Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Législative 2017 - Moetai Brotherson : "Je veux mettre ma détermination et mon esprit d’ouverture au service de mon Peuple"



Moetai Brotherson se présente sur la 3e circonscription polynésienne, où il portera les couleurs du parti souverainiste Tavini Huiraatira aux élections législatives le 3 juin prochain. Sa suppléante est Isabelle Tetauira.

Qu’est-ce qui motive votre engagement pour ces législatives ?
Issu du privé, je suis ingénieur informaticien de formation. J’ai travaillé en France, aux USA, en Allemagne, au Japon ainsi qu’au fenua, en tant que salarié ou consultant à mon compte. Cela m’a donné une ouverture d’esprit, et la conviction que notre peuple n’a rien à envier aux autres et que nous pouvons bâtir ensemble une nation polynésienne, à la fois plus juste, plus respectueuse de son environnement, et ancrée dans son bassin naturel qu’est le grand Pacifique. Mais l’indépendance ça se prépare, et il faut dès aujourd’hui travailler avec la France pour assurer une transition sans heurts. Il ne s’agit pas de couper tout lien avec la France, mais au contraire, de bâtir des ponts avec toutes les nations du monde, car plus qu’une indépendance, ce sont des interdépendances qui se profilent. Il faut dès aujourd’hui veiller à ce que le périmètre actuel de notre "autonomie" soit préservé, et étendu, et chercher également tous les moyens pour améliorer la situation quotidienne des Polynésiens. Je veux mettre mon expérience à l’international, mon expérience d’élu communal, ma détermination et mon esprit d’ouverture au service de mon Peuple. Pour travailler à construire, avec toutes les institutions actuelles.

Quel est le point clé du programme que vous défendez, pour votre circonscription ?
S’il est vrai qu’on est élu dans une circonscription, on devient en revanche député de toute la Polynésie. Globalement, et avant toute autre action, il faut ramener la confiance du Peuple en ses élus. Nos jeunes sont dégoûtés, et ils ont raison ! Ma première proposition de loi visera donc à rendre inéligible à vie tout homme politique condamné pour des malversations ou des abus de pouvoir liés à sa fonction. Si on ne met pas en place ce préalable, cette fondation propre, tout le reste sera bâti de travers.
Arrêtons toutefois la démagogie. Le député ne s’occupe pas de tout. Il a son périmètre. Le prix du pain, l’éducation, l’eau potable … ce sont des compétences du gouvernement ou des communes.
En revanche, la refonte totale de la Loi Morin, la protection de l’emploi local, la reconnaissance de nos langues polynésiennes en langues officielles, la réforme du CGCT (Code général des collectivités territoriales, NDLR) qui plombe les communes, ou la possibilité de gérer nous-même l’octroi des visas pour améliorer la venue des touristes, ce sont des dossiers que le député peut, et doit porter.


Concrètement, comment défendrez-vous les dossiers polynésiens à l’Assemblée nationale ?
Le premier élément est bien sûr d’y être présent et actif. Trop de nos prédécesseurs ont brillé par leur absence ou leur inaction. Certaines régressions pour la Polynésie ont résulté directement de ces absences. Pour ma part je tiendrai les Polynésiens informés régulièrement de mon action à travers mon site internet et les réseaux sociaux.
Il convient ensuite idéalement d’intégrer l’une des huit commissions permanentes. Pour ma part j’essayerai d’intégrer la commission des Lois ou celle des Finances. Etre également actif dans tous les lieux de réflexion propres à l’Assemblée nationale, mais pas seulement.
Etre élu député ne fait pas de nous des surhommes à la science infuse. J’établirai un dialogue permanent avec l’Assemblée de Polynésie, le gouvernement local, les communes, mais aussi de manière participative avec les Polynésiens eux-mêmes, au fenua, en métropole, ou à l’étranger. C’est ensemble que nous devons réfléchir. Une fois cette réflexion menée, et un consensus dégagé, le député portera la partie qui lui revient.
Et pour mener à bien mon mandat j’aurai besoin de collaborateurs motivés et compétents. Je définirai des fiches de postes qui seront publiées afin que tous les jeunes Polynésiens désireux de m’assister puissent faire acte de candidature.
Enfin, il faut penser son action de député dans un temps fini. On n’est pas élu à vie ! Je m’engage à ne pas briguer plus de deux mandats de députés successifs. Dès le début de mon second mandat, j’identifierai les jeunes Polynésiens motivés, courageux et talentueux qui pourront me remplacer. Je les prendrai à mes côtés pour les former de sorte qu’ils soient déjà prêts à la fin de mon second mandat.


Quel groupe parlementaire rejoindrez-vous, si vous êtes élu ?
"Vae victis" semble être le credo de la plupart des candidats aux législatives. Ils ne savent fonctionner que rattachés à la majorité présidentielle, tant en Polynésie qu’à Paris. Ce sont de vieux réflexes claniques hérités d’une culture politique obsolète qui ignore la richesse du pluralisme.
Pour ma part, la formation d’un groupe parlementaire d’ultra-marins, ou de députés partageant nos valeurs me semble intéressant. Il suffit de quinze députés pour constituer un groupe, cela n’a donc rien d’une utopie. Un autre groupe, avec qui je partage nombre d’idées, est celui des Insoumis avec qui je partage les idéaux d’une meilleure répartition des richesses et d’une véritable transition énergétique, à la fois synonyme d’emplois et de mieux-être planétaire.
Le préalable demeurant que ces groupes reconnaissent le Peuple Polynésien et la mise en place d’une démarche d’auto-détermination sous l’égide des Nations unies telle que résultant de notre réinscription le 17 mai 2013. Dans une majorité parlementaire qui ne sera certainement pas monolithique, même un élu seul peut peser.

Rédigé par Propos recueillis par JPV le Mardi 30 Mai 2017 à 11:00 | Lu 9973 fois






1.Posté par Tehuruotepaari le 30/05/2017 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien beau tout ça. Mais "bâtir des ponts avec toutes les nations du monde, car..., ce sont des interdépendances qui se profilent" suppose forcément des contreparties. Vous avez déjà vu des pays qui reçoivent de l'agent sans aucune contrepartie ? Jamais ! C'est forcément un jeu à somme nulle à chaque fois : on donne pour recevoir, c'est comme ça partout dans le monde. Donc le jour où nous serons indépendants, si nous recevons des aides d'un pays, ce sera pour autoriser des entreprises de ce pays a s'installer pour exploiter nos ressources. Faut pas dire des bêtises et faire croire que nous serons totalement libres. Nous serons les esclaves de ces pays. A part EDT, quelle entreprise est dirigée par la France en polynésie ? Aucune. Et vous pensez vraiment que les autres pays vont tranquillement faire un chèque sans que plusieurs de leurs entreprises ne viennent s'installer pour exploiter nos ressources ? Pfffff

2.Posté par sakario le 30/05/2017 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

E hoa faahuadurnoa, c'est toi heui qui dis des bêtises. Y a pas que EDT comme entreprise dirigée par la France en Polynésie. ADT, filiale d'ADP, SPEA filiale de la Lyonnaise des eaux, les banques filiales de Société générale et autres, toutes les sociétés d'assurance aussi sont des filiales de sociétés françaises. Pfffffffffff

3.Posté par paku le 30/05/2017 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

p 1 cesse de te masturber la cervelle

4.Posté par tartonpion le 31/05/2017 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enfin voilà quelqu'un d'interessant !

5.Posté par Chaval le 31/05/2017 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Démagogie totale faire prendre des vessies pour des lanternes aux Polynésiens qui s'imaginent que l'indépendance règlera tout leurs problèmes. L'argent ? lequel ? La langue mao'hi ? pour parler avec qui ? Les ponts avec toutes les nations du monde ? Utopie quand tu nous tiens, des promesses qui ne pourront jamais être tenues. Il y a deux cents ans la Polynésie pouvait se suffire à elle même, le Monde n'était pas ce qu'il est devenu, maintenant quand tu n'as rien tu n'obtiens rien des autres, sauf la main mise, la France partie, par une autre puissance sur nos îles, qu'est ce que vous croyez que ça va être le paradis ? Quelle économie ? Que dale, des paroles et c'est tout, dans la ligne directe du gourou qui voulait comme la grenouille se faire plus grosse que le boeuf.

6.Posté par emere cunning le 31/05/2017 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle ouverture d'esprit que de prôner l'abstention, tout ça parce vous n'avez pas obtenu les parrainages de vos copains socialos et que OT n'a pu se présenter. Vous n'avez jamais prouvé que votre détermination à couler ce pays, détruire tout ce que les autres ont construit par jalousie, supprimer les emplois des plus démunis, encourager nos jeunes à se droguer au paka et se ruiner la santé, etc. Espérons que vos années au pouvoir leur ont ouvert les yeux pour longtemps.

7.Posté par popaa le 01/06/2017 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai eu l'occasion de discuter avec ce monsieur. Il a la tête sur les épaules. J'aime beaucoup sa manière pédagogue d'expliquer les choses. D'habitude je ne vote pas, mais pour ma dernière année ici, je vais voter pour lui. Ce sera mon cadeau d'au-revoir à ce beau Pays.

8.Posté par Moemoea le 01/06/2017 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis très contente d'avoir un candidat qui cherche le meilleur de son pays et puis il es temps de purifier un peu nos politiques quel image pour notre jeunesse, des condamnés au pouvoir aue hoi e faaitoito Moetai je voterai pour toi

9.Posté par Pito le 03/06/2017 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le tavini esprit d'ouverture !!!!! Mieux vaut en rire qu'en pleurer........Brotherson et son mentor Oscar on mis notre fenua dans la misère, ces guignols on en veut pas.

10.Posté par Chaval le 04/06/2017 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voudrais profiter de la possibilité qu'il me reste encore de pouvoir accéder à ce forum de discussion normalement, pour dire aux responsables de Tahiti Info que leur idée nouvelle de passer par Facebook pour intervenir sur les sujets d'actualités du fenua, dérange les personnes qui ne veulent être tributaire de Facebook pour s'exprimer. De plus jusqu'à preuve du contraire nous sommes encore dans un pays où la langue française reste la langue officielle, ainsi que le reo mao'hi pour ceux qui le désirent. Donc le nouveau système pour certains, mais s'il vous plait laissez nous l'actuel accès en vigueur. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?☹️

11.Posté par one love le 21/06/2017 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@p10
Bien dit chaval, pour une fois que je suis d'accord avec toi....pour la peine je te passe le salâam....

12.Posté par Bruno FABRE le 22/06/2017 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'ai pas pu voter pour un parti dont le logo représente une croix, mais Moetai sort du lot, il tient un discours plaisant, je le rejoint sur divers points, notamment sa proximité avec la France insoumise. J'espère qu'il pourra libérer les machines outils des taxes qui freinent leur entrée sur le territoire car derrière une machine grande ou petite, il y a un emploi, de l'exportation, le début d'une indépendance économique depuis si longtemps cachée derrière des recherches à grand spectacle d'investisseurs...Faaitoito, il est grand temps que les Polynésiens eux mêmes s'investissent chez eux.

13.Posté par Bruno FABRE le 27/06/2017 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tehuruotepaari Merci, pourquoi envisager toute interdépendance par la réception d'argent ou d'aides d'autres pays, n'est ce pas une vieille habitude qui perdure ? . il est Seulement question ici d'apporter une contribution au peuple, et de le faire progresser. Le développement nécessite des machines, derrière une machine il y a un emploi, il y a par exemple peut être un moyen de faciliter l'importation de machines au lieu de les taxer dès lors qu'elles sont destinées à un usage professionnel comme c'est le cas actuellement.

14.Posté par Chaval le 01/07/2017 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens on peut de nouveau s'exprimer sur Tahiti Info sans le passage obligé par Facebook ? Si c'est vrai tant mieux, mais si c'est une erreur de la rédaction et ben tant pis.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance