Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les centrales au charbon consomment autant d'eau qu'un milliard de personnes



L'ensemble des centrales au charbon de la planète consomment une quantité d'eau qui pourrait être suffisante pour répondre aux besoins fondamentaux d'un milliard de personnes, a affirmé mardi Greenpeace dans un rapport qui dénonce l'empreinte hydrique d'un secteur déjà fustigé pour son bilan carbone.

L'ONG met en garde contre la multiplication de centrales, responsable d'une "pression énorme" sur les principaux bassins fluviaux du monde et les populations qui vivent à proximité.

Dans cette étude rendue publique à Hong Kong,intitulée "The Great Water Grab: How the Coal Industry is Deepening the Global Water Crisis", Greenpeace exhorte les gouvernements à réduire drastiquement leur dépendance.

L'organisation explique que l'eau est utilisée à presque chaque étape du cycle du charbon, de son extraction à sa purification jusqu'au traitement de ses déchets.

"En choisissant à continuer dans les décennies qui viennent à consentir d'énormes investissements dans le charbon pour alimenter leurs économies, les gouvernements engagent le monde vers un avenir où la compétition pour des ressources hydriques rares sera encore plus désespérée", peut-on lire dans ce rapport.

Greenpeace s'est penché sur des données concernant 8.359 centrales à charbon de par le monde, et sur des informations concernant 2.600 autres usines actuellement en projet.

"Selon nos calculs, les centrales à charbon existantes consomment seules 19 milliards de mètres cubes d'eau douce dans le monde chaque année", peut-on lire dans le rapport.

"Cela signifie que chaque année, les 8.359 centrales à charbon du monde consomment un volume d'eau suffisant pour répondre aux besoins de base de plus d'un milliard de personnes."

Plus de 40% des centrales existantes ou en projet se trouvent dans des zones à "stress hydrique élevé".

Greenpeace cite la Chine, l'Inde et la Turquie comme les pays qui comptent le plus de centrales, ou de projets de centrales, dans des zones manquant d'eau.

"Les décideurs ne sont pas conscients de la quantité d'eau utilisée par les centrales au charbon", a dit à l'AFP un haut responsable de Greenpeace, Harri Lammi. Outre l'approvisionnement direct en eau pour les populations, ces usines menacent aussi les cultures, selon Greenpeace.

Les gouvernements persistant dans le charbon mettent également en péril la stabilité de leur économie et l'ordre public en choisissant d'octroyer les réserves d'eau à cette industrie plutôt qu'à leur population.

Les énergies fossiles, parmi lesquelles le charbon, sont responsables des 3/4 des émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique.

Dans un rapport en 2015, les Nations unies avaient estimé que, si rien ne changeait dans la gestion de l'eau, "la planète devrait faire face à un déficit global en eau de 40% d'ici à 2030".

Avec AFP


Rédigé par RB le Mardi 22 Mars 2016 à 02:53 | Lu 146 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies