Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les patients calédoniens atteints de cancer pourront être pris en charge par le CHPF



PAPEETE, le 1
  • er
juin 2016 - Le partenariat entre la Nouvelle Calédonie et le Centre Hospitalier de Polynésie française qui permet de prendre en charge les patients calédoniens nécessitant une cure de radiothérapie a été officialisé le 31 mai par le journal officiel de Polynésie française.

Un arrêté actant le partenariat entre le centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) et la caisse de compensation des prestations familiales, des accidents du travail et de prévoyance des travailleurs de Nouvelle-Calédonie (CAFAT) qui permet désormais la prise en charge des patients devant recevoir un traitement comprenant une cure de radiothérapie a été publié au Journal officiel de Polynésie française datant du mardi 31 mai.

Ce partenariat étudié depuis la fin de l'année 2014 a été envisagé, car en attendant la mise en service du centre de radiothérapie de Koutio, les patients calédoniens nécessitant d'avoir recours à la radiothérapie sont évasanés vers la Nouvelle-Zélande ou la métropole. Ces déplacements coutent chers à la caisse de sécurité sociale néo-calédonienne, sans oublier le bouleversement social et familial que ces évacuations sanitaires entrainent pour les malades et leurs proches.

Le nombre de patients concernés par le traitement des cancers en Nouvelle-Calédonie est estimé actuellement entre 300 et 350 par an, soit autant que le nombre de patients polynésiens accueillis par les services d’oncologie et de radiothérapie du Taaone. Le service de radiothérapie ouvert depuis cinq ans au Taaone est loin d'atteindre sa capacité technique maximale de traitement. Ainsi, pour des raisons de sécurité et de continuité des soins, le centre hospitalier polynésien est équipé de deux accélérateurs pour les traitements en radiothérapie.

Ce partenariat permet de faire baisser l'addition pour la CAFAT et pour la Polynésie française d'enfin faire tourner le service à 100 %. Le développement de cette offre de soins de haute technicité doit permettre au CHPF de constituer un pôle de référence en matière d'oncologie et de renforcer ses actions de coopération interrégionale sur la zone du Pacifique Sud. Ce partenariat permet "d'initier une coopération régionale en matière de santé".

"Le CHPF met à la disposition de la CAFAT ses capacités de traitement en radiothérapie ainsi que l'ensemble de ses capacités d'hospitalisation, d'analyse et de soins externes. La CAFAT organise l'orientation et le transfert des patients calédoniens vers la Polynésie française et prend en charge l'ensemble des frais afférents au séjour de ses ressortissants", acte la convention du partenariat dans le JOPF.

Les patients calédoniens sont accueillis au sein de "l'hospitel" ou "sur demande du patient relayée par la CAFAT à l'hôtel Royal Tahitien" et s'ils le souhaitent peuvent bénéficier de trois repas quotidiens servis sur place. Le CHPF s'est par ailleurs engagé à fournir un accès WiFi aux patients calédoniens.

"La facturation globale annuelle des frais d'hospitalisation complète ne dépassera pas 100 000 000 francs par année civile. Au-delà de ce montant, les journées d'hospitalisation complète sont réputées gratuites et le CHPF ne facture pas l'hospitalisation complète", indique la convention.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 1 Juin 2016 à 16:35 | Lu 1471 fois







1.Posté par emere cunning le 01/06/2016 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sauf que l'hôpital construit par G Flosse (le mégalo, comme disaient les jaloux) EST DEJA PLEIN A CRAQUER. Je connais deux patients qui viennent tout juste d'être opérés et qui doivent déjà dégager.

2.Posté par meo le 02/06/2016 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" (...) les patients calédoniens nécessitant d'avoir recours à la radiothérapie sont évasanés vers la Nouvelle-Zélande ou la métropole (...) "
C est plutôt l Australie que la Nouvelle-Zélande.

Cette prise en charge de Calédonien cessera en octobre car c est à cette date que le centre de radiothérapie de Nouméa ouvrira : http://www.lnc.nc/article/pays/le-centre-de-radiothérapie-ouvrira-en-octobre

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance