Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le marginal de la RDO à Nuutania pour avoir menacé les gendarmes avec un sabre



Une peine d'1 mois de prison ferme avec mandat de dépôt a été prononcée par le tribunal ce jeudi contre le SDF bien connu des usagers de la RDO.
Une peine d'1 mois de prison ferme avec mandat de dépôt a été prononcée par le tribunal ce jeudi contre le SDF bien connu des usagers de la RDO.
PAPEETE, le 5 janvier 2017 - Interpellé non sans difficulté par les gendarmes le 13 novembre dernier, sur le triangle de pelouse qu'il squatte depuis des années en bas de la RDO à Punaauia, le SDF a écopé d'un mois de prison ferme pour outrage et rébellion, avec mandat de dépôt, ce jeudi en comparution immédiate.

Placé en unité psychiatrique après son interpellation, ce marginal de 53 ans bien connu des usagers de la RDO pour squatter depuis des années un triangle de pelouse en bas de la voie rapide à Punaauia, avait énergiquement menacé, un sabre katana dans les mains, trois policiers municipaux puis trois gendarmes répondant à l'appel de témoins inquiets de le voir ainsi armé sur la voie publique. L'homme est connu pour ses délires la plupart du temps pacifiques, il se dit roi de toute la Polynésie, mais aussi pour son irritabilité et ses sautes d'humeur parfois schizophréniques.

Le SDF avait d'abord copieusement insulté les policiers municipaux, gesticulant avec son arme dans son fourreau. Il avait ensuite mis en danger sa propre vie et celle des automobilistes, manquant de provoquer un accident en traversant à plusieurs reprises la voie rapide. Il avait réservé le même accueil aux gendarmes, appelés en renfort, sortant cette fois l'arme tranchante de son étui selon des militaires qui ont bien cru qu'il allait mettre ses menaces de les blesser à exécution. L'un d'eux devra le menacer et le mettre en joue avec son pistolet à impulsion électrique Tazer pour qu'il finisse par déposer son arme au sol et accepter de coopérer. Personne n'a été blessé. Placé en garde à vue pour ces faits d'outrage et de rébellion, le quinquagénaire allait être hospitalisé d'office en psychiatrie jusqu'à hier en raison de ses troubles psychologiques manifestes.

"Ce n'est pas mon arme, c'est quelqu'un qui me l'a confiée", a-t-il assuré ce jeudi à l'audience, quand la présidente du tribunal lui a rappelé que la possession d'une telle arme était de toute manière malvenue sur la voie publique. Il a aussi contesté avoir menacé les forces de l'ordre.
Déjà condamné à de nombreuses reprises, 16 fois en tout, pour des outrages, dégradations et la dernière en date pour possession de stupéfiants, l'intéressé pourrait souffrir selon certains experts de troubles psychologiques suffisants pour avoir altéré significativement ses capacités d'analyses de la situation au moment des faits. Il semble néanmoins sous contrôle dès lors qu'il est suivi par des médecins et prend son traitement.

"C’est un marginal qui vit en marge de la société, mais c'est un marginal qui souffre de schizophrénie, et qui prend des toxiques, avec le comportement agressif qui en découle quand les forces de l'ordre viennent à lui", a constaté le parquet. "C'est un homme qui prétend lors de ses auditions n'avoir aucune velléités contre les gendarmes, mais c'est un homme qui est malade, instable. Et cette instabilité c'est une bombe, une menace pour la population. Là, c'était un sabre, mais faut-il attendre qu'il mette ses menaces à exécution et tue quelqu'un ? Cet homme est dangereux", a conclu le représentant du ministère public avant de requérir 1 an de prison dont 6 mois avec sursis et obligation de soins à sa sortie pendant 2 ans.

"Il dit qu'il grattait le sol pensant avoir vu de l'or avec ce sabre que quelqu'un venait de lui remettre, comme un enfant, quand les policiers municipaux sont intervenus. Il ne les a pas menacés", a tempéré son avocate, Me Ayoun. "Le sabre est resté dans son fourreau et il s'est assis et a lâché l'arme quand les gendarmes l'ont mis en joue".

"Il vit dans son propre monde, parallèle, qu'il a construit autour de ses propres croyances et illuminations", a insisté le conseil, faisant allusion au discours parfois mystique de son client qui se dit roi de Polynésie, plante sur la parcelle qu'il occupe des panneaux aux revendications incompréhensibles qui font sourire les automobilistes. "Il était dans un délire, il n'y avait pas d’intentionnalité. Vous allez condamner et envoyer en prison quelqu'un dont les médecins disent qu'il est incurable".

Le tribunal a finalement opté pour une peine de 6 mois de prison dont 5 mois avec sursis, avec mandat de dépôt pour la partie ferme de la condamnation, l'interdiction de détenir une arme et l'obligation de suivre des soins à la sortie. Les trois policiers municipaux et les trois gendarmes avaient chacun réclamé 50 000 francs de dommages et intérêts, le tribunal leur en a finalement accordé 10 000.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 5 Janvier 2017 à 15:34 | Lu 6833 fois







1.Posté par zozo le 05/01/2017 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement est ce que NUUTANIA changera quelques choses ? Pour ma part j'en doute même si le fait d"être sanctionner peut permettre de lui faire comprendre que ce qu'il a fait est pas bien. Quand on connait le bonhomme il y a plus de chance que cela le rende encore plus vindicatif !! l'internement psychiatrique en hôpital de jour ou complet ,la mise sous tutelle et un suivi médical poussé en cas de sortie me semblait plus indiqué .Maintenant si on le met avec EMILE , et 3 autres délinquants en col blanc pourquoi pas LOL sinon bon courage au futur compagnon de cellule ! Si il y devait y avoir un blessé je voudrais pas être à la place du juge des libertés et des juges tout court !

2.Posté par John le 06/01/2017 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous n'avez rien compris au GWAÂS des anciens étrusques et de Tarquin alias François (Hollande) 1er, qui fait de la GEO (Gaïa) localisation que tout sera à 1 F, ho'e fatu noa.

3.Posté par John le 06/01/2017 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oups. J'oubliais : lol !

4.Posté par Koolootamam FIUROA le 06/01/2017 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiuroa
He oui zozo, le ou les juges en question ont manque sacrement de jugeotte sur ce coup la!
Mais je pense que l'avocat du SDF* a du le leur dire.

* SDF: Sans difficulté Financiere

Mais le top c'est quand même les argousins qui ont réclamé et obtenu des dommages et intérêts??

5.Posté par gascar98 le 06/01/2017 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui est dingue, c'est qu'il a fallu attendre qu'il ait une arme pour l'arrêter...... ça fait des années qu'ils nous emm.... avec ses panneaux débiles !! et qu'il squatte dangereusement le terrain en bas de la RDO. Pourquoi les gendarmes ne l'ont pas arrêté avant ??!!

6.Posté par jade le 06/01/2017 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils l'ont pas arrêté avant parce que c'est son terrain avant l'annexion par la france de la polynésie lol

7.Posté par gascar98 le 06/01/2017 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@post6
ouais bien sûr, tu as raison !!!!!!! sans doute un grand arii qui possédait toute l'île aux temps anciens..... enfin, il va pouvoir retrouver en taule un autre ma'au... son altesse le roi pakomotu !!

8.Posté par BS 13 le 06/01/2017 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi un si long article pour un rebut du système

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 06/01/2017 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soutien amical à Freizal. Pas pour ses excès bien sûr, mais pour sa personne. Combien de fois a-t-il dû réécrire ses panneaux exposant quelques vérités dérangeantes pour certains après qu'ils aient été maintes fois détruits par des gens en armes et autres subordonnés uniformisés (voir par exemple la photo surréaliste où ne manque que le grattage de tête, l'arrachage de cheveux étant limité pour certains hahahhaha
Bien sûr que "le français" écrit par Freizal n'est pas académique, mais les textos non plus ; ni les tweet de l'Elysée hihihihihihi rollstahiti@gmail.com

10.Posté par dared le 06/01/2017 21:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et maintenant qui va couper l'herbe sur le petit triangle??? Un ninja rasta c'est rare...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance