TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les élus Tahoeraa en visite au port de pêche




Les élus Tahoeraa en visite au port de pêche
Le député Edouard Fritch accompagné des représentants Tahoeraa René Temeharo, Teura Iriti, René Kohumoetini et Tearii Alpha ont été accueillis ce mercredi matin au port de pêche par Albert Lecaill et Torea Thuret, respectivement président du conseil d’administration et directeur général de la société du port de pêche de Papeete (S3P) et Henri Butscher, armateur.

Cette démarche s’inscrit dans le souci des élus du Tahoeraa de faire le point de la situation sur les filières du développement des ressources propres.

Après une visite de la criée et des installations de deux mareyeurs travaillant pour le marché local et à l’exportation, les élus et leurs hôtes se sont retrouvés autour d’une table pour aborder les difficultés liées au secteur de la pêche hauturière.

Actuellement, sur les 90 bateaux amarrés au port, 60 sont en activité, mais seulement 45 à 50 sortent régulièrement, et un seul est véritablement actif sur la pêche congelée.

Depuis plusieurs années, les volumes pêchés ne progressent plus et se situent aux alentours de 4000 tonnes par an alors que le secteur devrait être en pleine expansion. Cette stagnation fait d’ailleurs que les quotas de pêche affectés à la Polynésie sont en constante diminution, au profit de nos voisins du Pacifique sud.

Les élus se sont ainsi inquiétés des raisons de ce manque de dynamisme alors que la filière est largement soutenue par les fonds publics, que ce soit pour le gasoil, la glace, le soutien l’exportation ou encore les données et équipements électroniques d’exploration des zones de pêche.

Selon les professionnels, les raisons principales de cette stagnation tiennent principalement au manque de capitaines expérimentés et à l’absence de motivation des marins pour les campagnes de pêche de longue durée. Des raisons qui, il faut bien le constater sont récurrentes depuis de nombreuses années, sans qu’il y ait des avancées notables, alors que des progrès techniques sont venus faciliter les captures.

Pour Edouard Fritch, « on est en train de réfléchir à des solutions, mais avant que le politique ne prenne de décision, il faut avoir des données sérieuses ». Et s’adressant aux armateurs, il les a incités « à raisonner de manière à ce qu’à terme il n’y ait plus besoin de subventions. A un moment donné, il faut que le secteur puisse s’assumer ».

Cette rencontre a toutefois été riche en enseignements afin de mieux cerner les difficultés de la filière pour dégager des solutions d’avenir pour que la pêche soit véritablement génératrice de ressources et d’emplois.


Rédigé par Taoheraa le Mercredi 24 Octobre 2012 à 10:20 | Lu 288 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki