Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Le peuple des océans" : immersion totale dans le Grand Bleu sur Arte



"Le peuple des océans" : immersion totale dans le Grand Bleu sur Arte
PARIS, 6 juil 2012 - "Le peuple des océans", signé Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, invite à partir de samedi sur Arte à une immersion totale dans l'univers fantastique de la faune et la flore sous-marine, en quatre épisodes.

Montée à partir de 490 heures d'images et de son inédits, la série de quatre documentaires de 43 minutes permet de côtoyer au plus près les géants des mers, jouer à cache-cache avec les loutres, chasser avec les murènes ou se bercer avec les flocons de polypes des récifs coralliens.

Premier de la série, "Le peuple du bleu", diffusé samedi à 20h45 et lundi à 20h05, propose de suivre les rares baleines bleues encore vivantes, qui avalent 40 millions de krills par jour, dans leurs longs voyages sans jamais se poser nulle part.

Le poisson lanterne, lui, remonte des grandes profondeurs à la faveur de la nuit en bancs encerclés par les dauphins à longs becs. Interactions entre l'air et l'eau le documentaire propose le spectacle époustouflant d'une partie de chasse entre Fous du Cap qui pénètrent la mer à 100km/h pour attraper des sardines se déplaçant par centaines de milliers.

"Si des milliers d'oiseaux, de dauphins et de requins n'arriveront jamais à manger tout un banc de poissons, nos filets de pêche eux les capturent intégralement", avertit Jacques Perrin, sans oublier les déchets des humains qui empoisonnent les océans et leurs merveilleux habitants.

Dans "Peuple du sable et des forêts" (samedi à 21h30 et mardi à 20h05) on se perd dans la plaine de désert des fonds marins. Elle semble inhabitée mais surgit soudain un crabe qui n'a qu'une solution pour se cacher : s'enfouir dans le sable en ne laissant émerger que ses yeux.

On apprend qu'il existe des poissons qui dansent sur la tête, d'autres qui marchent sur le sable car ils ne savent pas nager, d'autres qui s'associent à des crevettes bulldozers pour creuser des tunnels à l'abri des prédateurs.

La pieuvre, en principe condamnée à ramper sur le sable, évolue avec grâce à l'aide d'une bulle d'air.

Troisième séquence, "Peuple des récifs" (mercredi à 20h05) invite à découvrir les coraux qui tels des architectes ont construits les barrières qui bordent les continents, des îles et même un jardin luxuriant sur l'épave d'acier d'un navire naufragé il y a un siècle.

Mais les récifs offrent aussi des "services de nettoyages" assurés par le peuple de petits poissons anges, papillons ou labes qu'ils hébergent et qui débarrassent les raies mantas et requins marteaux des parasites sur la peau.

Le dernier épisode de la série, "De la terre à la mer" (le 13 juillet à 20h05), remonte dans le temps, à des millions d'années lorsque les ancêtres des iguanes, manchots et baleines étaient des animaux terrestres.


Par Gabrielle GRENZ

Rédigé par AFP le Jeudi 5 Juillet 2012 à 20:33 | Lu 757 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies