Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les objets connectés déboulent dans le quotidien des Français



Lyon, France | AFP | jeudi 07/04/2016 -Un collier intelligent qui vous aide à prendre soin de Medor, une douche qui signale votre surconsommation d'eau ou une ampoule qui vous fait mieux dormir... les objets connectés déboulent dans le quotidien des Français, comme le montre le salon spécialisé SIdO, qui se tient à Lyon.

Plus de 200 professionnels du secteur se sont donnés rendez-vous mercredi et jeudi lors de la seconde édition de cette grand messe technologique, où les dernières innovations et les enjeux de cette révolution numérique sont présentés.

Parmi les inventions remarquables du salon, soutenu par l'Union européenne et la région Auvergne-Rhône-Alpes, le pommeau de douche "Hydrao" de la startup grenobloise Smart and Blue. Ludique et pédagogique, il indique en temps réel le volume d'eau consommé par un jeu de lumières de LEDs intégrées.

"Il faut savoir, qu'en moyenne, nous consommons 80 litres d'eau sous la douche. C'est énorme et nous sommes là pour le rappeler. Jusqu'à 10 litres d'eau, la lumière reste verte. De 10 à 20 litres, on passe au bleu puis à l'orange au delà et à 50 litres, le pommeau se met au rouge et clignote", explique à l'AFP Gabriel Della-Monica, le fondateur de cette jeune pousse.

Totalement écologique et pouvant se visser à n'importe quel tuyau de douche, Hydrao n'utilise pas de piles et fonctionne grâce à une micro-turbine électrique mue par l'arrivée de l'eau. La consommation peut être ensuite suivie sur son smartphone grâce à une application gratuite.

Selon M. Della-Monica, les utilisateurs d'Hydrao, vendu en ligne entre 79 euros et 89 euros l'unité (www.hydrao.fr), déclarent gagner en moyenne 22 litres par douche et économiser plus de 200 euros par an. L'invention a été en janvier primée au grand show de la "Tech" de Las Vegas, le Consumer Electronic Show (CES).

Sur le même principe de variations de couleurs, la société Holi a développé son ampoule à LED "Sleep Companion". Fixée à une lampe de chevet, elle vise par plusieurs luminosités à aider ses utilisateurs à mieux dormir ou à mieux se réveiller. Le tout est "scientifiquement démontré", selon ses concepteurs.

"Une certaine onde spécifique de lumière va agir sur la mélatonine, qui est l'hormone du sommeil", explique Emmanuelle Muchery, la directrice commerciale de la startup lyonnaise, créée en 2012. "Ainsi, en diffusant une lumière rouge au coucher, visible même à travers les paupières fermées, l'ampoule va aider à élever le niveau de l'hormone et à s'endormir plus vite. Avec une couleur bleue, il baisse et permet au contraire un réveil plus rapide", poursuit-elle.

Véritable petite luminothérapie à domicile, "Sleep Companion" agit aussi contre l'insomnie grâce à une application qui fait "pulser" la lumière sur le rythme de la respiration. Résultat garanti, assure t-on, pour 79 euros l'ampoule.

- Toutou perturbé ? -
Bien-être toujours avec le minuscule boitier intelligent pour chiens de la société lilloise Jagger & Lewis.

"C'est le premier collier connecté qui suit au quotidien les habitudes du chien. Si ce dernier présente des comportements anormaux, son maître est conseillé sur son smartphone pour mieux s'occuper de lui ou mieux le comprendre", indique Justine Jungelson, une porte-parole de l'entreprise.

Aucun mouvement de l'animal, de la simple mastication à la démarche en passant par les mouvements de bassin ou de la tête, n'est censé échapper au détecteur intégré du boitier qui envoie les données collectées sur le serveur de la société.

"Votre chien ne mange plus parce que vous avez changé par exemple la marque de ses croquettes et ça le perturbe. Et nous vous conseillerons une transition plus souple", explique-t-on encore au stand Jagger & Lewis qui compte commercialiser son collier entre 150 et 250 euros.

La première édition du SidO avait attiré plus de 4.000 professionnels en 2015.

Selon ses organisateurs, le marché mondial de l'internet des objets devrait peser à l'horizon 2020 quelque 1.900 milliards de dollars, avec 30 milliards d'objets connectés.

dfa/fga/jcc

Rédigé par () le Jeudi 7 Avril 2016 à 07:07 | Lu 262 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 04:11 Pionniers de la réalité virtuelle en Birmanie

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies