Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les élèves de l'est de Papeete en exercice d'évacuation tsunami




PAPEETE, le 10 mai 2017 - Sécurité - Les services de la ville de Papeete ont procédé hier à un exercice d'évacuation tsunami au sein des établissements scolaires de l'est de Papeete.

Les élèves des établissements de Heitama, Raitama, Taimoana, le Centre de jeunes adolescents (CJA) de Fare Ute et l'ensemble des établissements scolaires de l'est de Papeete (la zone s'étend du collège Taunoa au collège Anne-Marie-Javouhey) se sont soumis à un exercice d'évacuation tsunami, hier. "Nous avons mis en place cet exercice côte est. Nous essayons de rendre les établissements scolaires autonomes, qu'ils sachent comment évacuer les lieux et à quel point de rassemblement d'urgence se rendre. Nous avons des partenariats avec les institutions religieuses. En l'occurrence, pour ces établissements, c'est le temple mormon", explique Samuel Roscol, le responsable du plan de sauvegarde communal.

Le temple mormon a accueilli un peu moins de 729 élèves pour cet exercice d'évacuation tsunami. Le coup d'envoi a été donné à 9 heures pile. Les directeurs des établissements ont déclenché l'alarme et les professeurs des écoles ont réuni les élèves en s'assurant que chacun soit muni d'un badge indiquant leurs nom, prénom, établissement, classe et un numéro de téléphone.

Ensuite les enfants ont quitté leur école à la queue leu leu. Les plus jeunes, ceux de la section des tout petits ont été transportés en bus jusqu'au temple mormon. La directrice par intérim de l'école maternelle Heitama raconte : "C'est première fois que je guide cet exercice en tant que directrice par intérim. J'ai appelé la cellule sécurité de la mairie pour me renseigner, ils m'ont envoyé le responsable qui m'a donné toute la procédure à suivre pour que nous soyons au point pour cet exercice. Les maîtresses sont en charge des enfants et doivent faire en sorte que l'évacuation se passe sans soucis. Nous sommes là pour donner l'alarme, nous occuper de la sécurité et veiller à ce qu'aucun enfant ne soit oublié et recenser les élèves par classe."


Le dernier exercice d'évacuation avait eu lieu en 2009. "Pour que cette évacuation ne devienne pas un traumatisme pour les enfants, les instituteurs tentent de les familiariser aux alarmes." Maya Degage Tau est institutrice dans la section des tout petits à l'école Raitama : "Nous sommes arrivés en bus. Aujourd'hui, je leur ai dit que nous allions nous promener, parce qu'au bruit de l'alarme quelques-uns ont commencé à pleurer." "Là, ça va, ils ont accepté, ils ont l'impression d'être à un grand goûter", ajoute l'institutrice en regardant ses élèves grignoter des biscuits.

Onohea est plus grande. Elle est en CM 2 à Taimoana :"On est là pour un test alerte tsunami. C'est tout ce qu'on sait. Ce matin, on a travaillé normalement, on a fait du calcul mental. À 9 heures, on s'est mis en rang, on a rassemblé toute l'école et on est partis. Moi je n'ai pas eu peur. Certains étaient un peu stressés et par endroits, ça sentait un peu mauvais sur la route. Mais sinon tout va bien."

L'exercice s'est achevé à 10 heures. Les enfants et leurs professeurs ont pu rejoindre les écoles et les classes à pied pour reprendre le cours de leur journée studieuse.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 10 Mai 2017 à 17:28 | Lu 1609 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance