TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les Toa Aito sur le départ pour l’Amérique du sud




La sélection tahitienne dans les allées du marché de Papeete ce vendredi matin.
La sélection tahitienne dans les allées du marché de Papeete ce vendredi matin.
PAPEETE, vendredi 24 mai 2013. Les 23 joueurs sélectionnés pour participer dans trois semaines (du 15 au 30 juin) à la Coupe des Confédérations au Brésil étaient au centre ville de Papeete ce matin. Un dernier petit tour à la rencontre du public local puisque les joueurs et leur staff quitteront le fenua dès lundi (le 27 mai), d’abord pour le Chili pour leur ultime préparation physique et quelques tests matches, puis pour gagner le Brésil dès le 6 juin. Tahiti participera pour la première fois de son histoire à la Coupe des Confédérations de la FIFA. La sélection emmenée par Eddy Etaeta

Les 23 joueurs se sont volontiers prêtés au jeu de cette tournée en ville, toute en tranquillité. L’occasion pour quelques fans de faire quelques photos souvenirs et de glisser des encouragements à cette équipe qui ne compte qu’un seul joueur professionnel avec Marama Vahirua, 33 ans, mais qui devra affronter les grands nations du football. Les Toa Aito affronteront dans leur poule le Nigéria (vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations), l'Espagne (championne du monde) et l'Uruguay (vainqueur de la Copa America). L'autre poule est composée du Brésil (pays organisateur), du Mexique (vainqueur de la Gold Cup), du Japon (vainqueur de la Coupe d'Asie), et de l'Italie (finaliste de l'Euro, le champion d'Europe espagnol étant déjà qualifié).

Pourtant il manque une certaine dose d’enthousiasme de la part du public pour accompagner comme il le faudrait cette jeune équipe dans les défis qui l’attendent dans les prochaines semaines. Même si Marama Vahirua draine autour de lui un peu plus de ferveur que les autres, il regrette lui aussi la mollesse de l’accueil. «Depuis que je suis arrivé je remarque qu’on parle beaucoup plus du prochain mondial de beach soccer qui sera organisé à Tahiti en septembre prochain, que de nous. Mais le beach soccer est un phénomène nouveau, alors je suppose que c’est pour ça. Aussi c’est à nous de gagner les cœurs pour qu’on existe aussi».

La présence dans ce groupe des 23 sélectionnés de l’unique joueur professionnel de football tahitien (depuis une quinzaine d’années dans les grands clubs français, puis en Grèce pour la dernière saison) devrait néanmoins permettre à l’équipe tahitienne d’attirer les regards des medias internationaux dès que les Toa Aito auront posé un pied au Brésil. L’occasion de mettre en lumière la Polynésie et son football, une vitrine exceptionnelle comme il en existe peu. Une vraie chance aussi. Lundi, les hommes d’Eddy Etaeta quittent Tahiti, on les reverra très prochainement, mais derrière notre petit écran.


Les Toa Aito sur le départ pour l’Amérique du sud
Marama Vahirua : «On n’a rien à perdre»


«Je m’entraîne avec les Toa Aito depuis une dizaine de jours et ça se passe bien. Je pense avoir trouvé ma place et ne pas avoir perturbé la cohésion du groupe, enfin j’espère ! Quant à mon positionnement dans l’équipe on en a parlé avec le coach. Nous allons évoluer dans un système plutôt défensif en raison de la taille des adversaires qui vont nous être opposés, alors j’essaie de m’adapter à la situation. En tout cas, en dépit de ce que je peux entendre parfois, on ne part pas défaitistes, mais juste réalistes face aux adversaires qui nous attendent. Mais je dirai que nous n’y allons pas perdant d’avance. Au contraire, je dis : on n’a rien à perdre. Je pense qu’il faut partir avec cet état d’esprit-là, un mental de guerrier. Nous ne reviendrons qu’après la compétition terminée. Quant à la suite en ce qui me concerne, je ne sais pas encore. Je n’ai aucune idée pour la suite. Je ne sais pas si je continue ma carrière de pro ou si j’arrête pour faire autre chose. J’attends des propositions du milieu du football pro mais aussi d’un projet qui pourrait se faire ici à Tahiti».

Les Toa Aito sur le départ pour l’Amérique du sud
Lorenzo Tehau «on va jouer avec notre cœur»

Milieu de terrain et licencié au club Tefana de Faa’a, Lorenzo avait déjà vécu en 2009, l’expérience de participer avec une sélection tahitienne à la Coupe du Monde des moins de 20 ans, en Egypte. «C’était un peu catastrophique à l’époque. On en retient surtout une mauvaise prestation. Aussi participer quatre ans plus tard à la Coupe des Confédérations au Brésil sera l’occasion d’une revanche. Sincèrement on va surtout retenir l’expérience de cet événement. On va jouer avec notre cœur, certainement pas avec des idées de victoire en tête, l’intention est de donner le meilleur de nous-mêmes». La participation de Marama Vahirua dans le groupe est vécue là aussi comme une expérience extraordinaire. «Nous avons beaucoup de respect pour lui, et lui également en retour pour nous. On le regarde comme quelqu’un de grand. Il nous apporte beaucoup, il nous explique des choses qu’on ne savait pas. Même s’il est avec nous depuis peu de temps, il est bien intégré au groupe». Lorenzo a aussi une pensée pour les 7 joueurs qui étaient pré sélectionnés mais qui ne feront pas le voyage vers le Brésil «ce sont de grands copains avec lesquels on a vécu plein de choses, alors de les laisser ça nous touche. Mais on jouera pour eux aussi, on les aura dans notre cœur».

Les Toa Aito sur le départ pour l’Amérique du sud

Rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 24 Mai 2013 à 10:56 | Lu 1379 fois



Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki