Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les surfeurs de Malibu imperturbables face au tsunami californien



Les surfeurs de Malibu imperturbables face au tsunami californien
MALIBU, 11 mars 2011 (AFP) - Etrangers aux alertes au tsunami après le séisme dévastateur survenu au large du Japon, les surfeurs de Malibu, paradis californien de la glisse, ont pris leurs planches vendredi et allaient jusqu'à regretter que les vagues ne soient finalement pas au rendez-vous.

"On voulait pouvoir dire qu'on avait été dans un tsunami", a déclaré Julie Gandolfo, une baby-sitter et DJ de 31 ans, qui a passé deux heures dans l'eau et a surfé dix vagues dans la matinée.

"Nous faisons tous partie de l'océan. Et je voulais juste envoyer un peu d'amour à mes frères et soeurs au Japon", a-t-elle ajouté.

Le sud de la Californie a été beaucoup moins touché par le tsunami annoncé que la partie nord de l'Etat, où un homme était porté disparu après avoir été emporté par les vagues, et où plusieurs bateaux ont été endommagés.

A Malibu, l'un des "spots" préférés des surfeurs en Californie, situé juste au nord de Los Angeles, l'océan était parfaitement calme vendredi matin, avec juste quelques vaguelettes sous un ciel dégagé.

"Il n'y a rien", a déclaré Paul Harman, responsable d'une société de textile. "Même avec un tsunami, il n'y a rien. C'est désespérant".

Son compagnon de glisse, Ernie McCoy, un retraité de 73 ans, attendait lui aussi un peu de mouvement, mais n'allait pas jusqu'à espérer être pris dans un tsunami, car "ce n'est pas une vague, c'est une déferlante". "Je n'ai aucune envie de me retrouver là-dedans", a-t-il déclaré.

Un maître-nageur sauveteur solitaire surveillait la demi-douzaine de surfeurs assis calmement sur leurs planches, dérivant sur la mer d'huile.

Les autorités avaient demandé à la population de s'éloigner des côtes, mais de tout évidence, les avertissements n'étaient que peu suivis.

Quelques touristes s'étaient arrêtés le long de la Pacific Coast Highway, la voie rapide côtière, pour admirer les plages. "On profite juste du moment", a déclaré Oliver Fyfe, venu de Montréal.

str/rr/cel

Rédigé par AFP le Vendredi 11 Mars 2011 à 13:34 | Lu 1161 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance