Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Législatives 2017 : Maina Sage : "Nous nous inscrivons dans un soutien à la majorité présidentielle"



Elue à l'Assemblée nationale depuis juin 2014, Maina Sage se présente pour un second mandat sous les couleurs du parti majoritaire Tapura Huiraatira. Son suppléant est le maire de Nuku Hiva, Benoît Kautai.

Qu’est ce qui motive votre engagement pour ces législatives ?
Nous avons œuvré 5 ans au rétablissement d’un partenariat de qualité avec l’État, permettant l’aboutissement d’un grand nombre de dossiers tel qu’un nouveau contrat de projet de 48 milliards sur 6 ans, le retour de l’aide de l’État au RST, la stabilisation de l’ex-DGDE à un total de 18 milliards Fcfp, la construction du tribunal foncier, la prorogation de la défiscalisation à 2025 ou encore la création d’un Fonds Vert Pacifique pour les projets ENR (Energies renouvelables, NDLR), etc. Nous avons surtout initié une véritable prise de conscience sur les enjeux de notre territoire. L’Accord de l’Élysée, dont j’ai suivi la construction, est à la fois l’aboutissement de ce travail et la base d’un nouveau cap de croissance pour la Polynésie ! C’est dans ce projet et dans l’équipe qui le soutient que je puise ma motivation.

Quel sera le point clé du programme que vous défendrez pour votre circonscription ?
La 1ère circonscription est, d’un point de vue géographique, la plus grande circonscription de France. C’est aussi la circonscription qui recouvre le plus de situations différentes : la vie n’est pas la même que l’on vive dans le cœur urbain de Papeete ou dans une vallée des Marquises ou encore sur un atoll des Tuamotu. Le point clé de ce programme, ce sont tous les enjeux liés à ces contraintes géographiques. Sur le terrain, j’ai mesuré à quel point les écarts de développement appelaient des solutions adaptées. Il s’agit en priorité de réduire les distances en développant les connectivités terrestres, maritimes, aériennes et même numériques. Concrètement, c’est la création de la continuité territoriale intérieure et le développement du câble, ainsi que de tous les outils qui en découleront (télémédecine, télé-enseignement, etc.).

Concrètement comment défendrez-vous les dossiers Polynésiens à l’assemblée ?
Je m’engage à défendre les dossiers polynésiens avec toujours autant de force et de détermination, dans un esprit d’ouverture et de respect pour convaincre le plus grand nombre. Avec mes collègues Nicole Sanquer et Patrick Howell, nous offrirons l’avantage de travailler unis pour la Polynésie, en concertation avec le gouvernement et nos deux sénateurs. C’est donc dans un esprit d’équipe que nous défendrons nos dossiers, pour parler d’une même voix à l’Assemblée nationale.
Mes trois ans d’expérience nous permettront d’être rapidement opérationnels. C’est la force des candidatures du Tapura Huiraatira : elles s’inscrivent dans la continuité d’un travail déjà engagé, qui a produit des résultats positifs et qui sera intensifié pour les 5 prochaines années.
Enfin, il est important de rappeler que les parlementaires polynésiens (députés et sénateurs) sont au service de tous : du Pays comme des communes, mais aussi des professionnels et de la société civile. Nous ne défendrons pas une île ou une commune mais bien l’ensemble de la collectivité et de ses acteurs !


Quel groupe parlementaire rejoindrez-vous si vous êtes élue ?
Avec mes deux anciens collègues députés, j’ai siégé 3 ans dans l’opposition, au sein du groupe centriste UDI. Cela n’a pas empêché des relations apaisées avec la majorité, qui ont permis l’aboutissement de nombreux dossiers.
La France vit aujourd’hui une situation inédite. Un nouveau président, issu d’aucun groupe traditionnel, vient d’être élu et fait appel à l’ensemble des bonnes volontés des différents partis. Le contexte national et européen nous engage à dépasser les clivages et à relever le défi !
C’est à ce titre que le président Fritch a rencontré rapidement les équipes d’Emmanuel Macron, qui ont reçu favorablement le projet d’Accord de l’Élysée.
Demain, le Tapura Huiraatira devra se positionner mais nous nous inscrivons d'ores et déjà dans un soutien à la majorité présidentielle.

Rédigé par Propos recueillis par JPV le Jeudi 1 Juin 2017 à 05:00 | Lu 899 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance