Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les réactions de la société civile à l'élection d'Emmanuel Macron



PAPEETE, le 10 mai 2017 - La rédaction de Tahiti infos a souhaité donner la parole aux représentants de la société civile afin qu'ils nous livrent leur ressenti suite à l'élection d'Emmanuel Macron en tant que nouveau président de la République.

Nous n'avons pas réussi à joindre les représentants de CSIP et Otahi.

Olivier Kressmann, président du Medef Polynésie française "Pas mal d'espoir "

" Il est un peu tôt pour dire si nous sommes satisfaits ou non. Mais ce que nous pouvons dire, c'est que cette élection porte pas mal d'espoir. Elle représente la volonté profonde d'un changement et notamment le changement d'un logiciel économique, ce que le Medef prône depuis longtemps. Nous avions de très bonnes relations avec l'équipe de François Hollande, il va falloir remettre en place ces contacts. Les équipes de Macron sont au courant des enjeux et des particularités, mais il y a quand même la nécessité de recadrer certains sujets, car il y a un mélange des genres. Nous allons aussi devoir continuer notre travail de lobbying auprès du pouvoir central. Il faut continuer à avancer !"


Heifara Parker, secrétaire général A Tia i Mua "Ce qui m'inquiète, c'est le Code du travail "

Comment envisagez-vous les cinq ans à venir ?
"Nous avions dit que nous travaillerions avec le président qui serait élu. Étant nous-même associés avec la CFDT, toutes les réunions et les rencontres qui se déroulerons en France se feront avec la CFDT. Pour nous, il n'y a pas de soucis."

Est-ce qu'il y a des points de son programme que vous craignez ?
"Comme mes camarades de la CFDT, ce qui m'inquiète le plus, c'est le Code du travail. Nous lui faisons confiance par rapport à cela. Emmanuel Macron a bien fait connaître sa volonté de procéder à quelques réformes sur le Code du travail métropolitain, mais ce dernier ne s'applique pas en Polynésie. Cependant, nous craignons que les patrons polynésiens profitent de cette mouvance-là. Aujourd'hui, nous travaillons avec le ministère du Travail et les syndicats patronaux en bonne entente. Le dialogue est ouvert, cela fait un bon moment que nous travaillons ensemble sur le Code du travail, notamment sur les questions de la prévention des accidents du travail."

Tunia Terevaura, O oe to Oe Rima "La CGT s'était opposée à la loi Macron"

"Que ce soit Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, il n'y a pas de différence pour nous. Nous sommes affiliés à la CGT, qui s'était opposée à la loi Macron. Il était de toute façon hors de question de nous positionner dans cette élection. Maintenant, nous attendons de voir en fonction des mesures que le président va prendre…"

Sébastien Bouzard, président de la CGPME "Nous espérons qu'il suivra l'accord de Papeete"

Les réactions de la société civile  à l'élection d'Emmanuel Macron
Que pensez-vous de l'élection d'Emmanuel Macron ?
"Nous travaillons avec ceux qui sont en place. Nous allons voir ce que cela va donner. Nous espérons que le nouveau président suivra l'accord de Papeete et qu'il ira dans ce sens. Certaines parties du programme sont très attendues, comme le droit à l'erreur fiscale pour les entreprises. Après, il faut voir quelles seront les relations entre le Pays et l'État."

Est-ce qu'il y a des inquiétudes concernant le programme ?
"Nous, nous n'attendons qu'une chose : la relance."

Que pensez-vous de ses projets économiques ?
"C'est une bonne chose qu'il soit du côté des entreprises. Il a des projets de réformes en métropole qui sont intéressants, comme le droit aux chefs d'entreprise d'avoir droit au chômage, le plafonnement des indemnités en cas de licenciement, le droit à l'erreur fiscale, sont de bonnes choses. Nous sommes plus favorables aux accords d'entreprise. La CGPME a toujours été pour alléger le Code du travail."

Cette élection est donc une bonne chose ?
"Nous ne faisons pas de politique. Nous regardons le programme, il y a des choses qui sont bonnes et des choses un peu moins bonnes, maintenant il faut travailler pour que ça aille dans le sens où les entreprises puissent continuer à entreprendre, à investir et à employer. C'est tout ce que nous souhaitons : le développement de la Polynésie."

Winiki Sage, président du CESC "On devrait pouvoir rediscuter de choses gravées dans le marbre avec les grands partis"

Les réactions de la société civile  à l'élection d'Emmanuel Macron
En tant que président du CESC, que pensez-vous de l'élection d'Emmanuel Macron ?
"Cela peut changer quelque chose en effet. Nous assistons à quelque chose d'intéressant dans la société française. Là, ils ont montré qu'ils étaient capables de faire confiance à quelque chose de nouveau. Pour moi c'est porteur d'espoir."

Selon vous, cette élection va changer des choses ?
"Nous avons reçu un représentant du parti d'Emmanuel Macron. Nous avons été déçus sur le manque de programme précis. C'étaient de grandes lignes, assez générales, nous nous attendions à des messages beaucoup plus forts. Je pense qu'ils seront capables de remettre en question des choses qui sont peut-être établies. Il y a eu des annonces sur le nucléaire, sur l'égalité réelle. Ce nouveau gouvernement sera capable de proposer des choses
nouvelles."

Quelles seront les conséquences pour la Polynésie ?
"Je pense qu'on devrait pouvoir rediscuter de choses qui étaient un peu gravées dans le marbre avec les grands partis, c'est quelqu'un de moderne qui sait que l'avenir d'un pays se fait en s'ouvrant vers l'extérieur. Je rêve que mon pays devienne un centre d'expérimentation de nouvelles technologies, ce sont des discours qui devraient trouver écho avec ce nouveau gouvernement."


Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 10 Mai 2017 à 17:45 | Lu 2492 fois






1.Posté par Sylvanna le 11/05/2017 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Winiki, je te vois bien Président du Pays..à très plus..

2.Posté par Mathius le 11/05/2017 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macron est avant tout un prédateur et il fait très bien son travail. Les vieux gras du Parti socialiste et du modem sont son garde mangé, maintenant cela va être plus difficile pour lui car il a en face lui des prédateurs de droite qui sont aussi féroces que lui.
Cela me rapelle les début de Chirac , que la presse nommait le loup. Voyez se qu'il est devenu en bouffant les copains.
L'important pour la france, aujourd'hui, est que macron dynamise les châteaux institutionnels qui ne veulent rien partager et ne pas se reformer.. La france de macron ne se jugera pas ã ses victoires mais ã sa capacité à détruire les systèmes sclérosés qui tuent la democratie républicaine. Je lui souhaite bon appétit.....
Apres lui nous pourrons peut être construire un monde moderne intégré au reste de la planète
Machiavel est de retour...bon courage à ceux qui ne le comprennent pas.

3.Posté par mono le 11/05/2017 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@sylvanna.

Moi aussi. ça fait deux voix plus la sienne, s'il vote pour lui, 3 voix. Encore a peu près 50 000 personnes à convaincre et on aura un bon président....

4.Posté par One Love le 19/05/2017 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude ... »
A.Huxley-1958

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance