Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Législatives 2017 - Teura Iriti : "pour un Pays libre, démocratique et fort, associé à la République"



Teura Iriti se présente sur la 2e circonscription polynésienne aux élections législatives 2017. La présidente du groupe Tahoera'a Huiraatira à l'Assemblée de la Polynésie française souhaite poursuivre à Paris son combat pour plus de justice sociale. Son suppléant est Fernand Tahiata, le maire de Tubuai.

Qu’est ce qui motive votre engagement pour ces législatives ?
Ma candidature à la députation est le prolongement d'un engagement politique de plus de 13 années, au service de tous les Polynésiens, sans distinction, au sein du Tahoeraa Huiraatira. Je souhaite placer au cœur de mon action nationale l’absolue nécessité de juste considération à laquelle les Polynésiens ont droit. Je suis intimement convaincue que la politique est avant tout affaire de volonté, de force de travail et d’obligation de résultat.

Quel sera le point clé du programme que vous défendrez pour votre circonscription ?
Dans un contexte d'appauvrissement des familles polynésiennes, je continuerai à défendre le retour de la participation pérenne de l’Etat au financement de la Protection Sociale Généralisée (P.S.G.), l’unique amortisseur social des Polynésiens. Il s'agit de dépenses de solidarité qui ont été indûment supprimés.
De plus, afin de respecter notre histoire, nos spécificités et offrir un avenir meilleur à notre jeunesse, les priorités demeurent dans l’aboutissement de la mise en place d’une véritable politique globale de reconnaissance et de compensation du fait nucléaire ; de faire évoluer en profondeur le code civil et la réglementation en matière d’aide juridictionnelle ; et de trouver des moyens financiers et juridique pour accompagner le fenua à concrétiser nos grands projets touristiques et économiques, seule ouverture vers une offre d’emplois plus conséquents, en passant par un développement réel des activités tournées vers la terre et la mer.


Concrètement comment défendrez-vous les dossiers Polynésiens à l’assemblée ?
A l'assemblée nationale comme au Sénat, chaque parlementaire demande son inscription dans l'une des huit commissions permanentes où se concentre le travail des députés, pour écrire les lois et pour contrôler l'action du gouvernement.
La commission des Finances ou celle des Lois sont les plus convoitées. Cependant celle des affaires sociales est aussi hautement stratégique pour permettre concrètement l’amélioration des conditions de vie des habitants des outre-mer.
Concrètement le député travaille sur les amendements aux projets de lois et le suivi rédactionnel des travaux à l'Assemblée nationale et rend compte aux citoyens de sa circonscription à Tahiti et dans les îles.
Je suis intimement persuadée que les députés nationaux ne sont pas assez informés de la réalité que vivent quotidiennement les Polynésiens.


Quel groupe parlementaire rejoindrez-vous si vous êtes élue ?
La formation d'un gouvernement d'union, par le nouveau Président de la République, avec des ministres issus de la droite et de la gauche, bouscule l'échiquier politique et des repositionnements de partis sont à prévoir après les élections législatives.
Le Tahoeraa Huiraatira est un parti de Droite. C'est pourquoi, en fonction des recompositions politiques, les élus de notre parti siégeront au sein du groupe politique qui s'engagera à défendre les intérêts des Polynésiens, sur la base du programme Tahoeraa Huiraatira 2018-2030, pour un Pays libre, démocratique et fort, associé à la République.

Rédigé par Propos recueillis par JPV le Mardi 30 Mai 2017 à 11:00 | Lu 1073 fois






1.Posté par plus le 30/05/2017 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avant je soutenais le Tahoera mais depuis votre soutien de Marine Le Pen...c'est non!

2.Posté par Infos crédits : Pour vos demandes ou renseignements le 30/05/2017 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par paku le 30/05/2017 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour s'associé il faut au moins 2 entité ce n'est pas le cas

4.Posté par tenauru le 31/05/2017 07:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous avez raison de ne pas vous engager maintenant. Bonne chance

5.Posté par Hiro a Taaroa le 31/05/2017 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

elle a bien dit je cite : au service de tous les Polynésiens, sans distinction, au sein du Tahoeraa Huiraatira.
Si je comprends bien c uniquement pour les Polynésiens qui sont au sein du Tahoeraa Huiraatira.
Mea ma aita hoa i taui : je te donne si tu signe au tahoeraa Huiraatira, je te flingue si tu n'est pas au TH

6.Posté par emere cunning le 01/06/2017 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hiro a Taaroa,
un parti politique qui fait avancer le pays n'a pas besoin de faire signer quoi que ce soit à qui que ce soit. C'est tout ce qui compte aux yeux des polynésiens à qui on ne raconte plus d'histoires à coup de procès magouillés.

@ Tahiti Infos,
vous vous doutez bien que votre nouveau système de commentaires ne convient pas à tous ceux qui, comme moi, n'ont pas Facebook et même REFUSENT de s'ouvrir un compte, bien assez tristes comme ça de tout le temps que nos jeunes y passent à déballer leur vie privée. Je n'en reviens pas que vous nous y obligiez !!! Alors pourquoi ? Que cherchez vous par là ? A moins que nous n'ayons plus le droit de critiquer la France, ses élus et sa justice comme les Français critiquent et même calomnient les nôtres ? On doit se taire désormais ? Et poubelle la démocratie et la liberté d'expression. Décevant.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance