Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le lauréat du concours du film lycéen avec la police contre les violences conjugales



Marc Pidou et le commandant de police Loïc Hanuse.
Marc Pidou et le commandant de police Loïc Hanuse.
PAPEETE, le 1er juin 2016 - Marc Pidou, jeune youtuber de 17 ans scolarisé à Arue, a remporté le mois dernier le concours 2016 du film lycéen avec un court-métrage traitant des violences intrafamiliales. La DSP va utiliser son film dans le cadre de ses actions de prévention.

"Lorsque nous avons appris que le vainqueur du concours 2016 du film lycéen avait choisi comme thème les violences conjugales, nous nous sommes tout de suite intéressé à lui", lance le commandant Loïc Hanuse, de la direction de la sécurité publique (DSP). "Nous avons visionné la séquence sur YouTube et nous pensons que ce film pourra nous servir de support lors des actions de prévention que nous menons auprès des jeunes dans les collèges et les lycées, ou dans les associations de quartier".

Passionné de vidéo

Comédien, réalisateur et monteur à ses heures, Marc Pidou, en classe de 1ère au lycée Samuel Raapoto de Arue, a tout de suite adhéré au projet. "C'est une amie qui a eu l'idée de tourner le film sur ce thème. Il en a résulté un court-métrage de six minutes intitulé Behind. Cela parle d'un couple qui paraît heureux en apparence, tout en montrant la réalité de ce qu'il se passe derrière cette relation". Le film est en libre consultation sur la chaîne YouTube du lycéen.

"Un film, c'est une manière complémentaire d'attirer l'attention" poursuit le commandant Hanuse. "Les gens sont plus réceptifs au message. Et le fait que le film soit réalisé par un jeune, avec des jeunes qui s'expriment et utilisent des codes qu'ils reconnaissent est peut-être plus facile pour eux de se sentir concernés que par le discours porté par l'ancienne génération. Cela peut-être une façon pour nous de faciliter le débat et, ensuite, d'ouvrir la discussion".

Cette initiative intervient après la récente publication des chiffres de la délinquance en outre-mer par le ministère de l'Intérieur, où la Polynésie française occupe une triste deuxième place en matière de coups et blessures dans la sphère familiale.


Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 1 Juin 2016 à 18:04 | Lu 2008 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance