Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les nacres de Raroia transférées dans le lagon de Takume ne sont pas malades



PAPEETE, le 5 janvier 2017- ( Communiqué du gouvernement) Fin septembre 2016, un groupe de perliculteurs de Takume, mené par Marcel Tuhiva-Ford, et accompagné par Anna Flores, maire déléguée de Raroia, a dénoncé le transfert sans autorisation de 2 000 nacres de Raroia vers Takume effectué par un perliculteur installé à Raroia. L’objectif était de réensemencer un stock d’huîtres sauvages suite à la réduction du collectage dans le lagon de Takume, et ce à la demande du conseiller spécial de Takume.

Face à cette situation, certains habitants de Takume ont soupçonné ces huîtres perlières d’être malades et susceptibles de contaminer toutes les nacres du lagon. Ces huîtres perlières ayant été retirées du lagon, les prélèvements par la Direction des ressources marines et minières (DRMM) n’ont pu être réalisés pour analyse. Cependant, afin de rassurer la population, la DRMM a alors pris l’initiative d’analyser les huîtres perlières localisées à proximité de la zone où les 2 000 nacres ont été installées. Des huîtres perlières d’élevage, qui pourraient être originaires de Raroia, ont également été collectées sur le site.

Les analyses effectués par les scientifiques de la DRMM ont particulièrement porté sur la recherche de facteurs d’origine infectieuse avec pour objectif l’identification d’agents pathogènes susceptibles de provoquer l’apparition de maladies et/ou de mortalité massive et anormale, tels que l’ADN bactérien de Vibrio harveyi et l’ADN viral de l’herpèsvirus de type 1 OsHV-1. Les techniques utilisées pour les analyses sont l’histologie, la bactériologie et la biologie moléculaire.

Les résultats de ces analyses ont révélé que les lots d’huîtres perlières collectés ne présentent aucun agent pathogène susceptible de provoquer des mortalités importantes et/ou de contaminer les autres cheptels de l’atoll de Takume. Le Gouvernement se réjouit de l’absence de contamination du lagon de Takume et rappelle les perliculteurs au respect strict des mesures de précautions d’usage. Une procédure de sanction administrative est en cours, conformément à la réglementation en vigueur.



Rédigé par () le Jeudi 5 Janvier 2017 à 17:37 | Lu 873 fois






1.Posté par REY Ethode le 06/01/2017 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les analyses sont concluantes, le DOSSIER est donc CLOS.
POURQUOI ne pas faire la même chose pour les graviers de HAO ?

2.Posté par CITRUS le 06/01/2017 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la c'est l'auguste qui est a la manœuvre
il a perdu toute crédibilité, en sous main
il essaie encor d'actionner son béni oui oui des gambier
a faire signer une pétition demandant a que...................
ne soit pas utilisé le gravier de HAO pour confectionner
les corps mort...........il lâche pas le morceau le bougre
il était le père auguste, il préfère le rôle de l'auguste

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance