zélande et l’Australie car le niveau en lutte est très haut. Pour les îliens, on a de fortes chances de pouvoir rivaliser. »
 
A votre retour quels seront les temps forts ?
 
« Nous aurons notre championnat prévu le 14 mai, en accord avec la mairie de Papeete, dans la salle Maco Nena de Tipaerui et sur le terrain de Beach Soccer annexe. D’autres rendez-vous seront prévus les 2 et 3 juillet avec une journée spéciale pour les juvéniles. Ce sera une première d’installer une compétition de lutte pour les juvéniles. Il faut le faire car il faut quand même assurer la relève et nos jeunes n’attendent que çà. »
 
Les tournois de lutte se déroulaient auparavant au dojo de Vaitavatava, pourquoi avoir changé le lieu ?
 
« La salle de Vaitavatava est devenue trop petite pour le public et surtout l’accès parking. Donc pour le mois de juillet, nous serons tous dans la salle Maco Nena qui sera beaucoup plu accueillante pour les compétiteurs et le public. D’autant que d’ici là Ethan Lake, responsable de la lutte en Océanie, nous a promis l’envoi d’un tapis complet de lutte avec la bâche et le cercle, pour faire les choses de manière homologuée. Ce sera une grande nouveauté pour le championnat local. »
 
Tamatoa Tefau & SB

Rédigé par SB & Tamatoa Tefau le Mardi 23 Février 2016 à 14:20 | Lu 1852 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki