Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le site cobaturage.fr cherche ses capitaines



Flora Loge vit à Huahine depuis un an. Elle vient de passer quatre années à Rangiroa. Elle a proposé ses services au duo de cobaturage.fr pour développer le concept localement.
Flora Loge vit à Huahine depuis un an. Elle vient de passer quatre années à Rangiroa. Elle a proposé ses services au duo de cobaturage.fr pour développer le concept localement.
PAPEETE, le 5 août 2016 - Le cobaturage c’est du covoiturage sur la mer. Le principe ? Mettre en relation des capitaines de bateaux qui veulent amortir leurs frais de déplacement ou avoir un peu de compagnie et des passagers qui veulent découvrir ou profiter de trajet sur l’eau à moindre coût. Lancé il y a un an et demi en France, le concept débarque en Polynésie. Il a deux semaines.

Concrètement le cobaturage c’est d’abord une plateforme communautaire. C’est un site sur lequel s’inscrivent des passagers, amateurs de transport maritime et des capitaines de bateaux. "Ils peuvent être capitaines de bateau de pêche, de voilier, de catamaran…", précise Flora Loge, la représentante du concept en Polynésie française. L’inscription et la consultation des offres sont gratuites. La seule transaction financière prévue est celle liée au trajet à proprement parler.

Amortissement et convivialité

L’objectif ? "Il n’y a pas un, mais des objectifs", répond Flora Loge. "Pour les capitaines cela permet d’amortir les frais d’entretien de bateau, l’essence, le pont… C’est aussi un moyen de rompre la solitude pour certains. Les passagers quant à eux pourront de déplacer ou bien visiter de nouveaux espaces à moindre coût." Les prix des "places" à bord sont plafonnés à hauteur de 6 000 Fcfp, le nombre de places offertes par embarcation est limité à 7. "Au-delà, les bateaux sont considérés comme des navire d’utilisation commercial. Ce qui n’est pas du tout dans l’esprit du cobaturage. On n’utilise pas le site pour se faire de l’argent, mais pour rentabiliser un déplacement, une excursion, une balade."

Le site cobaturage.fr est né il y près d’un an et demi en métropole. Guillaume Deloffre, développeur informatique et Aurélien Petit, commercial dans l’import-export, ont concrétisé une envie. "En fait, le père d’Aurélien avait un bateau, un bateau familial qu’il a fini par vendre pour des raisons financières et parce qu’il ne se sentait plus la force de continuer à l’entretenir. Aurélien a imaginé un système comme le covoiturage pour éviter que la vente d’un bateau familial n’arrive à d’autres", rapporte Flora Loge.

100 000 utilisateurs dans le monde


Très vite, le concept a trouvé son public. La plateforme qui se décline depuis deux semaines en local à Tahiti est parti à la conquête du monde entier. Elle a une petite sœur pour les anglophones : www.tripnboat.com. Pas moins de 100 000 utilisateurs s’y pressent. En France, 2 600 capitaines sont enregistrés. En Polynésie, il n’y a pour l’instant qu’un seul capitaine d’inscrit. Flora Loge qui vit à Huahine est actuellement à Tahiti pour faire la promotion du cobaturage et enrichir l’offre du site. "C’est vrai que pour l’instant, on a plus de demandes que de propositions de trajets ou excursions."

Dans l’attente de nouvelles d’inscriptions, de nouveaux projets de développement sont en cours : des applis mobiles, des partenariats avec des associations environnement… "Et, si le concept plaît ici, on aura surement besoin de trouver de nouveaux collaborateurs sous peu." Le recrutement de deux commerciaux est d’ores et déjà envisagé.

Contact :

Facebook : Cobaturage Polyneise
florapolynesie@cobaturage.fr
Tél. : 87 218 219
www.cobaturage.fr



Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 5 Août 2016 à 12:57 | Lu 6166 fois







1.Posté par Girard le 05/08/2016 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette personne incite les plaisanciers et les pêcheurs à contourner la réglementation maritime et provoque une concurence déloyable avec les professionnels des transports .
Elle n'évoque pas les problémes d'assurance et de responsabilté civile en cas d'accident sur les personnes transportées et modifie la réglementation sur les NUC pour se faire plaisir....
Elle ne précise pas non plus combien lui rapportera ce service

2.Posté par horla le 05/08/2016 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je cherche des compagnons pour boire des bières ensemble et me raccompagner chez moi, ce serait le "cobiturage".

3.Posté par mendoza le 07/08/2016 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cette idée, c'est génial !!!!! on va enfin pouvoir naviguer à moindre frais.

4.Posté par Zorro le 08/08/2016 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@girard. Donc si je prend un auto stoppeur je concurrence les taxis selon ta logique. De plus il est indique que le nombre maximal de personnes est de 7 ( sinon service commercial). Le monde change faut evoluer avec lui et faire l'effort de comprendre la philosophie du concept.

5.Posté par Cool Ruler le 08/08/2016 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le genre de projet qui devrait exister depuis des lustres ici, vu la configuration des archipels.
Bon courage à elle.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance