Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les violences intrafamiliales au cœur des préoccupations



Les professionnels se réunissent deux fois par an pour un retour d'expérience.
Les professionnels se réunissent deux fois par an pour un retour d'expérience.
PAPEETE, le 12 janvier 2016 - Gendarmes, associations d'aide aux victimes et autorités judiciaires se réunissent deux fois par an pour faire le point sur la prévention, la répression, et les outils à mettre en œuvre pour lutter encore et toujours contre toutes les formes de violences au sein des foyers polynésiens. Ils se sont rencontrés ce mardi.

Abus sexuels sur mineurs, violences conjugales, maltraitance, le spectre des violences commises dans le cercle familial est large. Et occupent toujours autant les forces de l'ordre : "Cela reste une part très importante du travail des gendarmes", constate année après année l'adjudant Steve Pourchasse, commandant de la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ). "Cela prend du temps, d'écouter les gens, de bien les prendre en charge au niveau de l'accueil, de mettre en place une procédure pour établir les responsabilités. Il s'agit d'exposer sa vie intime, et les gens n'ont pas envie de se révéler comme ça".

Deux fois par an, le parquet, les associations d'aide aux victimes et des travailleurs spécialisés se réunissent pour faire le point : "Formation, prévention, répression, politique pénale du parquet : l'objectif de ces journées c'est de ramener de l'information complète et la partager entre les partenaires", poursuit le gendarme. "A la BPDJ nous faisons des interventions en milieu scolaire, mais aussi les auditions de mineurs victimes d'abus sexuels ou de maltraitance. En ce qui concerne les violences conjugales, nous menons des actions de formation pour des référents qui sont présents dans les brigades et qui, eux, sont amenés à agir sur toute la sphère de violence observée en milieu familial".

S'attaquer au plus tôt aux aléas de la vie à deux

Au chapitre formation et prévention, la délégation de la condition féminine qui a participé à cette table ronde de début d'année est venu présenter un nouvel outil, une mallette pédagogique pour faire de la prévention sur les violences dans le couple auprès des plus jeunes, dans les établissements scolaires.

Ces mallettes ont été distribuées au ministère de l'éducation à destination de professionnels ciblés au sein des établissements, des personnels de santé ou du secteur social qui interviendront auprès des jeunes, entre 13 et 19 ans, afin d'aborder un certain nombre de notions fondamentales de la vie de couple : le respect, la communication, la sexualité, mais également la question des dérives liées aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux qui apparaissent comme de nouveaux vecteurs de violence : "Facebook, les photos privées mises en ligne, les menaces par internet interposé… C'est une problématique en métropole et il y a tout lieu de voir le phénomène arriver en Polynésie française" poursuit Steve Pourchasse.
Rappelons que l'un des vecteurs principal de ces violences intrafamiliales reste encore la consommation d'alcool ou de toxiques. Un autre objectif que se sont fixés les gendarmes pour 2016 : donner une réponse dans les 48 heures suivant la plainte d'une victime de telles violences.



Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 12 Janvier 2016 à 17:40 | Lu 1293 fois






1.Posté par drost le 13/01/2016 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et blah blah blah ...

Faut avoir du fafaru dans la tête pour ne pas comprendre que la principal cause de cette violence est la consommation d'une drogue puissante légalisé par l’État a savoir l'alcool.

Interdisez la vente d'alcool et vous aurez 80% de violence en moins.

2.Posté par Marchand le 13/01/2016 19:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci aux gendarmes et aux associations pour tout ce qu ils font.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 10:00 Maupiti : 436 kilos de viande de tortue découverts

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance